Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2022

Irréflexions (380)

Il paraît que c’est sur FB que les gens se plaignent le plus d’atteintes à leur vie privée.

Beaucoup de leaders sont cacharismatiques.

Entendre les autres ne me dérange pas. Les écouter, c’est autre chose.

Polydore, fils de Priam, n’aurait pu se prénommer Raymond puisqu’il était le troisième.

All we are saying
is give piss a chance!
Association des Incontinents
Fans de John Lennon 

28/05/2022

VISITE AU HAREM

Au milieu de la matinée, le sultan se rendit à son harem.
— Tout va bien, Mustapha ?
— Oh non, Votre Grandeur, répondit le gardien-chef, un énorme eunuque, d’une voix grave et virile.
— Que se passe-t-il ?
— Cette nuit, Votre Grandeur, mes testicules de sagesse sont sortis…
— Ce n’est rien, Mustapha, je vais prévenir mon chirurgien qui va vous arranger ça.
— Louée soit Votre Grandeur !

25/05/2022

Un peu de pub (534)

Nollomont - Contes à rebours.jpgCONTES À REBOURS
par Jean-Loup Nollomont

Pour écrire un roman, il faut quatre ou cinq idées. Pour aller du conte 333 au conte 0, il en faut 334, ce qui s’avère beaucoup plus compliqué. Jean-Loup les a trouvées ! Il nous offre un recueil pétillant, plein d’humour, de finesse, de jeux sur les mots. Les amateurs du genre ne pourront qu’apprécier.

Un extrait ici.

Cactus Inébranlable – microcatus # 10 (2022)
96 pages
8 €
Un peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

22/05/2022

Irréflexions (379)

Qui n’est pas édité ne laisse jamais de coquilles derrière lui.

Tous ces gens qui font de leur hure !

Ce que je produis le plus ? De l’engrais, pardi !

Les gens qui s’interrogent sans cesse ne peuvent se remettre en question.

Les chiens n’aboient pas, la caravane est à l’arrêt.

19/05/2022

Pas que du récent (269)

Weber - Onze lettres.jpgONZE LETTRES
Divagations
Équilibrées
Pascal Weber

Un tour de force à saluer : chaque aphorisme ou court poème, de 2 à 5 ou 6 lignes, relève de l’arithmisolettrisme, c’est-à-dire que chaque ligne compte le même nombre de lettres. Contrainte oulipienne respectée du début à la fin, à commencer par le titre. Cela donne des choses assez surprenantes, parfois aussi un peu tordues. À découvrir !

Un extrait ici.

Éditions bernardiennes (2017)
132 pages
12 € (+ port)
Un petit peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur
Vous pouvez également commander directement chez l’auteur
pascal767532@gmail.com

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

17/05/2022

C'est pas moi qui l'dis !

CTC couverture.jpgÉric Allard a lu Contre tous chacaux. Son avis est à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous. Un tout grand merci à lui !

https://lesbellesphrases264473161.wordpress.com/2022/05/1...

11:26 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2)

16/05/2022

Contre tous chacaux (extrait 2)

Voici une autre des quarante parodies moranesques rassemblées dans CONTRE TOUS CHACAUX. Pour découvrir les 38 autres, c'est ici : https://grostextes.fr/publication/contre-tous-chacaux/
Pour un exemplaire dédicacé, contactez-moi.

 L’HÉRITAGE DE L’OMBRE JAUNE (#63)

De l’ancien cloître de l’abbaye, jadis lieu de paix et de méditation, retentit un brame de cerf en rut. Selon les zoologues, certains brames ressemblent à des rots, d'autres à des cris longs, d'autres, plus saccadés, à des hurlements secs. Icelui sortait du gosier d’un homme en grand courroux.

— Non, non et non, commandant ! Vous me ferez pas gober que le mot ptyx existe !

— Bill, voyons, tu ne t’en souviens pas :

Sur les crédences au salon vide : nul ptyx

Aboli bibelot d'inanité sonore

— Quésaco encore, ce binzx ?

— Mallarmé, voyons, mon vieil ami, Mallarmé, le Maître !

— Votre mal armé n’a pas intérêt à se pointer ici, moi j’ai un Smith & Wesson Model 586 qui lui fera définitivement digérer ses crédences, ses ptyx et ses bibelots à la con !

— Paix, mon doux ami, paix. Morane quand il passait ses vacances dans l’abbaye dont il venait récemment de faire l’acquisition semblait parfois touché par on ne savait quelle grâce. Si tu t’irrites ainsi à tout, tu ne feras pas de vieux os.

— M’en contrefous, commandant ! Je ne m’imagine pas à la retraite. Je veux mourir dans la fleur de l’âge, mon Smith & Wesson Model 586 encore fumant en pogne ! À propos de retraite – le géant roux parut se calmer quelque peu – vous ne savez pas la dernière : ma sœur n°4 a fait retaper pour moi un petit cottage voisin de sa ferme dans les Highlands. « Pour ta retraite, mon Billounet ! » m’a-t-elle précisé. Vous vous rendez compte, commandant, en retraite, dans les Highlands, juste à côté de ma sœur n°4 : je serai obligé d’aller manger son haggis tous les dimanches midis et je vais vous dire deux trucs, commandant : primo j’ai toujours détesté le haggis et deuzio le haggis de ma sœur n°4 est le pire haggis de toute l’histoire de l’Écosse depuis l’époque des Normands.

— Écoute ça, Bill… Écoute…

— Bah, encore un cerf en rut qui rée, comme toujours en cette saison.

— Les cerfs ne réent pas en juillet. Écoute plus attentivement…

— …Shit! On dirait… le cri d’un dacoït qui s’est chopé une laryngite.

Morane sortit de dessous la table un antique Lefaucheux en état  de marche. Bill, moins prévoyant, n’avait pas son S&W, juste un lance-pierre en coudrier et chambre à air de vélo fabriqué la veille, et quelques cailloux. La raucité se fit à nouveau ouïr, plus proche. Bill catapulta dans la direction du son. Un blink lui fit comprendre qu’il avait éclaté l’un de ces petits objets rares auxquels le commandant tenait tant.

— Calme-toi, Bill. C’est moi, le nyctalope. Je le vois. Il approche. Il n’est pas armé et tient ses bras levés. Le voici.

Le dacoït apparut, limite anorexique, ne portant qu’un semblant de pagne à la mode de chez lui. Il rauqua une dernière fois, sortit de son ersatz de slip une enveloppe qu’il jeta au sol puis disparut. Morane s’approcha, lut sur le rectangle blanc : TESTAMENT DE M. MING.

— Touchez pas, commandant ! Faut appeler la brigade sanitaire ! Personne sait quels foutus virus ils trimballent dans leurs calebars, ces bestiaux.

13/05/2022

Pas que du récent (268)

Fajardie - Feu sur le QG.jpgFEU SUR LE QUARTIER GÉNÉRAL
par Frédéric H. Fajardie

Auteur de nombreux polars, romans noirs et nouvelles, Fajardie a extrait de ses écrits de nombreuses phrases assassines et irrévérencieuses pour réaliser ce recueil de haut vol où les aphorismes sont regroupés par thèmes.

Un extrait ici.

Mille et Une Nuit/Fayard (2006)
144 pages
10,20 €
Un peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

10/05/2022

Irréflexions (378)

Écrire est facile pour qui n’a pas appris à lire.

Il n’y a pas de ceinture de chasteté sur la porte de ma cave à bière. Mais n’entre pas chez moi qui veut.

L’absinthe vierge : ni sucre ni eau.

Contre le réchauffement climatique, l’humain a inventé la climatisation.

« Jolie bouteille, sacrée bouteille, ne me laisse pas tranquille ! » (Hommage à Graeme, que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître.)

07/05/2022

Un peu de pub (533)

Dassavray - Femmes fatales.jpgLES FEMMES FATALES SONT-ELLES MORTELLES ?
par Hélène Dassavray

Johnny est une femme fatale. Une cougar ? Hélène nous propose ici une trentaine de miettes de la vie de cette croqueuse d’hommes qu’est la belle Johnny, à coup de petites touches pleines de sensibilité. Ce recueil est le prolongement d’un mi(ni)crobe éponyme paru en 2012.

Un extrait ici.

La Boucherie Littéraire (2022)
Non paginé
12 €
Le site d’Hélène
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

04/05/2022

L'HÉCATOMBE

Depuis plusieurs semaines, on retrouvait partout en ville des corps sans tête. Il s’agissait uniquement de membres de milices d’extrême-droite, de skinheads, de néo-nazis. La police judiciaire focalisait ses recherches sur les groupements d’extrême-gauche, sans succès. Elle ignorait tout de l’existence de « Bowling Gore », une association secrète dont les membres n’utilisaient que des crânes rasés de frais pour s’adonner à leur passion.

01/05/2022

Contre tous chacaux (extrait)

Voici l'une des quarante parodies rassemblées dans CONTRE TOUS CHACAUX. Le recueil est disponible via le site de l'éditeur : https://grostextes.fr/publication/contre-tous-chacaux/
Pour un exemplaire dédicacé, contactez-moi.

LES JOYAUX DU MAHARAJAH (# 66)

L’antique locomotive cacochyme qui avait dû connaître l’époque de l’Empire anglais des Indes tirait en ahanant cinq wagons tout aussi anciens sur les contreforts de l’Himalaya. Le paysage que les voyageurs avaient le temps d’observer était d’une beauté renversante : des forêts remplies d’arbres en vrai bois, des plantations de plantes, un ciel bleu comme un ciel bleu. Toute la magie des Indes !

— Dites, commandant, ce tacot polyarthritique va tellement lentement qu’on sait même pas si on avance ou si on recule ! On a déjà croisé douze fois le même vieux zigoto enturbanné sur sa vache : je crois qu’il nous double et qu’il nous attend un peu ensuite ! On est pas prêts d’arriver chez votre copain mahajara à cette allure.

— Rajah, Bill, Maharajah, pas jara !

— C’est du pareil au même. Au fait, on lui dit quoi à votre pote maha machintruc quand on lui adresse la parole ? Votre Seigneurerie ? Votre Excellence ? Votre Majesté ?

— La formule en petit comité est : « Votre très Haute Sainteté Bienveillante Bénie des Dieux et Dispensatrice de Toutes les Saveurs Goûteuses et Pure comme l’Eau Immaculée du Lac Hadgaromaloun ». Mais lors des grandes réceptions officielles, il faut dire ….

— Stop, commandant ! Je veux pas en savoir plus. Tiens, encore le vieux et sa vache.

— C’est la quantième fois que tu le vois ?

— Une douzaine de fois, au bas mot.

— J’ai lu dans le tome 9 du guide Michelin sur l’Inde que dans la région que nous traversons, le Himachal Pradesh, existe un cas extrêmement rare de naissances multiples : des vigintuplés.

— Quèsaco ?

— Comme des jumeaux, mais au lieu d’être deux, ils sont vingt. Vingt garçons, tous viables et, aux dernières nouvelles, toujours tous en vie à plus de quatre-vingts ans.

— Bloody hell! Ça devait être jojo de les balader en poussettes !

— Modère tes propos, Bill. C’est comme pour la chose. Nous ne pouvons pas nous exprimer grossièrement.

— Et pour allaiter, elle faisait comment la…

— Changeons de sujet ! Donc, ce sont probablement les membres de cette fratrie bien particulière que tu vois le long de la voie.

— Et les vaches, c’est aussi des vaginchose ? Sont toutes pareilles.

— Vigintupluées. Chaque fois la même, tu es certain ?

— Juré craché, commandant !

— C’est grave, Bill. Peut-être sommes-nous tombés dans une boucle spatiotemporelle à géométrie quantique évolutive comme décrite par l’astrophysicien Wlofsky Tetrabritch dans Les arrière-trains de l’univers. Viens, allons en queue de convoi et essayons de tirer ça au clair avant d’arriver à Keylong.

Ballantine s’était trompé : il ne s’agissait pas de vaches mais de dzomos, variété hybride plus résistante. Cette confusion allait se révéler lourde de conséquences par la suite.