Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2020

Irréflexions (301)

À 61 ans, mon avenir est derrière mois. Je ne me suis pas vu le dépasser.

Canicule est un mot très chaud.

L’ours bipolaire n’a pas de psy.

Tant que rien n’est perdu, inutile de chercher.

Pollen en janvier : spores d’hiver.

Commentaires

Tant que l'ours bipolaire, que je salue (de loin), ne perd pas le nord, il n'a pas besoin de psy.

Le bi, de loin, mais le bi.

Ton.

Écrit par : Marc Bonetto | 18/04/2020

Répondre à ce commentaire

Seuls les psys ont besoin d'un psy, Marco.

Écrit par : Éric | 19/04/2020

Écrire un commentaire