Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2016

MÊME PAS PEUR # 11

MPP 11.jpgCommuniqué – Sortie du MPP # 11

Chez MÊME PAS PEUR, on pense que ça va péter, que la rentrée sociale sera chaude, que la colère va s’exprimer dans les rues, dans les esprits, dans les débats et partout où souffle le désir de changement.

Le numéro 11 (dans les kiosques le 26 août) se penche sur la question avec humour, dérision et l’angle d’analyse qui particularise le mensuel.

Serge Delescaille (pour le dessin de couverture) a contribué à ce numéro explosif suivi d’une troupe de dynamiteurs-dessinateurs parmi lesquels Sondron, Philippe Decressac, Mickomix, Pic (de Fosses-la-Ville), Yvan Carreyn, Djony, Carbo, Marco Paulo, Bib’s, Arnaud Delattre, Flam, Kurt, Plop & KanKr.

Rayon textes, Jean-Loup Nollomont envoie « toupetter », Louise Evenepoel (à qui on souhaite la bienvenue) pense aussi qu’il faut qu’ça pète mais que ça ne sera pas facile, Olivier Doiseau aimerait bien qu’on envoie les dieux rôtir en enfer, André Clette fait l’inventaire  des pets les plus subversifs de l’histoire, Sylvie Kwaschin appelle à la désobéissance civile face aux négociations sur le TTIP, Benoit Doumont veut en finir (mais avec quoi ?), Laurent d’Ursel cite Michel Foucault et Sokolov nous parle d’un changement dans la loi sur la rémunération des travailleurs.

Côté rubriques, saluons l’arrivée de Cyril Bosc qui tous les mois, va nous raconter l’histoire de la presse satirique, puis retrouvons la chronique du Dr Lichic de l’Observatoire bruxellois du Clinamen, la cuisine désobéissante de Jean-Philippe Querton, « Les contes qu’on nous raconte », le Couille-Molle qui a toujours des choses à dire et Dominique Watrin qui voudrait changer les Jeux olympiques.

Bref, un numéro qui va faire l’effet d’une bombe !

C’est toujours 3 € pour 16 pages pleines de couleurs.

MÊME PAS PEUR n’existera que grâce à ses lecteurs, partagez l’information autour de vous.

MPP a une page FB et un site.

06:00 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

26/08/2016

Irréflexions (150)

Salle des professeurs
Jeune prof très branché nouvelles technologie : « Quelqu’un aurait-il des ciseaux et de la colle ? »
Vieux prof en fin de carrière :
« Quoi ! Tu n’as pas ça dans ta tablette ? »

En levant le voile sur cette lourde affaire, Maigret se fit un lumbago.

La pie serait voleuse ? Mais qu’y a-t-il de bizarre à ce qu’une pie vole ?

Ma sœur à ses chiens qui m’aboient : « Taisez-vous ! C’est le frère de maman ! » J’ai craint qu’elle n’ajoute : « C’est tonton Éric ! »

Une nouvelle Trinité : le Fer, la Pisse et le Pire Inceste.

24/08/2016

Revues reçues (146)

Traction-Brabant 69.jpgLe numéro 69 de Traction-Brabant, la revue de Patrice Maltaverne, est paru.

Au programme de ce numéro (textes ou illustrations) : Pierre Bastide, Didier Bazile, Fred Bonnet, Laurent Bouisset, Patrick Boutin, Ferruccio Brugnaro, Murielle Camac, Jacques Cauda, Michelle Caussat, Patrice Claude, Henri Clerc, François Cougnon, Vincent Courtois, Jean-Marc Couvé, Xavier Frandon, Rodolphe Gautier, Marie-Françoise Ghesquier, Guillaume Joseph, Sébastien Kwiek, Roger Lahu, Patrick Le Divenah, Alain-Jean Macé, Alain Minighetti, Charlotte Mont-Raynaud, Denis Parmain, Séverine Portejoie, Olivier Savignat, Michel Talon, Pierre Vella, Patrice Viguès et P.M.

Revue trimestrielle, format A5 – 56 pages
Abonnement : 12 € pour 5 numéros
Le blog de la revue
Le blog de Patrice

22/08/2016

Nouveau site pour le Dessert de Lune

Les Carnets du Dessert de Lune ont
Couv définitive Poèmes mignons allégée.jpegun tout nouveau site à découvrir ici.

Le violon pisse sur son powete - JPG allégé.jpg

16:10 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2)

MICROBE 97

Microbe 97.jpgLe 97e numéro du Microbe est prêt. Il a été préparé par mes soins...

Au sommaire :
Olivier André
A
lain Birnbaum
M
arc Bonetto
Julien Boutreux
J
ean-Marc Couvé
A
lain Crozier
É
ric Dejaeger
P
atrick Fregonara,
Jean-Baptiste Happe
Gabriel Henry
Cédric Landri
F
abrice Marzuolo
J
ean-Loup Nollomont
Marie-France OchsenbeinMenu - Menu fretin.jpg
J
ean Pézennec
J
ean-Philippe Querton
O
livier Robert
A
lain Sagault
Les illustrations sont de Jean-Paul Verstraeten

Les abonnés le recevront début septembre.
Les abonnés « plus » recevront le 52e mi(ni)crobe : MENU FRETIN par Marc Menu.
Comme d’habitude, les autres ne recevront rien.

C'est Paul Guiot qui se chargera du # 98 de novembre. Mireille Disdero sera aux commandes du # 99 de janvier 2017. Pour l'ultime numéro de la revue avant sa mise en bière,
le 100 de mars (!), nous avons choisi un thème : SANG. Il fera 48 pages. Elles sont blanches, à vous de les remplir.

Pour tous renseignements, contactez-moi.
ericdejaeger@yahoo.fr

12:36 Publié dans Microbe | Lien permanent | Commentaires (0)

08/08/2016

C'est pas moi qui l'dis !

Couverture Le petit Jésus et la vie sexuelle des poètes (1).jpgAudrey Chèvrefeuille a lu mon Petit Jésus et la vie sexuelle des poètes pour Le Carnet et les Instants. Son excellente critique est à lire ici.

17:27 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

03/08/2016

Revues reçues (145)

Catarrhe 22.jpgLe numéro 22 de CATARRHE, la voix de ceux qui ne manquent pas d’air, est paru.

Au sommaire... Après l’éditorial, Marc Sanders, dans sa chronique badine, vous entraînera dans un « Itinéraire Badin futé ». Lola Sapin, une petite nouvelle, constatera que « La nuit était molle ». Philippe Azar, fraîchement arrivé, vous présentera « Le monde comme on l’a fait ». Céline Maltère, inspirée par un tableau de Mossa, présentera « La marchande d’amour ». Patrick Beaucamps vous fera visiter un « Lieu-dit ». Lou Dubois partagera ses « Touchantes photos retouchées ». Céline Maltère vous fera découvrir « Vigicrues ». Patrick Boutin rêvera d'« Un monde parfait ». Pascal Dandois vous emmènera dans un « Univers de terre ». Thierry Lechat dans sa rubrique « Celui qui rêve reste lucide », constatera que les mots s’usent. André Stas et Éric Dejaeger s’appliqueront dans un « Hugo revisited ». Dumortier, un nouveau venu, vous fera revivre « L’averse ». Éric Dejaeger, spécialiste de la linguistique appliquée, vous proposera « le préfixe sino- » et « le suffixe -plégie ». Gaëtan Faucer, sans vouloir être sombre, est toujours « Fun et raille ». Pascal Dandois vous fera rencontrer « Le Professeur Tourne-Seul ». Le Docteur Lichic, dans Histoire des objets et des techniques, vous fera connaître « Les Moulins Avant et autres de leurs congénères ». Christine Schmidt vous parlera de « Cul-de-vioque ». Patrick Beaucamps sera heureux « Quand les vagues se retirent ». Olivier Texier et ses dessins qui laissent un mauvais goût dans la bouche, vous entraîneront dans l’espace. Thierry Lechat vous fera partager les pensées du jardin de La Cadémie de 'Pataphysique de Montegnet. Paul Guiot parsèmera la revue de ses aphorismes. Olivier Texier illustrera l’ensemble. Saint Glé, neurologue-aliéniste, veillera sur vous.

Revue bimestrielle
40 pages
Abonnement pour 6 numéros : 14,52 € (Belgique) / 16,68 € (France)
Pour tous renseignements, contactez la revue : revue.catarrhe@gmail.com
Le site de la revue

CATARRHE : la revue qui tousse les gens à rire !

21/07/2016

Fête nationnale...

JENNEVAL / SOLDAT INCONNU REVISITED

Parodie à contraintes coécrite avec André Stas, publiée dans le numéro 14 de la revue Catarrhe en avril 2015.

00 – Après des siècles d'esclavage,
        Le Belge sortant du tombeau  
        A reconquis par son courage
        Son nom, ses droits et son drapeau.

 01 – Après dix ans de cocufiage,

         Le Belge a sorti son couteau.

         Il accomplit un vrai carnage,

         Patrons tous morts dans l’ caniveau !

 02 – Après son cul à l’essorage,

         La Belge a les fesses en lambeaux.

         Écartons-nous sur son passage,

         Sinon, nous vomirons en seau.

 03 – D’après un très ancien adage,

         Le Belge est un fieffé salaud.

         Évitons donc le badinage

         D’un con au passé pas très beau.

 04 – Après la main dans son corsage,

         La Belge a pris dans son fourneau

         Des poissons nappés de fromage,

         Goujons marinés en Meursault.

 05 – Après le chancre en plein visage,

         Le Belge avait horrible peau.

         Dirait-on pas qu’il a la rage,

         Que son pif est un artichaut ?

 06 – Après des mois de marchandage,

         Le Belge a emporté l’ morceau,

         Part de fion d’un foireux vêlage.

         Au fond, n’est-ce pas ce qu’il vaut ?

 07 – Après un long pèlerinage,

         Le Belge va prendre les eaux

         À Spa dont les décervelages

         Refont le Q.I. des blaireaux.

 08 – Après avoir ouvert la cage,

         Le Belge a libéré l’oiseau :

         Un pigeon, bête à son image,

         Qui, rond, imita le chameau.

 09 – Après un homard à la nage,

         Le Belge va manger du veau,

         Des rognons et, anthropophage,

         Tétons de femmes aux blancs d’poireaux. 

 10 – Après le fion d’un jeune page,

         Le Belge fout son vit dans l’eau.

         Un plongeon, et là, dépeçage :

         Bonbons pour piranhas costauds.

15/07/2016

Pause

Gaston livres.gifLe blog prend un peu de repos.
Il redémarrera fin août.
Il y aura cependant quelque chose à lire le 21 juillet...

06:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

14/07/2016

RelectureS (9)

TRILOGIE SPINOZISTE
par Jean-Bernard Pouy

En ce 14 juillet, célébrons Jean-Bernard Pouy pourfendant la Raie Publique !

Pouy - Spinoza 1.jpgSPINOZA ENCULE HEGEL (1983)

Lu en 2008 et 2011

Mai 68 a réussi ! La France vit dans le chaos le plus total. Des bandes armées se revendiquant d’idéologies politico-philosophiques s’affrontent jusqu’à destruction totale sur tout le territoire. Les Hégéliens ont lancé un défi à la F.A.S. (Fraction Armée Spinoziste), dirigée par Julius Puech, l’homme aux bottes en lézard mauve. Ça va saigner du début à la fin !

Premier roman de Pouy, réédité en Folio Policier

 

 

Pouy - Spinoza 2.jpgÀ SEC ! (1998)
Spinoza encule Hegel, le retour

Lu en 2008

Vingt ans ont passé. Seul survivant de la F.A.S., Julius Puech vit en Inde, rangé des voitures, quand Léonard et Iris viennent le trouver pour lui demander de rentrer en France. Ce ne sont plus des bandes politico-philosophiques qui s’affrontent, mais des kops de supporters d’équipes de foot, dont un kop hégélien qui rêve d’exterminer Julius s’il se ramène avec ses bottes en lézard mauve. Julius relève le défi, revient en France et reforme une F.A.S. Ça va saigner du début à la fin !

Réédité en Folio Policier

 

Pouy - Spinoza 3.jpgAVEC UNE POIGNÉE DE SABLE (2006)
Spinoza encule Hegel 3

Lu en 2008

Dix-sept ans ont passé depuis la destruction du kop hégélien. Julius Puech revient une dernière fois en France pour y rencontrer son fils, Brutus, qu’il n’a jamais vu. Le but de l’homme aux bottes en lézard mauve : mettre fin à la mafia des grands éditeurs et des prix littéraires truqués. Ça ne saigne pas mais cela reste un régal.

Toujours disponible chez Les Contrebandiers Éditeurs

Un peu plus sur l’auteur, que j’ai rencontré récemment et qui m’a dédicacé la trilogie.

06:00 Publié dans Relectures | Lien permanent | Commentaires (2)

12/07/2016

Irréflexions (149)

Quand les cons seront interdits sur les réseaux sociaux, ceux-ci feront faillite. Preuve qu’ils ont besoin d’eux pour subsister.

Ras le bol du boulot ? Demandez conseil à un exhibitionniste. Ils sont spécialisés en burnes out.

JT RTBF 26-05-2016. Une étudiante au sujet de la grève sauvage de la SNCB : « Si je devrais rater mes examens, je... » Rien qu’avec ça, elle mérite de rater.

Christophe Maé — Il est où le bonheur, il est où ?
Dave — Dans ton joli p'tit cul !

JT RTBF 27-05-2016. On apprend qu’une madame LEROUGE est responsable de la CSC* Transcom...

* Syndicat chrétien, dont la couleur est le vert.

10/07/2016

Pas que du récent (181)

Vaneigem - Scutenaire.jpgLOUIS SCUTENAIRE
par Raoul Vaneigem

Une très intéressante monographie de ce grand surréaliste belge par un non moins grand situationniste. Important choix de textes. Il est à noter que Scut et Vaneigem sont tous deux originaires de Lessines (Hainaut).

Un extrait ici

Éd. Seghers (1991)
186 pages
Uniquement en occase
Un peu plus sur Raoul Vaneigem
Un peu plus sur Scut

08/07/2016

Irréflexions (148)

Le désespoir du con, c’est qu’il trouve toujours plus con que lui.

Se moquer de soi en faisant rire les autres, c’est du bonheur. Se moquer des autres en riant tout seul, ça marche moins bien.

À son grand dam, le cheval de bois pédophile ne bande jamais.

Il faut s’allumer le plus souvent possible avant de s’éteindre.

Méfiez-vous d’une engeance peu connue qui sévit dans l’ombre : les tolérants intégristes !

06/07/2016

Relecture (8)

Soupault - Georgia.jpgGEORGIA / ÉPITAPHES / CHANSONS
par Philippe Soupault

Lu en 1991.

Il s’agit d’une anthologie des poèmes de Soupault, de 1917 à 1983. Membre fondateur du mouvement surréaliste avec Breton et Aragon, il fut excommunié par le pape dès 1926.

Un extrait ici

Un peu plus sur l’auteur

Toujours disponible en Poésie/Gallimard

06:00 Publié dans Relectures | Lien permanent | Commentaires (2)

05/07/2016

Ça commence à faire long...

7 ans.jpg

06:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2)

04/07/2016

LES MIC 97 À 100

Le # 97 de septembre, pour lequel je sélectionne sans faire de cadeaux, a encore quelques pages blanches.

C'est Paul Guiot qui se chargera du # 98 pour novembre. Il recrute via sa page FB "revuemicrobe".

Le # 99 de janvier 2017 est entre les mains de Mireille Disdero. Merci à elle d'assumer cette lourde pénultième responsabilité.

Pour l'ultime numéro de la revue avant sa mise en bière, le # 100 de mars (rien à voir avec un jardin public auvergnat), nous avons choisi un thème : SANG. Il fera 48 pages si nous recevons de quoi les remplir. Envoyez vos propositions à Paul ou à moi, nous sélectionnerons à deux pour la première fois.

18:40 Publié dans Microbe | Lien permanent | Commentaires (0)

03/07/2016

Irréflexions (147)

Que ceux qui en ont marre dressent le politicien plutôt que le majeur !

Après des siècles d’esclavage, le Belge redevient ilote et s’en retourne gentiment au tombeau.

C’est quand tout va mal que la majorité silencieuse se sent bien et va gentiment allumer des bougies.

Qu’est-ce qu’un ami aujourd’hui ? Un imbécile qui like, sans plus.

Chwiquon et Tènul sont dans un canoë. Tènul tombe à l’eau. Qui reste dans l’embarcation ?

01/07/2016

Un peu de pub (357)

Houdaer - Pardon my French.jpgPARDON MY FRENCH
par Frédérick Houdaer

Dans ses poèmes, l’ami Fred continue à nous raconter son quotidien, souvent anecdotique et qui dérape bien.

Un extrait ici

Les Carnets du Dessert de Lune (2016)
86 pages
12 €
ISBN : 978-2-930607-39-9
Le blog de Fred
Le blog de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

30/06/2016

Revues reçues (144)

Comme en Poésie 66.jpgLe numéro 66 de COMME EN POÉSIE, la revue de Jean-Pierre Lesieur, est paru.    

Au sommaire : Thierry Rousselet, Mireille Podchelbnik, France Burghelle Rey, Clément David, Céline Maltère, Thierry Radière, Eric Chassefière, Bernard Picavet, Laurence Bouvet, Emilie Notard, Eric Désordre, Henri Clerc, Alain Jean Macé, Christophe Laventure, Line Szöllösi, Jean-Louis Guitard, Marcel Faure, Simon Mathieu, Vincent Cadet, Laurent Ferruci, Pierre Borghero, Sydney Simoneau, Dominique Marbeau, Marion Oruezabal, Leafar Izen, Ludovic Chaptal, Gabrielle Burel, Claude Albarède, Jean-Marc Couvé, Denis Parmain.

Revue trimestrielle  – A5 – 80 pages
Abonnement pour 4 numéros : 12 € (France) / 15 € (hors France)
Le blog de la revue (pas vraiment à jour)

29/06/2016

POUR FAIRE UNE BONNE BLAGUE À UN GROS CON

Fromage de Herve.jpgSi tu veux faire une bonne blague à un gros con, il suffit que tu connaisses son adresse postale.

Lors de ton prochain passage au supermarché, tu achètes un fromage de Herve piquant et une enveloppe à bulles format A5. Chez toi, tu laisses mûrir le fromage hors du frigo et réserve l’enveloppe. Lorsque tu estimes que la fragrance émanant du frometon est suffisamment piquante, tu prends l’enveloppe. Pour le destinataire, tu écris un nom, une rue et un numéro fictifs DANS UN PATELIN EXISTANT. Exemple : 6767 Torgny. C’est bien, Torgny, car c’est au fin fond de la Belgique. Comme expéditeur, tu écris bien lisiblement le nom et l’adresse du gros con. Tu colles trois timbres sur l’enveloppe (à moins que le fromage pèse plus de 300 grammes) dans laquelle tu insères le Herve bien mûri, voire blet, SANS SON EMBALLAGE (prévoir des gants). Tu fermes l’enveloppe avec du papier collant, qu’elle soit totalement hermétique car les employés de la poste ne doivent se douter de rien. Tu expédies. Comme la poste se fait un devoir de retourner à l’expéditeur tout courrier non distribué, le gros con recevra, après un certain laps de temps, cette enveloppe qu’il n’a pas envoyée et que, curieux, il ouvrira...

Si tout le monde s’amuse à faire ça, le chiffre d’affaire des fabricants de Herve ne pourra qu’augmenter !

Remarque 1 : si tu habites comme moi dans un bled, prévois de poster en ville, à cause du cachet de la poste.
Remarque 2 : si tu as un peu d’argent, tu peux indiquer une adresse dans le sud de l’Espagne, en Grèce ou en Sicile (un endroit aux fortes chaleurs) en affranchissant pour l’Europe. Si tu as encore plus d’argent, tu peux envoyer la chose en Australie ou aux îles Tonga en affranchissant « Reste du monde ». Trouver un nom de ville et son code postal ne présente aucune difficulté.
Remarque 3 : si jamais tu devais recevoir un tel courrier, je te jure que je n’en étais pas l’expéditeur.
Remarque 4 : non, je ne connais l’adresse d’aucun de nos politiciens.
Remarque 5 : en France, un brie fermier ou un camembert au lait cru peuvent faire l'affaire.

28/06/2016

Irréflexions (HS)

SACRÉS CONSULTANTS !

27/06/2016 – Angleterre-Islande – Le consultant RTBF Benjamin Nicaise : « Il faut mesurer sa monture. » Espérons qu'Eden Hazard et Dries Mertens ont un poney...

Khalilou Fadiga, consultant RTBF, après le même match : « Rooney tire toujours dans le petit coin. » C’est qu’ils sont vicieux, ces Anglais...

Revues reçues (143)

Hésitations d'une Mouche 77.jpgLe numéro 77 des HÉSITATIONS D’UNE MOUCHE, la revue de Robert Serrano, est paru.

Au sommaire : entretien avec Philippe Duhamel et des textes (nouvelles et poèmes) de Catherine Ackermann, Adonis Brunet, Henri Cachau, Sandrine Davin, ES, Isabelle Onnaïnty, Marion Oruezabal, Jean-Pierre Parra et Marie Ramon.

Revue trimestrielle format 13x18 – 36 pages
Abonnement : voir avec Robert via le blog de la revue

 

27/06/2016

Revues reçues (142)

Traction-Brabant 68.jpgLe numéro 68 de Traction-Brabant, la revue de Patrice Maltaverne, est paru.

Au programme de ce numéro (textes ou illustrations) : Jean-Marie Alfroy, Yézid Barroudy, Pascal Batard, Daniel Birnbaum, Blick, Marc Bonetto, Patrick Boutin, Julien Boutreux, Marcel Camill’, Françoise Caput, Angèle Casanova, Eric Chassefière, Patrice Claude, Murielle Compère-Demarcy, Mathieu Coutisse, Jean-Marc Couvé, Eric Doussin, Cathy Garcia, Claire Grégoire, Amélie Guyot, Annie Hupé (et Pouchkine), Chloé Landriot, Léah, Jacques Lucchesi, Alain Minighetti, Vincent Motard-Avargues, Denis Parmain, Jeanpyer Poëls, Christophe Réal, Alain Sagault, Pierre Vella, Patrice Viguès et P.M.

Revue trimestrielle, format A5 – 56 pages
Abonnement : 12 € pour 5 numéros
Le blog de la revue
Le blog de Patrice

26/06/2016

Irréflexions (HS)

Dicton météo wallon pour juin 2016

Soleil le matin, orage l’après-midi.
Soleil l’après-midi, orage le soir.
Soleil le soir, orage la nuit.
Soleil la nuit, orage le matin.

25/06/2016

Monsantoxique

https://secure.avaaz.org/fr/monsanto_dont_silence_science...

13:17 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

MICROBE 96

Microbe 96.jpgLe 96e numéro du Microbe est prêt. Il a été préparé par le Boucher du Lubéron, alias Antoine Gallardo. Merci à lui !

Au sommaire :
Jean Azarel
Brigitte Baumié
Emanuel Campo
Boris Crack
Sadou Czapka
Tarek Essaker
Robin Decourcy
Mireille Disdero
Estelle Dumortier
Alain Fisette
François-Xavier Farine
Frédérick Gambin
Armand Le Poête
Cédric Lerible
Lionel Lathuille
Natyot
C
laire Rengade
Photos : Antoine LnP

Les abonnés le recevront début juillet.
Comme d’habitude, les autres ne recevront rien.

Le # 97 de septembre, pour lequel je sélectionnerai sans faire de cadeaux, a ses pages ouvertes. C'est Paul Guiot qui se chargera du # 98 pour novembre. On cherche une candidate ou un candidat pour se mettre aux commandes du # 99 de janvier 2017. On préférerait une dame pour ne pas pénultimer macho. Pour l'ultime numéro de la revue avant sa mise en bière, le # 100 de mars, nous avons choisi un thème : SANG. Il fera 48 pages. Elles sont blanches, à vous de les remplir.

Pour tous renseignements, contactez-moi.
ericdejaeger@yahoo.fr

06:00 Publié dans Microbe | Lien permanent | Commentaires (8)

23/06/2016

DES GENS SIMPLES

Elle jouait du ukulélé
lui de la balalaïka.
Elle lisait Anaximène
il préférait Zénon d’Élée.
Elle ne roulait qu’en Duesenberg
il ne jurait que par Koeningsegg.
Elle sirotait des Kriptonitas
il s’enfilait des Xamascas.
Elle raffolait des makrouts
il ne voulait que de l’Ayurvédique.
Elle avait tous les films de Dorothy Arzner
il ne regardait qu’Ishiro Honda.
Elle écoutait Friedrich Grützmacher
il était fou de Lennox Berkeley.
Ils ne se rencontrèrent
jamais & n’eurent heureusement
pas d’enfants.

22/06/2016

MÊME PAS PEUR # 10

MPP 10.jpgDans le numéro 10 de Même Pas Peur, disponible dès ce 24 juin dans toutes les librairies, on dézingue les cons à la sulfateuse…

Avec bien entendu le Roi des Cons en couverture, croqué par Marco Paulo, un p’tit nouveau bourré de talent qui fait son entrée dans la bande de surdoués.

Burion, en position de maître à dessiner du team propose une galerie de clichés de cons méchamment croqués, Flam, toujours sur la balle nous invite au Musée du Con, et parmi les titulaires indiscutables, les vétérans Yvan Carreyn, Pic,  Delescaille, Carbo et Sticki, tous en grande forme. Quelques transferts bleu-blanc-rouge en milieu de terrain : Kurt, Djnony, Bib’s, Dela3, Plop&Kankr, tandis qu’en pointe de l’attaque le duo Mickomix et Yakana marque des points. Le tout coaché de main de maître par Kanar, tandis que Gehef trouve sa place dans l’animation de jeu en tant que seule représentante féminine du groupe, ce qui nous incite à lancer un appel aux dessinatrices : envoyez-nous vos dessins, Mesdames !

Côté textes, on ne change pas une équipe qui gagne : André Stas nous donne 100 raisons très ordinaires pour haïr à peu près tout le monde, Couille Molle ajoute son grain de sel au débat, le Dr Lichic dresse un inventaire des cons, Olivier Doiseau crucifie le foot, Dominique Watrin débusque les cons les plus dangereux, André Clette raconte l’impossible histoire de la connerie et dresse un petit précis de cunnilinguistique, Sokolov nous explique par le détail comment le gouvernement nous prend pour des cons, Éric Dejaeger propose des jeux un peu cons, Jean-Philippe Querton nous incite à cuisiner pour (commencer à) résister, Christine van Acker rédige une lettre au ministre de l’Emploi, Jean-Loup Nollomont évoque les bobos concons, Laurent d’Ursel légifère à propos de la répression de la bêtise, Benoit Doumont, Gaëtan Faucer, Jean-Luc Dalcq et Georges Elliautou font prendre la sauce de ce numéro 10 qui vous aidera à passer des vacances que nous vous souhaitons épiques, festives, résistantes et désobéissantes.

Le site du journal avec un lien vers sa page FB

16:42 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

21/06/2016

Pas que du récent (180)

Boudard - Mourir d'enfance.jpgMOURIR D’ENFANCE
par Alphonse Boudard

Avec sa verve inégalable, Alphonse Boudard (1925-2000) raconte son enfance à la campagne dans une famille d’accueil, son adolescence chez sa grand-mère à Paris et ses premiers démêlés avec la justice. Une autobiographie sans complaisance et pleine de tendresse.

Éditions France Loisirs (1996)
Édition originale : Robert Laffont (1995)
Réédité en 2011 (Laffont) avec deux autres romans autobiographiques sous le titre Les métamorphoses d’Alphonse (29,40 €).
Un peu plus sur l’auteur

19/06/2016

Irréflexions (146)

Quand le powète a la gastro,
Il n’écrit plus que sur le pot.

Rentrée littéraire : rien que de la prose. Le powète en souffre d’insomnie encore plus que d'habitude.

Dans un salon du livre, la powétesse cherche le divan.

Le powète ne se creuse jamais la tête, seulement le nombril.

À force d’aller toujours plus profond dans son nombril, le powète finit par contracter une septicémie.

Extrais de Le violon pisse derechef sur son powète, petit recueil inédit.