Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2022

ÉVOLUTION

Le charme ne manquait pas de charme ; le frêne détestait qu’on le freinât ; le chêne brisait toutes les chaînes ; le bouleau refusait tout boulot ; mais c’est sans importance aujourd’hui vu qu’il n’y a plus d’arbres.

Commentaires

Même que pour les sapins ça sent le sapin...

Écrit par : Bella | 13/06/2022

Répondre à ce commentaire

Surtout début décembre...

Écrit par : Éric | 13/06/2022

Pour les barbeculs de côtes de boeufs, d'agneaux et autres saucisses, c'est la fin des haricots.

Le viandard à la tronçonneuse vous salue bien.

Écrit par : Marc Bonetto | 13/06/2022

Répondre à ce commentaire

Sinon, charmante Bella, vous habitez chez vos parents ?

(Variante lamentable fournie par Mayou : Vous marinez chez vos harengs ?)

Écrit par : Marc Bonetto | 13/06/2022

Répondre à ce commentaire

En fait, c'est mes parents qui habitent chez moi : leurs urnes sont côte à côte sur la télé. (J'ai mis un napperon en-dessous, pour pas rayer le plastique.)

Sinon, c'est vrai que je suis charmante, tout le monde le dit.

Écrit par : Bella | 13/06/2022

Répondre à ce commentaire

J'étais certain que les poèmes de Bella te taperaient dans l’œil, Marco.

Écrit par : Éric | 13/06/2022

Répondre à ce commentaire

Chipotons un chouia, mon bô : c'est la dame, à travers ses poèmes, qui me rend tout chose.

Écrit par : Marc Bonetto | 15/06/2022

Répondre à ce commentaire

Love at first reading...

Écrit par : Éric | 15/06/2022

Écrire un commentaire