Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2020

Irréflexions (333)

C’est avec les yeux que l’on écoute une violoncelliste en minijupe.

Inutile d’en chercher sur les sites de seconde main : pas de préservatifs.

Quel silence ! On entendrait une mouche crever.

La chose la plus intéressante que j’ai trouvée dans son recueil, c’est le marque-page qui l’accompagne.

Vintage
Un vase de nuit de Chine, nuit câline, nuit d’amour, nuit d’ivresse…

Commentaires

T'as déjà entendu crever une mouche dans un vase en nuit de Chine pendant qu'une violoncelliste joue en minijupe ?

Le bi, mon bô.

Écrit par : Marc Bonetto | 29/12/2020

Répondre à ce commentaire

Non, Marco. Tu as l'enregistrement en mp3 ?

Écrit par : Éric | 29/12/2020

Hélas, non ! Mais je l'ai vue en concert à Saint-Ephrem, 17 rue des Carmes, à Paris 5e. Un moment de grâce. J'ai aussi une collection de marque-pages dédicacés par des pohèteux.

Écrit par : Marc Bonetto | 29/12/2020

Répondre à ce commentaire

Tu aurais dû filmer, Marco ! Penses-y la prochaine fois.

Écrit par : Éric | 29/12/2020

Gary bô, voir ce qui vaut la peine d'être vu par un opercule de quatre centimètres carrés, non merci. Et puis, j'ai pas de caméra, et si j'en avais une, ça m'emmerderait d'apprendre à m'en servir puis de l'utiliser.

Bon bout d'an, avec ou sans boudin blanc.

Écrit par : Marc Bonetto | 30/12/2020

Répondre à ce commentaire

C'est dommage mais je te pardonne, Marco. Un bon restant, comme on dit ici.

Écrit par : Éric | 31/12/2020

Écrire un commentaire