Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2018

SOrNET XII

Sornet 12 compressé.jpg

 

Âmes sensibles s’abstenir, c’est du vécu.
Ne lâche jamais rien sauf s’il faut que tu pètes
En regardant droit dans les yeux les adjupètes,
Repus qui aimeraient vivre sur la sécu.

Il est un mol sous-bite aviné car cocu,
Excédé mais couillon, la pire des lopettes,
Surveillant sa mousmé faisant des galipettes
Sous son manchot d’amant qui sait qu’il a vaincu.

A bras raccourcis donc, le troufion se démène,
Napalm il éjacule, extasiant Philomène,
Sa meuf il incendie en savourant ses cris.

Négligeant le cornard, il s’en va pour sa sieste,
Où il se rêvera rédigeant des décris,
Manigançant, joyeux, un beau petit inceste.

André Stas & Éric Dejaeger
Illustration de Jean-Paul Verstraeten
Extrait de SOrNETS, recueil sextumane en chantier

Écrire un commentaire