Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2016

Épilexique (9)

ÉDICUL – Petit popotin. « Colin-Médard se pâmait sans cesse devant le mignon édicul de sa compagne. »

FERRYBOTE – Navire pour noceurs. « Ses croisières en ferrybote coûtaient une fortune à Radégonde-Lucienne. »

GELLATRINES – Lieux d’aisances non chauffés. « Chez ce pingre d’Omer-Darien, personne n’utilisait les gellatrines de peur de se gercer les fesses. »

HACHIER (steak) – Hamburger de fast-food. « Aurèle-Stan adorait la malbouffe et pouvait engloutir jusqu’à huit steaks hachiers. »

< Épilexique, recueil inédit

Commentaires

Je pensais que le FERRYBOTE était un ferry auquel on pouvait ajouter des p'tites bottes afin d'aller hors de l'eau, surtout dans les chemins boueux de la campagne. Mais non, c'est pô tout à fait ça !

Écrit par : Gatien | 04/12/2016

Répondre à ce commentaire

Faire ribote : boire et manger avec excès. L'expression est renseignée "vieillotte" par le Larousse mais elle reste d'usage assez courant en Wallonie.

Écrit par : Éric | 04/12/2016

On soignera la gerçure fessière en appliquant une noisette de crème cicatrisante et en répétant le massage jusqu'à disparition complète des symptômes. En revanche, il existe un risque élevé de rester collé à la gellatrine. L'intervention des pompiers s'avère alors indispensable. Malgré tous leurs efforts, si la température dépasse - 40° centigrades, il faudra soit démonter le lieu d'aisances, soit découper le derme fessier au scalpel. Nous déconseillons donc d'utiliser les gellatrines si la température à partir de + 3/+ 5°. Il serait temps que la population inconséquente tienne compte du boulot des médecins et de leurs auxiliaires. On a des urgences plus graves, bordel de dieu ! que dégeler ces enculés d'imprudents de merde.

Dottore Marco, procto-musicologue qui bafferait avec joie nombre de ces emmerdeurs qui encombrent les services d'urgences pour un furoncle ou une crise d'angoisse existentielle.

Écrit par : Marc Bonetto | 04/12/2016

Répondre à ce commentaire

C'est noté, Marco. Je préviens Omer-Darien.

Écrit par : Éric | 04/12/2016

Écrire un commentaire