Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2017

Irréflexions (200)

Un mauvais aphorisme coûte moins cher qu’un mauvais roman.

La pèche à la ligne, au paragraphe, au chapitre, au volume, à la saga !

— On voit ton début !
— C’est mieux que de voir ma fin.

Quand l’unijambiste prend son pied, il se casse la gueule.

12/12/2017

Un peu de pub (391)

Guimo - Un début de réalité.jpgUN DÉBUT DE RÉALITÉ
par Marc Guimo
Préface de François-Xavier Farine

Dans un monde de plus en plus virtuel, qu’est donc la réalité devenue ? Pour un premier recueil, ce n'est pas mal du tout. J'aime bien parce que c'est « figuratif » : on comprend tout du premier coup, même les détails. Mais, surtout, il y a de la poésie, ce n'est pas la retranscription d'un fait divers ou de vie personnelle verticalisé, dont je n'ai rien à foutre et que certains powètes considèrent comme le nec plus ultra. Tu es sur la bonne voie, Marc !

Un extrait ici.

Polder 175 – Supplément à la revue Décharge
54 pages
6 €
ISBN : 978-2-35082-349-2
Le blog de l’auteur
Le site de la revue Décharge

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

10/12/2017

Irréflexions (199)

Tous ces prétentieux qui s’écoutent parler et disent : « Un espèce de... »

L’aphorisme est un genre mais il ne faut pas s’y cantonner : écrire tous Zaziemuts !

En Belgique, nous avons la « Semaine nationale de la moule » ! Un autre pays a-t-il cela ?

Sauter du cocorico au ihan.

27/11/2017

Abonnement aux P'tits Cactus

S’abonner aux P’tits Cactus, c’est désormais possible !

 

L’idée est simple : en 2018, un P’tit Cactus va paraître chaque mois, sauf en juillet et en août.

 

Dix ouvrages donc, certains signés par de nouveaux auteurs (Jane Agou, Sammy Sapin, Jean-Jacques Nuel…), et d’autres qui connaissent la maison (André Stas, Éric Dejaeger, Thierry Roquet…), toutes et tous des spécialistes de la formule brève qui fait mouche, la marque de fabrique de la collection.

 

L’idée de l’abonnement, c’est de vous permettre de recevoir chaque mois votre exemplaire livré par le facteur sifflotant de joie à l’idée de déposer dans votre boîte aux lettres un livre qui ne vient pas d’Amazon.

 

Dans cette collection, les ouvrages coûtent normalement 9 €, nous vous proposons l’abonnement d’un an pour 70 € et cela inclut les frais de timbre.

 

L’abonnement, vous pouvez également l’offrir, ça c’est une idée qui a de l’allure, surtout que nous arrivons à cette période où l’on se gratte la tête pour établir la liste des cadeaux à poser sous le sapin, pour reprendre une formule ringarde !

 

Pour nous, c’est clairement intéressant de savoir dès le départ qu’un certain nombre d’exemplaires sont réservés, cela limite le risque que nous courons à la sortie de la plupart des ouvrages.

 

Souscrire cet abonnement sera aussi la preuve du crédit que vous accordez à  ce que nous publions.

 

Pour vous, sans doute, l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs, de les faire découvrir à d’autres.

 

En savoir plus : nous contacter via cactus.inebranlable@gmail.com ou au 0497/76.35.55.

 

Convaincu ?

 

Merci de verser 70 € sur le compte BE12 0015 6820 8292 en précisant « Abonnement P’tit Cactus et l’adresse d’envoi » en communication.

 

Merci de soutenir les éditeurs indépendants.

 

Jean-Philippe et Styvie Querton-Bourgeois.

 

Cactus est également présent sur Facebook: https://www.facebook.com/groups/264955306872218/

12:28 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

Irréflexions (198)

Tellement d’humoristes pour si peu de rires...

Ma tour d’y voir dans la merdre circonvoisine.

Je ne suis à rien et c’est parfait comme cela.

La Saga Maigros chez Belgique Loisirs ? Il faut changer le nom : Gelbique Moisir !

24/11/2017

CACTUS INÉBRANLABLE À MON'S LIVRE

Chères amies, chers amis du Cactus, bonjour.
 
Ce week-end, nous vous attendons au Lotto Mons Expo pour le salon Mon's Livre où nous serons présents sur le stand 11 !
 
Tout le catalogue de Cactus Inébranlable sera disponible et bien entendu toutes les nouveautés parues ce second semestre : La dernière convocation, le pamphlet de Christine Van Acker, AnecdoCtes du Dr Lichic, Minute d'insolence de Jean-Philippe Querton, Pourquoi je ne vote pas et autres inédits de Raoul Vaneigem (illustrations de Serge Poliart et Joseph Ghin), Blues Social Club de Lorenzo Cecchi et Les écrivains nuisent gravement à la littérature d'Éric Allard.
 
Des informations à propos de ces ouvrages sur notre site : http://cactusinebranlableeditions.e-monsite.com/
 
Notez également que cette année, c'est un livre publié par Cactus qui a gagné le Prix Mon's Livre : Déséquilibres ordinaires de Françoise Steurs.
Le prix sera remis le dimanche 26 à midi et l'auteure sera présente en dédicace de 12h30 à 15 heures.
 
Seront aussi en dédicace : Éric Dejaeger et Jean-Philippe Querton le samedi 25 et Françoise Steurs, Mirli, Lorenzo Cecchi et Éric Allard le dimanche 26.
 
Bienvenue à tous, l'entrée est gratuite et l'accueil, chaleureux.
 
Vous pouvez partager ce message.
 
 
Jean-Philippe Querton

11:41 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

23/11/2017

Irréflexions (197)

L’hypocondriaque joue avec les maux.

Entrer dans le Guinness Book pour ses gammas GT !

Quand tu urines à côté, c’est la tour de pisse.

Verge Marie, branlez pour nous, pauvres quetteurs.

21/11/2017

Un peu de pub (390)

Glück - Nuova prova d'orchestra.jpgNUOVA PROVA D’ORCHESTRA
par Michaël Glück

Second opus d’aphorismes sur le thème de la musique pour Michaël Glück. Cela va du calembour bien lourd à la petite phrase bien poétique, ce qui est parfait.

Un extrait ici.

Les Carnets du Dessert de Lune (2017)
54 pages
9 €
ISBN : 978-2-930607-62-7
Un petit peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

19/11/2017

Irréflexions (196)

Les obèses ont-il un alter egro ?

Sombre comme de la roche d’eau.

Quand les poules auront des dents, les aviairodentistes sortiront de l’ombre.

À quand un système de reconnaissance fessiale ?

17/11/2017

Pas que du récent (208)

Vilar - C'est toujours les autres.jpgC’EST TOUJOURS LES AUTRES QUI MEURENT
par Jean-François Vilar

Blainville, un ex gauchiste devenu photographe de presse, est contacté par une ancienne connaissance du temps où il était activiste. Se rendant au rendez-vous, il découvre, dans la vitrine d’une boutique à l’abandon, le cadavre d’une femme placé dans une parodie de composition de Marcel Duchamp. Un bon polar basé sur l’œuvre de l’inventeur du ready-made. 

Actes Sud, coll. Babel (1997)
260 pages
7,70 €
ISBN 978-2-7427-7603-0 (rééd.  2008)
Un peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

15/11/2017

Irréflexions (195)

Marcel Marlier chantant Frère Jacques : « Sonnez les Martines ! » (bis)

Qui est féru de beauté ne fera jamais de mâle à une moche.

Quand je souffre d’insomnie, je prends une dose de ses aphorismes.

J’aime faire le zubb : passer inaperçu.

13/11/2017

Pas que du récent (207)

Gagnière - Versiculets et texticules.jpgVERSICULETS & TEXTICULES
Anthologie d’épigrammes et de madrigaux rassemblés par Claude Gagnière

Très en vogue du XVIe au XIXe siècle, l’épigramme est un court poème satirique, l’épée de l’écrivain dans des duels littéraires. Le madrigal, lui, est réservé aux épanchements amoureux. L’anthologiste les replace tous, avec beaucoup d’humour, dans leur contexte historique. Incontournable pour les amateurs de poésie humoristique.

Un extrait ici.

Robert Laffont (1999)
504 pages
23,50 €
ISBN 2-221-09002-0

09/11/2017

Irréflexions (194)

Job d’étudiante bien rémunéré : jeune fille à la paire au père.

La sauce Madère pas avec Téfal.

« Nous vairon... » disait l’homme aux yeux de couleurs différentes.

La Cité du Vatican recrute jeunes filles au Saint-Père.

05/11/2017

Irréflexions (193)

Ce grammairien acceptait les prépositions malhonnêtes.

Kim Jong-hun : MAD in North Korea.
Coincoin Trump : MAD in the U.S.A.

Homo facebookus…

Beaux-parents, vous arrive-t-il de confondre votre brosse de rue avec votre rosse de bru ?

03/11/2017

Pas que du récent (206)

Mille - La ballade du dinosaure.jpgLA BALLADE DU DINOSAURE
par Raoul Mille

Un écrivain est conduit par son éditeur dans un petit hôtel en bord de mer pour y travailler sur un manuscrit. Le premier soir, il fait la connaissance d’un quatuor de libertins et c’est parti pour quatre jours de démence. Un roman comme écrit par un Céline qui marcherait à l'alcool et à la coke. MONSTRUEUX ! Pour qui peut s’accrocher...

Épinglé par Jacques Sternberg dans son Dictionnaire des idées revues.

Albin Michel (1975)
Uniquement en occase
Un petit peu plus sur l’auteur

01/11/2017

Irréflexions (192)

Le père Lachaise fut enterré dans son fauteuil.

Cet équilibriste trompe son épouse sur une grande échelle.

Fabriquer des sacs Delvaux en papier, pour les supermarchés. Réutilisables, bien entendu.

Je me demande où ils vont picoler pendant la nuit, tous ces chats qui sont gris.

30/10/2017

Un peu de pub (389)

Lichic - Anecdoctes.jpgANECDOCTES
par le Docteur Lichic
avec des collages de Jean-Christophe Di
(s)troy

Régent du Collège de ‘Pataphysique, éditeur de la Brucellôse (la revue des lieux d’aisance bruxellois), le doc déchire les vocables pour mieux les recoudre, brise les expressions pour mieux les recoller, et quand il trouve le vocabulaire trop maigre, il l’engraisse de nouveaux mots. Magnifique, ce recueil !

Deux pages à découvrir ici.

Cactus Inébranlable (2017)
88 pages
9 €
ISBN : 978-2-930659-64-0
Le Doc n’a ni blog ni site, à première vue
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

28/10/2017

Irréflexions (191)

Remplacer le cours de religion, quelle qu’elle soit, par un cours des guerres de religions.

— Tu bandes, Errol ?
— Non, je scie, Gareth.

Avec le temps, les politiciens ont tendance à prendre du ventre. Sauf Elio qui prend tout dans le derrière.

Titre pour un futur James Bond : Meurs avant de mourir.

26/10/2017

Un peu de pub (388)

Querton - Minute d'insolence.jpgMINUTE D’INSOLENCE
par Jean-Philippe Querton

Sixième recueil d’aphorismes pour l’ami JPé, si je compte bien. Et le bougre s’y connaît dans l’art de la petite phrase, qu’elle soit assassine ou poétique. Oui, JPé, un poète sommeille au tréfonds de toi, tapi sous les capsules bleues... Un excellent recueil ! Et j'emmerde la vergogne.

Deux pages à découvrir ici.

Je ne résiste pas au plaisir d’ajouter cet extrait : « Pas de citation de Jean d’Ormesson, Lewis Carroll ou Saint-Exupéry sur mon faire-part de décès. Une belle grosse irréflexion bien dégueulasse d’Éric Dejaeger fera l’affaire. »

Cactus Inébranlable (2017)
88 pages
9 €
ISBN : 978-2-930659-66-4
Le site de JPé
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

24/10/2017

Irréflexions (190)

Aussi obtus qu’un angle de 179° !

INCINÉRATION ! Les verres m’auront sans doute, pas les vers !

Ne pas grandir. Laisser les autres rapetisser.

Ne rien faire fatigue aussi. Heureusement ! Sans quoi on ne pourrait plus faire la sieste.

22/10/2017

Pas que du récent (205)

Dypréau - La lueur des mots.jpgLA LUEUR DES MOTS
par Jean Dypréau

Aussi modeste que méconnu, Jean Dypréau est l’auteur d’une dizaine de plaquettes parues dans les années 1950 et d’un recueil d’aphorismes, Le mal des mots, paru posthume à La Pierre d’Alun en 1989. Il ne s’est consacré qu’à des formes très courtes, ses poèmes étant souvent proches de l’aphorisme. On retrouve ici la quasi-totalité de son œuvre.

Il y a loin de la coupe aux lèvres.
Il y a loin du poème à la poésie.

Beaucoup de petits chevaux bien vivants
Attendaient devant le manège
Pour prendre la place des chevaux de bois.

Maigre
Le Vendredi
Tous les poissons pratiquants
Bouffent du curé.

Au baptême
il y avait la mère
le parrain
la marraine
et les invités.
Le père était resté à la maison
pour expliquer à la jeune servante
comment tout cela était arrivé.

Il y a plus de plaisir à donner
qu’à recevoir
en période d’épidémie.

Il mit une fleur à son fusil
et versa un peu d’eau
dans le canon
pour l’empêcher
de se faner trop vite.

Éd. Le Taillis Pré (2008)
236 pages
21 €
ISBN 978-2-87450-034-3
Un peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

Pour contacter l’éditeur

20/10/2017

Irréflexions (189)

En politique, il faut PERCER ! La douceur ne sert à rien.

Qui suit le droit chemin en aura vite fini de son exploration.

La France qui vante la littérature belge ignore ce qui se publie chez nous.

Quand j’ai vu le jour, m’a-t-il vu lui aussi ?

18/10/2017

Un peu de pub (387)

Mirli - Qui mène me suive.jpgQUI MÈNE ME SUIVE
par mirli

Petit nouveau dans le microcosme cactusien (en passe de devenir une petite galaxie), mirli est un jeune recru très prometteur. Il cultive l’absurde comme d’autres leurs carottes et l’autodérision n’a pas de secret pour lui. Ce gamin nous en remontrera certainement !

Un extrait (au hasard) ici.

Cactus Inébranlable (2017)
98 pages
9 €
ISBN : 978-2-930659-61-9
mirli est sur FB
Le site de l’éditeur

N'HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

16/10/2017

Irréflexions (188)

Élus de pères en fils, de pères en filles, de mères en fils, de mères en filles... Et l’on s’étonne d’une dégénérescence du monde politique !

L’art d’aujourd’hui pue plus que le fric qui l’achète.

Les banques n’ont pas d’odeur. Si elles sentaient la chatte, ce sont elles qui seraient baisées.

La nouvelle page de mon carnet d'irréflexions est prête, comme moi, à se noircir.

14/10/2017

Pas que du récent (204)

Labitte - Les envolées.jpgLES ENVOLÉES
par Alphonse Labitte

J’ai découvert le nom de cet auteur dans le Journal de Jules Renard qui ne le tient pas en très haute estime. On trouve peu d’informations à son sujet sur la toile. On ne connait même pas la date de sa mort... Grand admirateur d’un autre Alphonse, de Lamartine, il a commis des poèmes postromantiques d’une époustouflante gnangnanterie. J’ignore s’il est repris dans les Fous littéraires d’André Blavier. Il mériterait d’en faire partie.

Un extrait ici.

Je recherche ce recueil (publié en 1890, 186 pages tout de même !) en occase. En trifouillant un peu sur le web, on le trouve en pdf téléchargeable.

12/10/2017

Irréflexions (187)

Il semblerait qu’on ne dise plus M.S.T. mais bien I.S.T. (Infection sexuellement transmissible).
Ça change tout !

Dicton pédophile :
« Quand le petit va, tout va ! »

J’exècre la violence autant que le pacifisme.

En politique, un coup de pied judicieux peut éclater un nid de frelons. Puis il faut fuir au plus vite.

10/10/2017

Un peu de pub (386)

Marzuolo - Vivre c'est oublier.jpgVIVRE C’EST OUBLIER QU’ON EST MORT
par Fabrice Marzuolo

J’aime beaucoup les textes de Fabrice, qu’il s’agisse de prose ou, comme ici, de poèmes. Il a sa voix bien à lui, reconnaissable : piquante, mordante, sans concessions. Et ce recueil-ci n’y déroge pas. Tous les gnangnans de la powésie devraient en prendre de la graine.

Deux extraits ici.

Éditions du Contentieux (2017)
52 pages
10 €
ISBN : 979-10-94753-15-6
Le blog de Fabrice
Pour contacter l’éditeur : 7, rue des Gardénias – 31100 Toulouse - France

08/10/2017

Irréflexions (186)

Madame, ne dites plus « Mon ancien amant devenu impuissant » mais « Mon ex sans trique ».

Nouvelle maladie : véganorexie.

Cri du serial-killer au bordel : « Occis putes ! »

22/06/2017 – L’Institut Royal Météorologique annonce que nous venons de vivre la nuit la plus chaude de l’histoire de la Belgique. Fameux baby-boom en perspective !

06/10/2017

Un peu de pub (385)

Lahu - Petit traité du noir.jpgPETIT TRAITÉ DU NOIR SANS MOTOCYCLETTE
(SAUF UNE IN EXTREMIS)
par Roger Lahu

Le poète est moribond. Voire décédé. Là où il se trouve, c’est tout noir. Mais pour l’ami Beardy, le noir, c’est avant tout la couleur d’un certain humour et ce recueil fait sourire plutôt que verser un petite larme.

Le début ici.

Les Carnets du Dessert de Lune (2017)
90 pages
14 €
ISBN : 978-2-930607-46-7
Un peu plus sur l’ami Roger
Le site de l’éditeur

04/10/2017

Irréflexions (185)

Elles se mettraient à plat ventre pour un ventre plat.

Pas de quoi casser ses trois neurones à un connard.

Titre pour film parodique : Du chou dans la gamète.

19/06/2017 : le CdH débranche le PS. ⇒ C’est la Lutgen finale ! ⇐