Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2017

Même Pas Peur # 21

MPP21-1.jpgBranle-bas de combat !

Le drapeau noir flotte sur ce numéro 21 de votre MÊME PAS PEUR. On ne fera pas de quartier. Les pirates ont envahi le journal. Nos forbans de dessinateurs s’en donnent à cœur joie. Sortez le tonneau de rhum…

E.V. monte à l’abordage pour se payer Monsanto et Tihange d’une seule salve de son humour féroce. Ben le Sanguinaire nous relate sa rencontre avec un corsaire, un vrai. Celui-ci est capitaine de bateau pour l’ONG Sea Shepherd et il n’a pas froid aux yeux. Son interview vaut le détour. Mickomix balaie l’univers de la piraterie à travers les siècles et les océans. Jean-Loup Nollomont évoque le pire ratage : celui que l’on s’inflige à soi-même. André Clette prétend nous instruire en nous amusant. Y parviendra-t-il ? À vous de voir.

On connait les capitaines au long cours, on connait moins les capitaines au court cours. L’éminent Dr Lichic répare cette injustice. Ben le Sanguinaire, encore lui, nous invite à découvrir L’homme aux bras de mer, une BD qui raconte l’itinéraire d’un pirate d’aujourd’hui depuis les côtes somaliennes jusqu’au prisons françaises.

Comme il n’y a pas que les pirates dans la vie, Jean-Philippe Querton, ce fameux flibustier des lettres, s’énerve sur nos traditions-pièges-à-cons. Il pousse un grand coup de gueule et ça fait du bien. L’insupportable Couille Molle fait encore parler de lui. Pépéric fait le potache. Cyril Bosc poursuit sa saga de la presse satirique. Désormais, vous saurez tout sur le colossal dessinateur Willem.

Dans sa poche gauche, le Dr Lichic a glissé deux livres. Il vous les conseille. Et, comme il est de bon conseil, faites-lui confiance. C’est un conseil.

Dans la rubrique déconomie, Sokolov dézingue par le menu le projet du gouvernement sur le travail associatif. Vos connaitrez toutes les bonnes raisons de bloquer ce foutu projet.

Côté dessin, derrière la couverture corrosive dessinée par Kurt, on retrouve un Delescaille, toujours grinçant et farfelu ; un Mickomix, scandaleusement multiforme, aussi à l’aise dans le dessin que dans l’écriture ; un Burion, trop rare mais toujours percutant ; le brillant Sondron ; l’étincelante Cécile Bertrand ; les incontournables Flam, Carreyn, Kurt et Wiglaf, qui tiennent une pêche d’enfer. On n’oublie évidemment pas Val et nos amies les amibes, ni Pierre et Zub, toujours drôles et pertinents, ni Vinch, toujours à l’affut de l’insolite, et certainement pas RayClid, qui rejoint l’équipe pour ce numéro. On espère le revoir.

Côté illus, on appréciera aussi les photos insidieusement piratées par les insolents Clette et Lichic.

Voilà donc un numéro de MÊME PAS PEUR qui clôture 2017 par un feu d’artifice et commence 2018 en fanfare. Il est désormais dans les bonnes librairies. Profitez-en.

Ah oui ! Il est de notre devoir de vous informer que l’édito de la page 3 a été piraté. Mais ça, vous le verrez bien.

Journal satirique bimestriel.
Prix du numéro : 4 €. Abonnement pour 11 numéros : 35 € (Belgique) – 50 € (Europe).
Même Pas Peur a une page FB et un site.

11:44 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire