Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2021

C'est pas moi qui l'dis !

Hier, dans Le Soir, une recension de Jean-Claude Vantroyen sur Limitation de la poésie. Un tout grand merci à lui !

JC Van Troyen - Limitation de la poésie Le Soir du 16-01-21.jpg

05:00 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

15/01/2021

Pas que du récent (241)

Deville - poéZies.jpgpoéZies
par Michel Deville

Surtout connu comme réalisateur (L’ours et la poupée, Péril en la demeure, La lectrice), Michel Deville a également commis ce que Norge appelait des vers de mirliton. Ce recueil rassemble une sélection de poèmes humoristiques, remplis de calembours, de jeux de mots, d’homophonies. Un régal sans prétention !

Un extrait ici.

Le Cherche Midi (1990)
142 pages
Uniquement en occase
Un peu plus sur l’auteur

12/01/2021

Irréflexions (335)

Ce couple de gays n’éprouvait aucune difficulté à joindre les deux bouts.

L’auteur qui passe un quart d’heure à rédiger un aphorisme n’écrit pas cette petite phrase qui spitte, gicle sur la feuille et ne devrait pas se pavaner tel un paon faisant la roue.

L’écho aime s’entendre.

— Humain… Ça me rappelle vaguement quelque chose, dit le dugong.

Je n’ai peur de rien. Ça m’angoisse.

09/01/2021

Pas que du récent (240)

Dard - Les mots en épingle.jpgLES MOTS EN ÉPINGLE DE SAN-ANTONIO
rassemblés par Françoise Dard

De la lecture de cinquante romans de son époux, Françoise Dard a extrait un bon millier de phrases. L’éventail est très coloré, du rose au noir, et très large, du gros calembour à la fine sentence. On y trouve, bien entendu, de véritables perles.

Un extrait ici.

Fleuve Noir (1980)
168 pages
Uniquement en occase
Un peu plus sur cet immense auteur, au cas où…

08/01/2021

LA FIN D'UNE CARRIÈRE

Loïc Notet est en train de muer et ses testicules de descendre dans leurs respectives bourses. Quel soulagement pour nos oreilles !!!

07/01/2021

NE PAS OUBLIER !

JE SUIS CHARLIE.jpg

Six ans...

05:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2)

06/01/2021

ÉPIPHANIE

Le messager, essoufflé — Madame Marie, fff, Monsieur Joseph, fff, Melchior, Bal-fff-thazar et fff Gaspard ne pourront fff pas venir fff car ils sont en fff quarantaine à cause fff du Covid fff.

Madame Marie — Oh ! les cons !

Monsieur Joseph — Bande d’enc… ! Je suis encore baisé !!!

03/01/2021

Un peu de pub (485)

Querton - Délits d'initiales.jpgDÉLITS D’INITIALES
par Jean-Philippe Querton
Couverture de René Perrot

Lorsque l’on dirige une collection spécialisée dans l’aphorisme et que l’on s’y édite, l’on se doit d’être à la hauteur. Pour ce recueil, JPé se la joue à la Armand Duplantis : il passe largement la barre placée à 6m15 en plein air ! Un recueil pratiquement parfait qui touche à tous les genres de petites phrases. Il est même innovant. D’aucuns penseront : « Ouais, c’est son éditeur et il passe la brosse à reluire. ..» JPé est l’un de mes éditeurs, oui, et aussi l’un de mes rares amis. Et que d’aucuns sachent que le lèche-culisme n’est pas dans mes mœurs.

Un extrait ici.

Cactus Inébranlable (P’tit Cactus # 72 – 2020)
100 pages
10 €
ISBN : 978-2-39049-024-1
Un peu plus sur JPé
Le site de Cactus

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

01/01/2021

Irréflexions (334)

Double dose à l’occasion de cette nouvelle année !

— Amélie a dit qu’elle cessait d’écrire.
— Elle avait donc commencé ?

N’ayant ni maître ni guide, je ne suis donc personne.

Il pleut, il pleut et les blancs moutons ne sont pas rentrés : la bergère est dans l’étable avec le vacher.

Il faut de tout pour faire un monde mais pas tant que ça pour le défaire.

Je n’y suis pour personne, Chérie, même pas pour le président du Nobel de littérature.

Comme on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve, on ne fume jamais deux fois le même cigare.

Le clou a piqué une terrible crise et a enfoncé le marteau.

Le critique n’est jamais poète. Le premier doit gagner sa vie et le second crever de faim.

Un animal de concours n’a pas la possibilité de refuser le premier prix. L’auteur, si.

— Qu’êtes-vous en train d’insinuer, divin marquis ?
— Ma verge, adorable comtesse.

JE VOUS SOUHAITE
– MALGRÉ LES CIRCONSTANCES –
UNE EXCELLENTE ANNÉE COVID-19.2
(appelée aussi 2021)

31/12/2020

Un peu de pub (484)

Cathalo - Sous la ramée.jpgSOUS LA RAMÉE DES MOTS
par Georges Cathalo
Couverture d’Isabelle Clément

Une quarantaine de poèmes clairs, nets et précis. Aucune prise de tête, tout coule de source sans jamais déborder de la page A6. Pourquoi certains poètes (?) nous enquiquinent-ils avec leur incompréhensibilité quand il est si facile, comme Georges, de faire simple ?

Un extrait ici.

Éditions Henry
48 pages
8 €
ISBN : 978-2-36469-227-5
Georges ne semble avoir ni blog ni site
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

29/12/2020

Irréflexions (333)

C’est avec les yeux que l’on écoute une violoncelliste en minijupe.

Inutile d’en chercher sur les sites de seconde main : pas de préservatifs.

Quel silence ! On entendrait une mouche crever.

La chose la plus intéressante que j’ai trouvée dans son recueil, c’est le marque-page qui l’accompagne.

Vintage
Un vase de nuit de Chine, nuit câline, nuit d’amour, nuit d’ivresse…

27/12/2020

Un peu de pub (483)

Allard - La maison des animaux.jpgLA MAISON DES ANIMAUX
par Éric Allard

Je connais Éric depuis l’époque où nous étions jeunes et beaux. Seul « jeunes » n’est plus d’actualité. Éric écrit beaucoup (vois sur son blog) mais publie peu. Quand un livre de lui paraît, c’est toujours un petit événement pour moi. Il s’agit ici d’une nouvelle qui traite d’un thème peu courant : la zoophilie. Éric a souvent choisi des sujets scabreux pour ses textes – je pense à ses excellents Penchants retors (Éditions Gros Textes) – et il s’en sort toujours avec brio. C’est encore le cas ici, en égratignant au passage avec humour un célèbre politicien carolo.

Éditions Lamiroy (Opuscule # 162 – 2020)
42 pages
4 €
ISBN : 978-2-87595-394-0
Un peu plus sur l’auteur
Le blog d’Éric nourrit par de nombreux chroniqueurs littéraires
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

25/12/2020

CHASSE NON GARDÉE

Ils se fabriquèrent des lance-pierres comme quand ils étaient gamins : une branche de noisetier en forme de i grec et un morceau de chambre à air minutieusement découpé. Ils s’entraînèrent un peu, mais c’était comme pour rouler en vélo : ça ne s’oubliait pas. Et lorsque les premiers drones à usage commercial firent leur apparition, les papys s’en donnèrent à cœur joie, en prenant bien soin de ne pas laisser d’empreintes digitales sur les billes en plomb qu’ils utilisaient comme projectiles.

Joyeux Noël !

23/12/2020

Un peu de pub (482)

Laire - Bricoleur de mots.jpgMAX LAIRE, LE BRICOLEUR DE MOTS
Anthologie préparée par Michel Delhalle
Couverture de Rolande Lagasse

Grâce au travail de Michel Delhalle, dont la passion pour l’aphorisme n’est plus à démontrer, nous disposons enfin de la quasi-totalité de l’œuvre de Max Laire. Venu très tard à l’écriture, cet ami d’Achille Chavée n’a publié que quelques plaquettes confidentielles, avec des incursions dans trois ou quatre revues durant la fin du précédent millénaire. On trouve dans son œuvre des fulgurances dont tout auteur d’aphorismes ne peut qu’être jaloux. Pas mal de naïveté aussi, ce qui n’est pas un défaut quand on la sait sincère. Merci, Michel, pour ton travail !

Un extrait ici.

Cactus Inébranlable (P’Tit Cactus # 71 – 2020)
94 pages
10 €
ISBN : 978-2-39049-023-4
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

21/12/2020

CUISTOMO

Les deux marmitons,
Beaux mais pas gitons,
Serrent fort les fesses.
Pas par peur des vesses.
Le gay maître queux
Ne veut mettre qu’eux.

18/12/2020

Un peu de pub (481)

Lalieux - Odeur de blanche.jpgODEUR DE BLANCHE
par André Lalieux

Jacques, employé et guitariste de jazz, et son épouse Olivia, conseillère financière très carriériste, forment un couple qui approche de la cinquantaine en battant de l’aile. Lorsque leur fille de dix-huit ans se retrouve mêlée par hasard dans un trafic de cocaïne, leur vie va basculer. Un roman noir bien construit qui rebondit quand il faut, jusqu’à la toute fin.

Éditions du Basson (collection Basson Rouge – 2020)
174 pages
12 €
ISBN : 978-2-930582-72-6
L’auteur semble n’avoir ni blog ni site
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

15/12/2020

Irréflexions (332)

Qui se lave les mains après chaque miction devrait se nettoyer la verge plus souvent ou apprendre à uriner sans se mouiller les doigts.*

Si je racontais mes rêves à un psy, il deviendrait fou.

Je ne comprends pas mais cela ne m’empêche pas de dormir.

Le répondeur de l’anachorète ne peut plus prendre de message.

Plus un texte est lissé, plus il est plat. Si on insiste, il devient creux.

* Je sais, JPé, tu en as un dans le même genre que tu as lu à La Roche mais celui-ci est meilleur.

12/12/2020

Un peu de pub (480)

Bordin - Amant fantasmatique.jpgL’AMANT FANTASMATIQUE
Journal de Kerbihan
par Guy Bordin
Couverture de Renaud De Putter

Jean, professeur d’université, spécialiste de la colonisation française au Canada, engage comme assistant un de ses élèves (qui est également son cousin) pour l’aider à préparer un nouveau livre. Les deux hommes s’installent pour trois semaines dans un chalet isolé sur la lande bretonne. Jean ignore que son cousin est un homosexuel qui en pince terriblement pour lui tout en n’osant lui révéler son attirance. Un récit, sous forme de journal, dans lequel réalité, onirisme et fantas(ma)tique s’entremêlent du début à la fin. Attention, Médème : il y a quelques scènes gayrotiques un peu crues.

Éditions Maïa (collection Quantum Scandola - 2020)
118 pages
19 €
ISBN : 978-2-37916-326-5
Un peu plus sur l’auteur
Le site de l'éditeur

10/12/2020

C'est pas moi qui l'dis !

Didier Trumeau a lu De toutes mes farces. Voici son avis. Un tout grand merci à lui !

70 pages farcies d’aphorismes jusqu’à la moelle. Éric Dejaeger n’est pas le frère de Mick Dejaeger, le chanteur du célèbre groupe Derolling-Stones, n’est pas du tout noble mais en revanche est Belge. Nobody is perfect !! Un environnement favorable, Orval, Arno, Simenon, et autres abbayes que dans sa grande culture brassicole de l’apérologie il écume religieusement pour que son esprit atteigne des sommets de spiritualité, et notre Éric De peut collecter tout ce qui fera le nectar de l’humour belge francophone. C’est verveux, parfois féroce mais toujours jouissif. Des centaines de courts qui ont le jus tournent en circuit et à défaut de bouillon vous mettront la rate en joie. Deux extraits : Quand les Musulmans ont assez d’eau, ils mangent Karcher. Pour que nos Cathos en aient aussi : Le Vatican se lance dans l’accueil des réfugiés : la Cité accepte d’héberger mille jeunes mineurs d’âge de sexe masculin. Et puis une petite pour les futur-e-s Prodiges : Les cris de jouissance sont la plus belle musique qui ne sera jamais mise sur portées. Passer à côté de cette bombe caustique et essentielle pour toute bonne rééducation périnéale est certes possible mais ce sera aphorismes et périls.

09-12-2020

Didier Trumeau

05:00 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

09/12/2020

Irréflexions (331)

Divorcer : défaire l’amour.

— Quel livre emporterais-tu sur une île déserte, Éric ?
— Comment fabriquer une poupée gonflable sur une île déserte.

— Enculé d'ta race !
— Jocrisse !
— Fils de pute !
— Faquin !
Échange intergénérationnel…

Écrivains qui aboient ne mordent pas. Qui jappent non plus. Mais ils se vendent.

L’aphorisme est la mouchette qui ne s’est pas fait prendre dans la toile d’araignée littéraire. On peut rêver…

06/12/2020

Pas que du récent (239)

Bukowski - Carnet taché de vin.jpgUN CARNET TACHÉ DE VIN
par Charles Bukowski

Un peu comme pour Big Jim, j’ai arrêté il y a un petit temps de lire les fonds de disque dur de Buk. Ce recueil-ci m’a intéressé car il rassemble quelques nouvelles et des chroniques publiées en revues et magazines entre 1944 et 1991 et jamais rassemblées. On y retrouve l’auteur sans concession qui se fichait des modes et n’hésitait pas à écrire des nouvelles pornographiques achetées par des magazines spécialisés pour se payer de la bière et de la gnôle. Oui, Médème, Bukowski a écrit de la merde, Médème. De la bonne merde ! De l’excellente merde, Médème !

L’art, ouvrez grand vos oreilles, ça se chie, ça se hurle. (1966)

Le monde de la poésie attire les trous du cul. Des trous du cul à la puissance mille pour l’essentiel. (id.)

Éditions Grasset (2015)
462 pages
22 €
ISBN : 978-2-246-80756-8
Un peu plus sur l’auteur au cas où…

05/12/2020

Appel à textes

Robert Roman, qui anime les Éditions du Contentieux, prépare le premier numéro d'une nouvelle revue "papier" dont le titre reste secret. Il recherche des textes, des illustrations, des photos. Si l'aventure vous tente, vous pouvez le contacter pour plus d'informations : romanrobert60@gmail.com.

Mon petit doigt m'a dit qu'il n'aimait pas trop les mièvreries.

11:35 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2)

03/12/2020

Irréflexions (330)

Personne ne s’est encore essayé au 100 mètres sur braises. Que font les sportifs de l’extrême ?

Le cadet de l’humanité ne l’est que pour une ou deux secondes. C’est pourquoi le Guinness Book ne s’y intéresse pas.

L’artiste n’osait plus quitter sa tour d’ivoire, cernée qu’elle était par une centaine d’éléphants.

Une tête de mort mais jamais une tête de morte. Que font les féministes ?

Il faut être très patient pour, à partir de deux puzzles de 1000 pièces, en réaliser un de 2000.

01/12/2020

C'est pas moi qui l'dis !

Dejaeger - Limitation.jpgDenis Billamboz a lu Limitation de la poésie, le recueil qui marquera à jamais l'histoire de la poésie. Sa chronique est à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous. Un énorme merci à lui !

http://mesimpressionsdelecture.unblog.fr/2020/11/30/limit...

05:00 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

30/11/2020

Un peu de pub (479)

Glück - Ultima prova.jpgULTIMA PROVA D’ORCHESTRA
par Michaël Glück
Couverture de Pascaline Boura

Avec ce troisième opus, l’auteur semble avoir bouclé son opéra. Rien que des réflexions sur la musique essentiellement classique mais pas que. On y trouve de très bons jeux de mots sur un sujet peu évident. Ceux et celles qui ne jurent que par le rapipop et la K-pop n’y comprendront pas grand-chose mais comme ils ne lisent pas…

Un extrait ici.

Carnets du Dessert de Lune (collection Pousse-Café - 2020)
52 pages
9 €
ISBN : 978-2-39055-001-3
Un petit peu plus sur l’auteur
Le blog de l’éditeur
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

27/11/2020

CHAUD SUR LE COURT

Agacé, Agassi*
A perdu deux services.
Jamais vu un gars si
Frappé de maléfices.

Il râle comme un bouc,
Il casse sa raquette,
Fout un terrible souk !
Exclu de la compète.

* Que les moins de quarante ans ne doivent pas connaître…

24/11/2020

Un peu de pub (478)

Weber - Zizanie.jpgZIZANIE DANS LE MÉTRONOME
par Pascal Weber
Couverture de Frédérique Longrée

Ce livre pourrait être considéré comme le recueil type de la collection P’tits Cactus. Tout y est : le jeu de mots dans le titre, les phrases courtes, l’humour, la tendresse, la rosserie, la poésie, avec quelques bonnes trouvailles. Le tout sur près de 90 pages bien tassées. Rien à redire !

Un extrait ici.

Cactus Inébranlable (P’tit Cactus #70 – 2020)
94 pages
10 €
ISBN : 978-2-39049-021-0
L’auteur semble n’avoir ni blog ni site
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

21/11/2020

Irréflexions (329)

Pour mon prochain recueil d’irréflexions, chaque entrée commencera par : « Je n’en ai franchement rien à foutre ni à branler que… » Je le bouclerai en six mois au lieu de deux ans.

Minette nocturne embaume la turne.

Un anesthésiste peut-il souffrir de troubles du sommeil ?

Les poètes d’aujourd’hui se relisent-ils ? Les poétesses d’aujourd’hui se relisent-elles ? (L’écriture inclusive m’emmerde et j’ai gagné trois lignes !)

Inspiré de César (Jules) : « De tous les peuples, ceux qui partent en guerre sont les plus vils. »

18/11/2020

Un peu de pub (477)

Bardeau - Journal.jpgJOURNAL
par Jan Bardeau

Il ne s’agit pas ici d’une chronologie de faits mais d’une suite de courts textes écrits au jour le jour. On y trouve de tout, de la réflexion philosophique à la microfiction science-fictive en passant par des anecdotes ou des avis sur l’actualité. Le tout dans un style fort enlevé. C’est un peu déroutant au début mais on s’y fait rapidement.

Un extrait ici.

Éditions Urtica (2019)
154 pages
8 €
ISBN : 978-0-244-79269-5
À première vue, ni site ni blog pour l’auteur
Le blog de l’éditeur
Les publications Urtica sont disponibles en ligne ici

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

15/11/2020

Irréflexions (328)

Bikini, c’est une île. Monokini et String, pas.

J’aime ne rien écrire mais n’arrive pas à m’y astreindre.

C’est à cause du nombre trop important de touristes que Venise s’enfonce dans sa lagune.

Quand des aveugles se lancent dans une partie de cache-cache, le jeu dure des heures.

Le crocodile et le piano à queue ont un point commun : la mâchoire supérieure mobile.