Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2022

Irréflexions (377)

Francis Lalâne veut du son
Mail il n’aura que du bâton !

Se lier au fou ? Se fier au loup ? Affreux dilemme.

Le féminin de « taliban » serait-il « femme à barbe » ?

L’homme naît avec son obsolescence programmée qui varie d’une personne à l’autre.

Il y a énormément de façons d’entreprendre l’aphorisme. Peu sont fructueuses.

Commentaires

Pour entreprendre l'aphorisme le mieux est surtout de ne pas y penser. Et quand ça vient, vite courir aux toilettes.

Écrit par : massot | 28/04/2022

Répondre à ce commentaire

Ce sont des étincelles que j'attends sans la moindre impatience et, surtout, sans essayer de les provoquer avec des silex qui ne sont que de bêtes cailloux entre les doigts des aphauristes.

Écrit par : Éric | 28/04/2022

Pareil, y viennent quand ils veulent. L'aphorisme est seul (mettre) à bord.

Écrit par : massot | 28/04/2022

Répondre à ce commentaire

Quand on les machine, ça donne de l'aphorisme d'atelier, les pires

Écrit par : Éric | 28/04/2022

Les aphorismes usinés finissent pas s'user.

Écrit par : massot | 29/04/2022

Répondre à ce commentaire

Surtout qu'ils ne sont jamais affûtés.

Écrit par : Éric | 30/04/2022

Un aphorisme s'aiguise avec le temps.

Écrit par : massot | 30/04/2022

Répondre à ce commentaire

Pour les aphaurismes, cela prend une éternité : ils commencent fort émoussés.

Écrit par : Éric | 01/05/2022

Avec le temps la lime a ses limites.

Écrit par : Massot | 01/05/2022

Répondre à ce commentaire

Il faut y aller à la disqueuse, franchement, sans chichi.

Écrit par : Éric | 01/05/2022

Carrément au marteau-piqueur, le meilleur outil pour en écrire.

Écrit par : massot | 02/05/2022

Répondre à ce commentaire

À choisir, je préfère le merlin, plus écologique et moins bruyant. Bien manié, il peut faire de sacrés dégâts (des lettres).

Écrit par : Éric | 02/05/2022

le marteau piqueur c'est pour les cas incurables et il y en a...

Écrit par : massot | 02/05/2022

Répondre à ce commentaire

Des noms ! Des noms !

Écrit par : Éric | 04/05/2022

A mon avis on a les mêmes morts ou vivants.

Écrit par : massot | 05/05/2022

Répondre à ce commentaire

Probablement. Et nous n'allons pas nous attirer de nouvelles inimitiés, nous en avons déjà assez comme ça.

Écrit par : Éric | 06/05/2022

c'est exactement ce que je pensais. J'ai eu ma dose en 25 ans d'éditions

Écrit par : massot | 06/05/2022

Répondre à ce commentaire

N'empêche que les aphorismes de Xavier Forneret, dont le nom a été repris pour un certain grand prix, c'est de la daube en tube. Me suis fait avoir en achetant son œuvre intégrale à 40 €...

Écrit par : Éric | 07/05/2022

tu en as de la chance de connaître des auteurs en route pour la gloire.

Écrit par : massot | 08/05/2022

Répondre à ce commentaire

On ne peut pas gagner à tous les coups. Les aphorismes, c'est comme la poésie : faut en lire beaucoup pour trouver quelques bonnes choses. Je te déconseille aussi vivement Karl Kraus ainsi que les "Mauvaises pensées" de Paul Valéry.

Écrit par : Éric | 10/05/2022

Écrire un commentaire