Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2010

Pas que du récent (24)

Lodge - Changement de décor.jpgCHANGEMENT DE DÉCOR
par David Lodge

Deux professeurs acceptent de participer à un échange interuniversitaire. Phillip Swallow se retrouve donc à l’université d’Euphoria (lire California) en plein mouvement hippie et libération sexuelle alors que le professeur Zapp atterrit dans la très sage faculté de Rummidge, que le virus du changement n’a pas encore atteinte. Un roman rempli d’humour et de situations cocasses,  qui m’a parfois fait penser à Tom Sharpe, en plus sage.

Éd. Rivages, 1991
374 pages
9,50 €
ISBN : 978-2-86930-487-1
Un peu plus sur l’auteur
L’éditeur est ici

27/11/2010

Un peu de pub (116)

Tissot -Nos parcelles de terrain.jpgNOS PARCELLES DE TERRAIN TRÈS TRÈS VAGUE
par Marlène Tissot

Très plaisantes, ces parcelles ! Des poèmes simples qui accrochent bien, qui ne se prennent pas la tête. On se laisse conduire sans problème du début à la fin dans ce terrain très très vague.

Un extrait...

Asphodèle-éditions, 2010
52 pages
7 €
ISBN ; 978-2-918329-09-1
Le blog de Marlène est ici
Celui de l’éditeur ici

25/11/2010

C'est pas moi qui l'dis !

Un lecteur, qui tient à rester anonyme, a envoyé ce message à Jean-Marc Flahaut, Thomas Vinau et moi-même...

"Je ne connais pas les autres participants au projet donc vous leur passerez le message. Je viens de finir de lire Banlieue de Babylone et je voulais vous dire que j'ai pris un sacré pied. J'ai découvert certains auteurs que je ne connaissais pas, et bien sûr j'ai été bien content de retrouver vos chouettes contributions là-dedans. Voilà, je voulais juste vous le dire ! Vive les banlieues, physiques et mentales, et à bientôt."

15:52 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

21/11/2010

NON AU GRAPHIQUEMENT CORRECT !

La Belle-mère Dure est en manque d'illustrations. On a du texte mais pas d'illustrations incorrectes. Si vous pouviez passez le message à vos potes qui dessinent, collent, déchirent, crayonnent, marcœurent, photographient un peu trash... Une seule adresse pour les envois.

23:43 Publié dans Divers, News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/11/2010

Un peu de pub (115)

Flynn - Les lieux sombres.jpgLES LIEUX SOMBRES
par Gillian Flynn

En 1985, Patti Day et ses deux filles aînées sont sauvagement assassinées dans leur ferme isolée du Kansas. Tout accuse le fils, Ben, quinze ans, qui se voit condamné à perpétuité. Vingt-cinq ans plus tard, le responsable d’un « kill club » contacte  Libby Day, la sœur cadette qui a miraculeusement survécu au massacre. Les membres du club sont convaincus que Ben est innocent et voudraient que Libby aille le voir en prison pour essayer de lui soutirer de nouvelles informations concernant le triple meurtre. Libby n’a plus revu son frère depuis le procès. En manque d’argent, elle accepte.

Une intrigue intéressante, bien menée mais trop détaillée et parfois un peu longuette.

Sonatine Éditions, 2010
482 pages
22 €
ISBN : 978-2355840357
Le site officiel de l’auteur est ici
L’éditeur est ici

19/11/2010

News

Un nouveau site consacré à Jacques Sternberg est à découvrir ici : http://jacques-sternberg-liconoclaste.perso.sfr.fr/index..... Il devrait continuer à s'étoffer régulièrement.

17:52 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/11/2010

Un peu de pub (114)

Banlieue de Babylone.jpgBANLIEUE DE BABYLONE
par Richard Brautigan’s friends
(justin.barrett, Éric Dejaeger, Jean-Marc Flahaut, Jason Heroux, Roger Lahu, Hervé Merlot & Thomas Vinau)

Si vous êtes un inconditionnel des « writings » de Brautigan, si vous aimez cet animateur de la contre-culture du Haight-Ashbury de la fin des 60s, vous devriez apprécier ce recueil à sept voix. Un projet initié il y a deux ans par Hervé Merlot. Six de ces sept écrivains sont mi(ni)crobés ! Trouvez l’imbécile qui est passé à côté…

Éditions Gros Textes, 2010
124 pages
9 € (plus port)
Pour les sites et blogs des auteurs
voir dans « Amies et amis »
L'éditeur est ici

PS – Si vous voulez un exemplaire avec la dédicace de l’imbécile qui est passé à côté, contactez-moi !

16/11/2010

SÉRIE NOIRE

Le 24 octobre : le téléphone fixe...
Remplacé.
Le 27 octobre : la connexion ADSL...
Rétablie.
Le 1er novembre : le pécé...
En réparation mais remplacé.
On souffle un peu.
Le 13 novembre : un téléphone portable...
Remplacé le jour même.
Le 14 novembre : la voiture...

On verra bientôt
de quoi elle souffre.
La télé,
on s'en fout,
mais à quand la chaudière ?
À quand le frigo ?

À quand le lave-linge ?
À quand le sèche-linge ?
Pas le décapsuleur !
Pas le tire-bouchon !
Pas eux !!!

14/11/2010

AUBE

Ce tout petit matin
le couple de pics-verts
picotait la pelouse
sous la ramure jaune brun
du chêne.
Signe de quoi ?
De bon temps ?
De mauvais temps ?
Va savoir...
Ça fait longtemps
que je n'ai plus vu
le pic-épeiche
Signe de quoi ?
Vaut mieux
pas savoir...

09/11/2010

IL PLEUT SUR LA BEAUCE

Le morceau précédent est ici.

...Depuis deux jours, il pleut sur la Beauce et Blaise-le-Bouseux s’en frotte les mains. Comme il ne peut pas aller aux champs, il a un peu de temps libre qu’il consacre à deux activités : écluser des canons ou des pressions au Rendez-vous des Paysans et, surtout, espionner la Ginette. Il bave d’envie de découvrir pourquoi deux types bizarres la recherchent. Mais… il ne trouve rien. Sa bonne bonne fait son travail consciencieusement et il a beau rentrer plusieurs fois par jour dans la maison avec ses bottes crottées, histoire de l’énerver, elle ne répond pas à ses provocations boueuses.
...
En fin de matinée, pendant qu’elle préparait le déjeuner, il a percé quelques trous aussi discrets que judicieusement placés dans le plancher du grenier au-dessus de sa chambrette. Grâce au double de la clef, il a pu aller ramasser les copeaux en bas et elle ne se doute de rien. Ce soir, elle le croira en vadrouille mais il sera là-haut, à la mater.
...
Après le dîner, le Bouseux dit à Ginette qu’il s’en va s’en jeter quelques-uns au bourg. Il laisse son tracteur à trois cents mètres de la ferme et revient en catimini s’installer dans le grenier. Un peu avant 21h, Ginette regagne sa chambre. Elle allume la soufflerie électrique, fait chauffer une casserole et un petit poêlon d’eau pour faire sa toilette et se préparer une tasse de thé. Dès qu’il fait assez chaud dans la pièce, elle enlève son tablier qu’elle jette dédaigneusement sur une chaise. Au grenier, si le plancher était en sapin plutôt qu’en chêne, il y aurait un trou de plus. Le Bouseux n’a jamais vu de dessous aussi affriolants et subit une érection aussi éléphantesque que douloureuse. Pendant que son thé infuse, Ginette commence sa toilette. Blaise craint pour son membre viril : il a peur qu’il n’éclate mais n’ose pas trop bouger pour ne pas révéler sa voyeurique présence. Son existence se réduit à un œil et un membre viril distendu.
...
Un terrible craquement le fait sursauter et retrouver tous ses sens. Ginette hurle. Blaise recolle un œil au plancher. Les deux quidams du marché sont dans la pièce. L’un d’eux tient un énorme pied-de-biche avec lequel il a fracturé la porte comme un malade. L’autre exhibe un tranchoir de boucher et un sécateur.
...
« Alors, Laurette, on a voulu nous doubler ?
...
— N… Non, non, bégaye la jeune femme. J’vais tout vous expliquer…
...
— C’est ça ! répond le balèze en faisant claquer les mâchoires de son sécateur. »
...
À l’étage, Blaise rampe le plus discrètement possible vers l’échelle. Il est aussi blanc que le lait de ses vaches. En bas, Ginette se remet à hurler.


(Plus que 2,52 morceaux à concocter pour en voir la fin !)

07/11/2010

News

Vu les problèmes (à régler) de compatibilité entre mon scanner et mon nouveau pécé, les rubriques "Un peu de pub" et "Pas que du récent" vont prendre un peu de retard.

20:23 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

06/11/2010

News

La Belle-mère Dure se prépare pour sa 17ème parution. Si vous avez écrit de vilaines et méchantes choses, si vous avez des illustrations pas piquées des vers, vous pouvez me les envoyer, je les transmettrai aux membres du comité de lecture.

18:40 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un peu de pub (113)

Fante - De l'alcool dur.jpgDE L’ALCOL DUR ET DU GÉNIE
par Dan Fante

Chronologiquement, il s’agit du premier recueil de poèmes de Dan Fante, paru aux États-Unis en 2002 sous le titre A gin-pissing-raw-meat-dual-carburator-V8-son-of-a-bitch from Los Angeles. Qu’on pourrait traduire par Un fils de pute de double carburateur V8 de Los Angeles en viande crue qui pisse du gin. On y retrouve des anecdotes sur le tumultueux passé de l’auteur, des souvenirs familiaux (son père, son frère Nick) et pas mal de tendresse. Du vécu, rien que du vécu.

Un extrait ici.

13E Note Édition, 2010
Traduit pas Léon Mercadet
Préface de Joyce Fante
Introduction de Ben Pleasants
192 pages
15 €
Le site officiel de l’auteur
Celui de l’éditeur

05/11/2010

UN COUP DANS L’EAU ET AILLEURS

                                  À AS-R

Crishcrishcrish…
Crish…
Crishcrishcrishcrish…
Crishcraïïïïïïe !...
« Putains de dieux ! »

En s’essayant
au collage poétique
Superpoète
vient de se raccourcir
le majeur gauche
de deux millimètres.

03/11/2010

News

Connexion ADSL rétablie ce matin. Nouveau PC depuis hier. L'autre, âgé de 25 mois - soit un de trop pour la garantie - a rendu l'âme dimanche et va partir en possible réparation prochainement. Le temps de préparer correctement le jeunot, et ça redémarre !

19:44 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |