Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2017

Irréflexions (196)

Les obèses ont-il un alter egro ?

Sombre comme de la roche d’eau.

Quand les poules auront des dents, les aviairodentistes sortiront de l’ombre.

À quand un système de reconnaissance fessiale ?

15/11/2017

Irréflexions (195)

Marcel Marlier chantant Frère Jacques : « Sonnez les Martines ! » (bis)

Qui est féru de beauté ne fera jamais de mâle à une moche.

Quand je souffre d’insomnie, je prends une dose de ses aphorismes.

J’aime faire le zubb : passer inaperçu.

09/11/2017

Irréflexions (194)

Job d’étudiante bien rémunéré : jeune fille à la paire au père.

La sauce Madère pas avec Téfal.

« Nous vairon... » disait l’homme aux yeux de couleurs différentes.

La Cité du Vatican recrute jeunes filles au Saint-Père.

05/11/2017

Irréflexions (193)

Ce grammairien acceptait les prépositions malhonnêtes.

Kim Jong-hun : MAD in North Korea.
Coincoin Trump : MAD in the U.S.A.

Homo facebookus…

Beaux-parents, vous arrive-t-il de confondre votre brosse de rue avec votre rosse de bru ?

01/11/2017

Irréflexions (192)

Le père Lachaise fut enterré dans son fauteuil.

Cet équilibriste trompe son épouse sur une grande échelle.

Fabriquer des sacs Delvaux en papier, pour les supermarchés. Réutilisables, bien entendu.

Je me demande où ils vont picoler pendant la nuit, tous ces chats qui sont gris.

28/10/2017

Irréflexions (191)

Remplacer le cours de religion, quelle qu’elle soit, par un cours des guerres de religions.

— Tu bandes, Errol ?
— Non, je scie, Gareth.

Avec le temps, les politiciens ont tendance à prendre du ventre. Sauf Elio qui prend tout dans le derrière.

Titre pour un futur James Bond : Meurs avant de mourir.

24/10/2017

Irréflexions (190)

Aussi obtus qu’un angle de 179° !

INCINÉRATION ! Les verres m’auront sans doute, pas les vers !

Ne pas grandir. Laisser les autres rapetisser.

Ne rien faire fatigue aussi. Heureusement ! Sans quoi on ne pourrait plus faire la sieste.

20/10/2017

Irréflexions (189)

En politique, il faut PERCER ! La douceur ne sert à rien.

Qui suit le droit chemin en aura vite fini de son exploration.

La France qui vante la littérature belge ignore ce qui se publie chez nous.

Quand j’ai vu le jour, m’a-t-il vu lui aussi ?

16/10/2017

Irréflexions (188)

Élus de pères en fils, de pères en filles, de mères en fils, de mères en filles... Et l’on s’étonne d’une dégénérescence du monde politique !

L’art d’aujourd’hui pue plus que le fric qui l’achète.

Les banques n’ont pas d’odeur. Si elles sentaient la chatte, ce sont elles qui seraient baisées.

La nouvelle page de mon carnet d'irréflexions est prête, comme moi, à se noircir.

12/10/2017

Irréflexions (187)

Il semblerait qu’on ne dise plus M.S.T. mais bien I.S.T. (Infection sexuellement transmissible).
Ça change tout !

Dicton pédophile :
« Quand le petit va, tout va ! »

J’exècre la violence autant que le pacifisme.

En politique, un coup de pied judicieux peut éclater un nid de frelons. Puis il faut fuir au plus vite.

08/10/2017

Irréflexions (186)

Madame, ne dites plus « Mon ancien amant devenu impuissant » mais « Mon ex sans trique ».

Nouvelle maladie : véganorexie.

Cri du serial-killer au bordel : « Occis putes ! »

22/06/2017 – L’Institut Royal Météorologique annonce que nous venons de vivre la nuit la plus chaude de l’histoire de la Belgique. Fameux baby-boom en perspective !

04/10/2017

Irréflexions (185)

Elles se mettraient à plat ventre pour un ventre plat.

Pas de quoi casser ses trois neurones à un connard.

Titre pour film parodique : Du chou dans la gamète.

19/06/2017 : le CdH débranche le PS. ⇒ C’est la Lutgen finale ! ⇐ 

30/09/2017

Irréflexions (184)

J’ai le non-sens du but.

Titre pour film parodique : Pipirates des Cacaraïbes.

Les végans sont très prisés des anthropophages. Un navet prévenu en vaut deux...

Égorgement halal... Même pas mal ? Il faudrait essayer avec un musulman intégriste, pour avoir son avis circonstancié.

14/07/2017

Irréflexions (183)

Marguerite Duras moins qu’elle ne l’espérait.

Poli – Où lâchâtes-vous un vent, honorable vieillard ?
Grossier – Tu pétas où, schnock ?

Doit-on dire assoleillir ou assoleiller ? Un problème d’assholes...

(Afec l’accent allemand)
Ferlaine foutit-il ou fut-il foutu ?

10/07/2017

Irréflexions (182)

Prodigue, as-tu du cash ?

Les banques nous entubent à pas de gérants.

Aller au cacabinet.

Politique : beaucoup d’appelés et trop d’élus. Et bien plus encore de déçus.

06/07/2017

Irréflexions (181)

Sa pensée est aussi tordue qu’une branche de sureau.

Cher soi-disant maître, vous provoquez en moi des poussées de fèces.

D’une amie qui préfère rester anonyme : « Ce type me lacère le clitoris. »

M. Pokora... des pâquerettes.

02/07/2017

Irréflexions (180)

Je ne connais rien à Twitter. Le seul fait de savoir que Coin-Coin Trump utilise ce réseau me suffit à ne pas y aller voir.

Elle est aussi plate qu’un cloporte sous une vieille brique.

Ce pédant me disloque les parties nobles.

« Place Blanche régnaient Bribri, tenancière sur le retour d’un bordel, et son jeune compagnon Manu, mac rond comme toute la Pologne. » (J.B. Cologne, Histoire des claques parisiens, Paris, Éditions Lablonde, 2017)

28/06/2017

Irréflexions (179)

Ce qu’il écrit n’enflammerait pas une église construite avec des allumettes.

Grâce à Internet, les écrivains peuvent jeter des nabuchodonosors à la mer virtuelle.

Si tu rêves d’être dans le vent, commence par acheter un bon masque anti-gaz.

J’attends la goutte d’eau qui fera déborder la vase, voire la fosse à purin.

01/06/2017

Irréflexions (178)

Pour ceux qui rêvent d’évincer Elio Di Rupo* à la tête du PS : il ne s’avouera jamais vingt culs !

La place de Paul Magnette**, c’est sur la porte du frigo.

Mettre systématiquement des titres à des aphorismes ne sert qu’au remplissage du recueil.

Elles doivent être très recherchées car on ne les trouve pas en seconde main, les Envolées de Labitte (Alphonse)***.

Inspiré par Scutenaire. Être pétrifié de son vivant ne vous statufie pas.

* Tyrannosaure gay de la politique belge, voir Wikipédia.
** Jeune ponte du parti socialiste belge, voir Wikipédia.
*** Il a réellement existé mais n'est sans doute pas digne de Wikipédia.

28/05/2017

Irréflexions (177)

De tous les peuples de la gaule, les Wallons ont la plus dure.

L’âge venant, ce grand crabe cru s’tasser.

On confond souvent dans les médias « talent » et « tas rapide ».

Tellement avare qu’il rinçait et mettait à sécher ses Coton-tiges pour les utiliser une seconde fois.

Ce tailleur de pierre fabriquait lui-même ses costumes et ses chemises.

24/05/2017

Irréflexions (176)

Livre introuvable : Le négrillon du foyer – Léopold II de Belgique.

Comme variante à la formule « Sur la tête de ma mère ! », je propose « Sur le gland de mon père ! »

Désignez-moi l’homme politique incorruptible et je lui balance le premier pot-de-vin.

En politique, le trou du cul n’a de cesse que d’agrandir son diaMETTRE.

Après « Tu vois ce que je veux dire ? », je propose, tout aussi logiquement, « Tu entends ce que je veux voir ? »

20/05/2017

Irréflexions (175)

Toujours vider tes verres pour ne pas finir poète !

L’houmous, très à la mode en cuisine, n’est peut-être qu’une histoire d’o en trop...

Les sœurs siamoises préfèrent Jean-Jacques Deux-Bouts à Chantal Goya.

Le poète qui publie sous pseudo doit être honteux de ce qu’il écrit. Ou de se dire poète.

Si tu es dans de sales draps, lave-les. Tu seras dans de beaux draps.

16/05/2017

Irréflexions (174)

Après vingt-huit jours sans alcool et quarante jours sans viande, je propose aux fanatiques six mois sans sexe. Ça leur fera les pieds.

Départ d’une course d’octogénaires en chaise roulante : « Escarres, go ! »

Bien qu’elle fasse du cheval depuis plus de vingt ans, elle ignore tout du mouvement DADA.

Le désespoir Williams.

Ce que je découvre de moins en moins dans la poésie actuelle, c’est de la poésie.

12/05/2017

Irréflexions (173)

Funérarium puis cimetière. Marre de ces gens qui meurent avant moi !

Qui se prend la tête devrait la balancer au plus loin.

Les patrons, les ministres et les représentants syndicaux font une croisière sur un paquebot cinq étoiles. Le navire coule. Qui périt noyé ? Les travailleurs.

Elle s’est fait connaître par le bouche à oreille. Lui, par la bite au con.

Il a prit un excellent départ... en couilles.

08/05/2017

Irréflexions (172)

Hepdrey aux burnes.

Ne pas mettre de frein à la connerie. Tout bien réfléchi, elle m’amuse trop.

Je m’en fous. Sans plus. Ni rien d’autre.

Penser avec son cul plutôt qu’avec sa tête. Beaucoup y arrivent.

Il me faut au moins deux ans pour remplir un recueil d’irréflexions. De petits malins font ça en six mois.

04/05/2017

Irréflexions (171)

J’ai bon comme un pou dans une chevelure propre.

Sûr que Don Juan tombait aussi des habillées.

Toi qui t’agites et tintamarres, sors du champ de mes sens !

Je suis allé par hasard à une dégustation de vins. C’était très proutprout. Je me la suis jouée oethnologue.

Miroir, mon beau miroir, dis-moi que je suis le plus bièsse !

01/05/2017

Irréflexion (reprise)

Muguet.jpg

Le 1er mai, c'est sacré : je n'en fous pas une !
Sauf mon épouse.

25/04/2017

Irréflexions (170)

Sans procréation, plus aucun pédophile dans quinze ans.

Un nain parfait pas si simple prêt sans futur.

Ses réflexions me font comme des escarres au cerveau.

De deux mots, il faut choisir le plus urticant.

Sans Magritte, la pipe n’aurait pas eu la même notoriété.

21/04/2017

Irréflexions (169)

Les politiciens sont trop souvent des hommes d’actionS.

J’ai parfois conseillé des poètes en herbe. J’espère en avoir déconseillé bien plus.

Cuba sera bientôt CubUSa.

Après deux ou trois jours, un gréviste de la faim n’est plus capable d’emmerder qui que ce soit.

Qui pense en profondeur doit secrètement rêver de retourner au charbon.

12/04/2017

Irréflexions (168)

Quand il se met à critiquer la mocheté suivante, il me parle sur un autre thon.

Cet auteur a une plume superbe. Tant qu’il la garde entre les fesses.

Sur un air bien connu : on s’reverra quand on aura cent ans, dans les lits d’la place des grands sommes.

— Mais que fait la muse CoBrA ?
— ’A lèche un ski.

Si Dieu existait, en quel Dieu croirait-il ?