Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2022

Un peu de pub (541)

Wits - Futur(e-s).jpgFUTUR[E/S]
par Jocelyn Wits

Suite logique à ce recueil-ci, Wits se penche sur l’avenir de la gent féminine. Six nouvelles aussi percutantes que les précédentes, originales, pleines de trouvailles jusque dans les petits détails. Avec, bien entendu, des surprises finales. De la très bonne SF qui ne se prend pas la tête. À quand le prochain, Jocelyn ?

n’co éditions (2021)
142 pages
12 €
Aucune info concernant l’auteur sur le web
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

Commentaires

Merci, Eric !
A quand le prochain ? Très witz, très witz !

Écrit par : Bella-Jocelyn | 18/07/2022

Répondre à ce commentaire

Tiens-moi au courant pour les animaux (?) du futur.

Écrit par : Éric | 18/07/2022

Répondre à ce commentaire

Des animaux dans le futur ? C'est pas gagné...
Les virus, ça compte ?

Écrit par : Bella-Jocelyn | 19/07/2022

Répondre à ce commentaire

Des animaux et/ou des végétaux. Certains devraient survivre à des guerres apocalyptiques. Pour les virus, je ne sais pas s'il s'agit d'animaux, mes connaissances scientifiques ne sont pas fort étendues.

Écrit par : Éric | 20/07/2022

Dans plusieurs de mes nouvelles, l'homme est déjà très proche de l'animalité : "Brève idylle", "Les Guadalupéens", "Rex"... Sans parler de "La bête qui hantait les collines".

Je suis fascinée par la notion de régression anthropologique. Non seulement l'histoire a stoppé net l'évolution naturelle de l'espèce humaine, mais nous devenons des sortes de monstres terminaux : faibles, peu résistants, incapables de s'adapter aux changements que nous provoquons sans cesse et de façon accélérée.

Voie de garage... Mais la vie se relèvera. Sans nous.

Écrit par : Bella | 20/07/2022

Répondre à ce commentaire

Laissons faire la nature et elle s'en sortira, pas nous.

Écrit par : Éric | 21/07/2022

Écrire un commentaire