Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2021

Irréflexions (351)

Beaucoup pensent être LE spermatozoïde qui sera responsable de la fécondation.

Un conte bref s’écrit d’une traite : on l’a en tête mot pour mot avant de le noter. C’est pour cela qu’il est bref. Sauf si on a une mémoire d’éléphant.

J’ai toujours un tournevis sous la main. Pour les grosses urgences, un pied-de-biche pas loin. Coincés en tout genre, faites-moi confiance !

Les éléphants n’écrivent pas de contes brefs.

Les éphémères amants de Lady Châtreley.

Commentaires

Hé, bô gary ! Les éléphants préfèrent se baigner dans la rivière, s'asperger les uns les autres et se rouler dans la poussière ou la boue que d'écrire des contes longs, brefs, rectangulaires, herbeux, en forme de pied-de-biche ou de poule piquée aux hormones. Ils ont bien raison. Et puis, avec tous les pourris de ma race qui ne font que leur taxer leurs canines, ils ont autre chose à penser.
Bordel de dieu ! Que l'humanité se détruise, j'y vois pas d'inconvénients. Qu'elle épargne seulement ceux qui ne cherchent qu'à vivre pépères.

Le bi.

Ton, pas humaniste, que non !

Écrit par : Marc Bonetto | 07/08/2021

Répondre à ce commentaire

Salut, Marco. J'ai dans je ne sais plus quel recueil : "L'arme de destruction massive la plus terrible : l'homme." Et faut même pas le pousser.

Écrit par : Éric | 08/08/2021

T'es quand même brave. Parrain, s'il croise un coincé, il lui pique ses sous en lui démontant le gueuloir à coup de crosse ou de surin. De plus, Parrain, les coincés, comme les empotés et les pleunichards, ils supportent pas.

The bi, avec ou sans la mouche.

Écrit par : Parrain | 07/08/2021

Répondre à ce commentaire

Bonjour, Parrain. Heureusement que je ne rentre dans aucune de ces catégories !
Gros bètches, cher Parrain, et mes hommages à toute votre équipe.

Écrit par : Éric | 08/08/2021

Écrire un commentaire