Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2020

Irréflexions (306)

Ordralphabétix : le champion du coup de bar !

L’inventeur du bio ? Un bourreau au Moyen Âge.

Le retour de l’homme invisible est passé totalement inaperçu.

C’est sur la tapette que la mouche se sent le plus en sécurité. Sauf si l’on dispose d’une seconde tapette.

Les poêles à bois, la caravane passe.

Commentaires

Deux tapettes, gary ! Dis donc, t'es foutrement moyenâgeux, toi, et je suis sûr que tu aimes ça. On m'a dit qu'il existe des tapettes dont un côté est recouvert d'une fine couche de miel. Tu la poses quelque part et la mouche s'englue. Rien à voir avec le tortillon collant qui pend du plafond. La tapette emmiellée, si tu appuies sur un bouton, elle envoie une décharge électrique et grillée, la mouche. Avec un autre produit, ça marche aussi pour les moustiques. Certains jours, le monde moderne me laisse baba d'admiration.
Le bi.
Ton.

Écrit par : Marc Bonetto | 19/05/2020

Répondre à ce commentaire

Marco, tu n'a pas encore cette app sur ton smart ? Ça s'appelle flykiller. Tu vises l'insecte comme pour le prendre en photo, tu cliques et il se désintègre ! Ça, c'est le progrès. Malheureusement, après trois clics, il faut mettre l'appareil en charge car c'est une app terriblement énergivore.

Écrit par : Éric | 19/05/2020

Non, gary, si je suis pas moyenâgeux, la technique ultramoderne me fait chier des bulles. Pas d'app ni de smart, mais un Doro : le "bigo des vioques", comme dit mon paternel (que j'embrasse).
Recollons au sujet. Où il est l'intérêt du flykiller ? Tu tapotes sur un bouton et, schbloub, y a plus de mouche. C'est comme la bombe A. Aucun intérêt. Chez les esthètes du meurtre en masse ou au détail, on préfère le casse-tête, le lance-flammes, l'AK ou la baïonnette dentelée. Avec ça, t'entends la mort geindre. Pareil avec la tapette emmiellée. Quand t'envoie le jus, l'insecte grille en émettant un bruit délicieux. Unn scriiiiiichtchbriiiiiiiiitchhhhhhhh appétissant. Et après, tu peux bouffer la bestiole cuite à point. Ajoute un grain de sel et t'as un orgasme culinaire.
Le bi de bonne journée.
Ton.

Écrit par : Marc Bonetto | 21/05/2020

Répondre à ce commentaire

Toujours aussi raffiné, Marco ! Avec Parrain et ses sicaires, vous faites une fameuse ADM !

Écrit par : Éric | 22/05/2020

Tu nous flattes, gary. Nous ne sommes que de modestes artisans qui oeuvrent au mieux. Tiens, pendant le confinement, nous avons occis 22 000 mectons des deux sexes. A cinq, c'est pas mal, non ?

Écrit par : Marc Bonetto | 24/05/2020

Répondre à ce commentaire

Pas mal, oui. Loin de moi l'idée de te décevoir, mais Coincoin (au risque d'encore m'attirer les balles dum-dum de Le Canardeur) fait mieux à lui tout seul, me semble-t-il.

Écrit par : Éric | 24/05/2020

Écrire un commentaire