Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2022

ET PLUS SI AFFINITÉS

Ils avaient fait connaissance via un site prévu pour, et plus si affinités. Après leur cinquième restaurant, ils testèrent le plus si affinités au lit. Jouissance de conserve !
— Je dois t’avouer quelque chose, ma chérie : après l’orgasme, j’ai des vents nauséabonds, lui confia-t-il, ponctuant sa phrase par une puante pétarade.
— Moi aussi, j’ai un problème post-orgasmique : j’ai de terribles nausées et…
Elle vomit une bile verdâtre, la moitié de la gerbe lui atterrissant dessus.
Les affinités n’allèrent pas plus loin.

Commentaires

C'est qu'ils n'ont pas été sensibles à la poésie des flatulences et du vomi.
Sales bourgeois !

Écrit par : Bella | 18/08/2022

Répondre à ce commentaire

Ici, on ne dit plus bourgeois mais béwé (de B-W, abréviation pour Brabant wallon, province belge plutôt cossue).

Écrit par : Éric | 18/08/2022

Répondre à ce commentaire

Faut prononcer bévé ou béoué ?

Écrit par : Bella | 18/08/2022

Répondre à ce commentaire

À la belge : béoué.

Écrit par : Éric | 18/08/2022

C'est dans le genre gainsbourgeois eau et gaz à tous les étages.

Le bi.

Écrit par : Marc Bonetto | 18/08/2022

Répondre à ce commentaire

Oui, Marco, à part que l'eau n'est pas trop potable.

Écrit par : Éric | 18/08/2022

Écrire un commentaire