Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2020

Irréflexions (292)

L’arme de destruction massive la plus impitoyable : l’homme.

Je me demande souvent comment font les poètes – ou prétendus tels – pour écrire ces choses auxquelles je ne comprends rien. Baudelaire, reviens !

Tu peux te selfier tirant la langue, tu ne seras jamais Einstein.

Tu nais. On s’en fout. Tu vis. On s’en fout. Tu meurs. On s’en fout. Tu ressuscites. On s’en contrefout.

Écrire un commentaire