Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2020

LES SILENCES DE COINCOIN (1/2)

Menacé d’internement par toute son équipe, le président Coincoin a accepté de ne plus continuer à exprimer ses idées via son réseau social préféré. Voici à quoi le peuple américain a échappé.

01 – Le travail, c’est la santé. Retournez bosser, la grippe ne vous attaquera jamais !

02 – On peut tuer le virus chinois avec de bonnes balles dum-dum made in U.S.A. Armez-vous ! Armez-vous ! Et tirez dans l’État !

03 – Des gargarismes au bourbon matin, midi et soir et vous tuerez le virus en quelques jours. Mais rien que de l’américain, pas ces saletés irlandaises ou écossaises. Les trucs anglais de mon ami Boris sont aussi O.K.

04 – Si vous regardez les chaînes d’informations qui disent du mal de moi avec toutes leurs fake news, vous êtes certain d’attraper la grippe et de ne pas pouvoir retourner trimer.

05 – Dans les états qui ont voté contre moi lors de la dernière élection présidentielle, le port du masque est INTERDIT ! Je veux voir mes ennemis à visage découvert.

06 – Nous avons survécu à la guerre de sécession. Que les nègres retournent au boulot ! Et les métèques aussi !

Commentaires

J’ai bien aimé son dernier poème, paru chez Evernote (https://www.evernote.com/shard/s210/sh/88ea9aad-0cd2-48e6-8afe-728d79f1feac/821a33c7295e236f).

Écrit par : Nicolas S′ | 29/04/2020

Répondre à ce commentaire

Effectivement, le gars a de l'avenir aussi en poésie.

Écrit par : Éric | 04/05/2020

Monsieur Dejaeger,

Auriez-vous l'amabilité de ne pas associer, même indirectement, nos amis canards a un b... d'e... de sa t... l... c... qui c... o... en se y... des f... de g... bien j... dans son m... d... Il ne vaut pas, il ne vaudra jamais les canards, poules d'eau, cygnes, flamants roses, marabouts et autres sympathiques volatiles fluviatiles qui n'y sont pour rien.
Alors, s'il vous plaît, laissez-les faire trempette tranquillou.
Ca vaut aussi pour les chiens, cochons, hyènes, rats, vers, chacals, ânes,
etc. Bordel à trou du cul de dieu !
Je vous souhaite le bonjour.
Jo Le Canardeur.

Écrit par : Le Canardeur | 02/05/2020

Répondre à ce commentaire

Cher Le Canardeur,
C'est bien noté sauf qu'il y a une suite à ceci.

Pourriez-vous m'éclairer sur ce passage de votre commentaire qui reste un peu obscur : " a (à) un b... d'e... de sa t... l... c... qui c... o... en se y... des f... de g... bien j... dans son m... d... " ?

Écrit par : Éric | 04/05/2020

Cher monsieur Dejaeger,

Pour ne pas choquer, voire traumatiser, les personnes sensibles (ou carrément coincées), la phrase est cryptée par des points de suspension précédés d'initiales qui ne sont pas les bonnes. On peut donc s'amuser à chercher la signification. C'est un jeu et, même si les éventuelles réponses ne collent pas serrées-jointoyées, l'essentiel est de retrouver l'esprit.
Bien le bonsoir.
Jo le Canardeur.

P. S. C'est bien la préposition "à".

Écrit par : Le Canardeur | 06/05/2020

Répondre à ce commentaire

Cher Jo Le Canardeur,

Merci pour ces éclaircissements. Bien sûr, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Écrit par : Éric | 07/05/2020

Écrire un commentaire