Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2022

DANSE SANS LES STARS

Il tournait, tournait sans cesse tel un derviche en quête d’extase. Malgré ses efforts, le poisson rouge ne trouva jamais la sortie de secours de son bocal.

Commentaires

Avait-il au moins une belle vue sur le monde extérieur?
Parfois on a seulement la télé...

Écrit par : Bella | 27/06/2022

Répondre à ce commentaire

Le bocal se trouvait dans la salle de bain de sa "maîtresse".

Écrit par : Éric | 27/06/2022

D'où la rougeur du poisson et sa quête effrénée d'une issue.
Ah ! plonger entre les cuisses des sirènes...

Écrit par : Bella | 28/06/2022

Répondre à ce commentaire

Pas évidentes, les cuisses des sirènes.

Écrit par : Éric | 28/06/2022

Elles ne les montrent qu'à leurs poissons rouges préférés.

Écrit par : Bella | 28/06/2022

Répondre à ce commentaire

Le petit poisson a fini par sauter dans la baignoire.

Écrit par : Éric | 29/06/2022

"J'ai rêvé dans la grotte où nage la Sirène..." (Gérard de Nerval, "El Desdichado".)

Écrit par : Marc Bonetto | 29/06/2022

Répondre à ce commentaire

Gérard a fini dans la rue de la Vieille Lanterne...

Écrit par : Éric | 29/06/2022

C'est vrai qu'une grotte, c'est quand même plus poétique qu'une baignoire.

Écrit par : Bella | 30/06/2022

Répondre à ce commentaire

Ça dépend de qui on y trouve...

Écrit par : Éric | 30/06/2022

Écrire un commentaire