Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2020

PRIÈRE DE DÉGUERPIR

Cher leur père qui n’est nulle part,

Que ton nom soit oublié
que ton règne disparaisse
que ta volonté soit défaite
partout.
Ne leur donne plus jamais
ton pain plat et malsain
et ne t’occupe pas de leurs offenses
comme je ne m’occupe pas
de tout ce qui peut t’offenser.
Ne te mêle pas de leurs tentations
fous-leur définitivement la paix
et ils se délivreront seuls
car vraiment rien ne t’appartient
sale égoïste.

Veuille agréer, etc.

14/09/2020

Communiqué de Cactus Inébranlable

À toutes et tous, bonjour,

 

Nous avons mis à profit le temps précieux que la crise sanitaire a rendu disponible et donc, ce sont trois ouvrages que nous proposons dans la collection Les P'tits Cactus en ce mois de septembre 2020.

 

Une grande première pour notre maison d'édition : la publication en français d'un auteur espagnol : Palmiers solitaires de Ramon Eder, traduit par Philippe Billé.

Pour ce recueil, dont le titre original est Palmeras solitarias, paru en 2018 (Editorial Renacimiento) l'auteur fut récompensé en 2019 par le prix Euskadi pour la littérature en espagnol.

L'Espagne, un pays qui honore les auteurs d'aphorismes — quelle belle idée !

 

image.png
 

 

Palmiers solitaires, Ramón Eder, P’tit Cactus # 67, illustrations de l'auteur, ISBN : 978-2-39049-017-3, 76 pages, 10 €

Disponible : https://cactusinebranlableeditions.com/produit/palmiers-s...

 

•••••

 

Pascal Hérault est auteur de nombreux livres et aussi un chroniqueur régulier de Vents Contraires, la revue en ligne du Théâtre du Rond-Point.

Ma voisine dans tous ses états, c'est un long texte, comme une suite d'aphorismes, des phrases qui s'emboîtent de manière étonnante, des associations d'esprit comme des anadiploses...

Un texte joyeusement décalé à lire (par exemple) à haute voix.

 

image.png
 

 

Ma voisine dans tous ses états, Pascal Hérault, P'tit Cactus # 68, collage de couverture de François Xavier Delmeire, ISBN : 978-2-39049-019-7, 64 pages, 10 €

Disponible : https://cactusinebranlableeditions.com/produit/ma-voisine... 

•••••

 

Dominique Saint-Dizier tricote ses aphorismes avec patience, comme il le fait pour réaliser ses trognes muettes, n'utilisant que trois lettres qu'il reproduit à l'envi.

Ce quatrième recueil chez Cactus intitulé Avec une note légère de génie en fin de phrase se savoure comme un chocolat, se déguste comme un vin vieux.

Spirituel, poétique et surprenant.

 

image.png
 

 

Avec une note légère de génie en fin de phrase, Dominique Saint-Dizier, P'tit Cactus # 69, dessin de couverture de l’auteur, ISBN : 978-2-39049-020-3, 86 pages, 10 €

Disponible :  https://cactusinebranlableeditions.com/produit/avec-une-n...

 

 

Merci de partager cet avis de parution avec vos contacts, sur les réseaux sociaux, partout où cela peut s’avérer pertinent.

 

Les abonnés recevront ces 3 ouvrages dans quelques jours.

Les autres peuvent les acheter en ligne ou se rendre chez leur(s) libraire(s) préféré(s).

Liste des points de vente sur demande.

 

Distribution : BELGIQUE : Cactus Inébranlable éditions / Jean-Philippe Querton

cactus.inebranlable@gmail.com/ 0497.76.35.55

Vente en ligne via  cactusinebranlableeditions.com 

FRANCE : Librairie Wallonie-Bruxelles, 46, rue Quincampoix 75004 Paris, +33.1.42.71.58.03

 https://www.placedeslibraires.fr/

 

 J.Ph Querton

16:43 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2020

Irréflexions (321)

L’auteur d’aphorismes se doit d’être un virtuose du sécateur. Sans se prendre pour Édouard aux mains d’argent.

Edward.jpg

Quand je suis seul à la maison, j’en profite pour avoir des absences.

Le reporter au doigt long
Tintin mit Lou.

L’aphorisme a ses limites que certains ne semblent pas connaître.

Variante : certains sont très limités question aphorisme.

06/09/2020

C'est pas moi qui l'dis !

Dejaeger - De toutes mes farces.jpgÉric Allard a lu DE TOUTES MES FARCES. Sa chronique est à découvrir ici :

https://lesbellesphrases264473161.wordpress.com/2020/09/0...

Un tout grand merci à lui !

11:49 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

01/09/2020

LIMITATION DE LA POÉSIE

Dejaeger - Limitation.jpg

Fidèle à sa ligne éditoriale, Cactus Inébranlable vient de publier cette ÉNORME potacherie signée André Stas et Éric Dejaeger.

La 4e de couverture :

Que respectent-ils, ces deux zouaves ? Pas grand-chose, excepté peut-être les règles du sonnet classique. Que prennent-ils au sérieux ? Pratiquement rien, sauf sans doute l’humour. Ils sont gamins et (im)polissons.

Découvrez, comme preuve irréfutable, ces mille parodies de débuts de poèmes et chansons (parfois) célèbres. Celles-ci leur vaudront certainement de méchantes crotiques, ce dont ils se moquent joyeusement vu qu’ils se moquent de tout.

Jules Scouflaire

Un recueil qui va marquer à jamais l'histoire de la poésie ! Vous pouvez le commander directement chez l’éditeur ou dans votre librairie habituelle. Pour un exemplaire dédicacé, contactez-moi.

 

12:53 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

31/08/2020

Bon chic mauvais genre

Aujourd'hui, je me mets deux fois sur mon trente et un...

05:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2)

30/08/2020

Irréflexions (320)

Le chef de file est suivi d’une armée de planqués.

Réseaux sociaux : panthéons des m’as-tu-vraiment-bien-vu.

Toi qui m’habites. (Scutenaire)
Toi qui m’as, bite. (Dejaeger)

C’est fou, toutes ces coquilles dans vos livres.

Certains romanciers américains remercient tellement de gens en fin de volume que l’on se demande, en fin de compte, qui est l’auteur.

28/08/2020

C'est pas moi qui l'dis !

Dejaeger - De toutes mes farces.jpgJoseph Bodson, président de l'A.R.E.A.W., a lu De toutes mes farces. Sa chronique est à découvrir ici :

https://www.areaw.be/eric-dejaeger-de-toutes-mes-farces-i...

Un tout grand merci à lui !

10:46 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

27/08/2020

Pas que du récent (237)

Bartelt - Hôtel du Grand Cerf.jpgHÔTEL DU GRAND CERF
par Franz Bartelt

Il y a cinquante ans, Rosa Gulingen, star du cinéma, a été retrouvée morte dans la baignoire de sa chambre de l’hôtel du Grand Cerf, dans un petit village des Ardennes belges. Un producteur désirant tourner un documentaire sur la feue actrice envoie Nicolas Tèque à Reugny pour y effectuer des repérages. Lorsqu’il arrive, c’est l’effervescence : un douanier retraité vient d’être sauvagement assassiné et la fille de la patronne du Grand Cerf a disparu. Nicolas décide de mener une enquête parallèle à celle de l’inspecteur Vertigo Kulbertus, obèse et fier de l’être, qui est à quelques jours de la retraite.

Seuil – Cadre Noir (2017)
348 pages
20 €
ISBN : 978-2-02-136634-1
Un peu plus sur l’auteur

24/08/2020

Irréflexions (319)

Il faut triturer la langue, la fouiller à fond plutôt que de se complaire dans le subjonctif imparfait.

Bien qu’il ait inventé le four à micro-ondes, l’homme reste fidèle à ses ancêtres avec le barbecue.

J’ai un jour croisé un punk à T-rex. Je ne sais plus où ni quand mais la soirée avait dû être très arrosée.

Les petits jeunes ont tout à m’apprendre et moi tout le temps de leur donner de mauvais conseils.

Si tu bois de l’eau ferrugineuse, inutile de fumer des boulons.

21/08/2020

Un peu de pub (467)

Harrison - Dernières nouvelles.jpgDERNIÈRES NOUVELLES
par Jim Harrison

N’ayant pas trop apprécié les derniers livres de Big Jim parus de son vivant, je m’étais dit que je n’achèterais pas ses publications posthumes. J’ai craqué pour celle-ci à cause de Chien Brun, mon personnage préféré chez l’auteur. Trois novellas. La première est du Harrison pur jus : une fermière du Montana qui veut un enfant tout en ne voulant aucun homme sur sa petite exploitation. La deuxième : Chien Brun a décidé de se ranger des voitures pourries car il aimerait voir grandir sa fille qu’il a eue avec Gretchen, son amie lesbienne. Mais C.B. reste C.B… En trois, la dernière enquête de l’inspecteur Sunderson, très ennuyé par les avances d’une jolie voisine mineure d’âge. Un bon bouquin.

J’ai Lu (2018)
318 pages
7,80 €
ISBN : 978-2-290-15586-8
Un peu plus sur ce très grand auteur

 

19/08/2020

Communiqué de Cactus Inébranlable

Démasquons ces trois ouvrages remarquables et hautement originaux qui sortent en cette fin de mois d'août chez Cactus Inébranlable éditions.
 
"Chassez le mégalo, il revient à vélo" de Jean-Jacques Nuel, P'tit Cactus # 66
 
Nuel nous entraîne dans ses délires narcissiques et nombriliques où l'amour de soi est prétexte à de  fantastiques délires verbaux.
À lire pour soigner sa confiance en soi. 
 
image.png
 
ISBN : 978-2-39049-015-9, 70 pages, 10 €
 
•••••
Une caravane attachée à une Ford Taunus, roman de Pierre Stival 
 
Premier roman et coup de maître pour l'auteur tournaisien.
Roman de l'errance, de la quête, du désir d'ailleurs, du besoin de voyage, il y a dans ce texte des trouvailles d'une remarquable puissance poétique.
Et si c'était l'événement ?
 
image.png
 
ISBN : 978-2-39049-016-6, 102 pages, 10 €
Dessin de couverture : Frank Volo  
 
  ••••• 
Limitation de la poésie, André Stas & Éric Dejaeger, collection poPoésie # 2
 
Prenez des poésies ou des textes de chansons françaises, confiez-les à ces deux joyeux drilles, rois de la rime et de la gaudriole, le résultat sera surprenant !
Comme ils ne respectent rien, ça va grincer des dents, ça va hurler chez les esthètes, mais ils s'en fichent !
On se demande même s'ils ne s'en réjouiraient pas...
 
image.png
 
ISBN : 978-2-39049-018-0 , 240 pages, 17 €
Collage de couverture : André Stas
 
Merci de soutenir notre maison d'édition en partageant ce mail.
 
Toutes vos commandes sont les bienvenues.
 
Nous fournissons les libraires aux conditions habituelles, les frais de port étant à notre charge.
 
Jean-Philippe Querton

13:40 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

18/08/2020

Irréflexions (318)

Non, vous n’aurez pas tous le Goncourt.

Je n’ai pas d’agent littéraire. Je n’aime pas les agents.

Après l’homme de chrome à gnons, l’homme de cuivre à baffes.

Les politiciens passent leur temps à s’envoyer des piques mais aucun coup, malheureusement, n’est mortel.

Ce seigneur pédophile tournait sans cesse le page.

15/08/2020

Un peu de pub (466)

Barré - Pas tout à fait.jpgPAS TOUT À FAIT MAIS PRESQUE
quasi-poèmes
par Yves Barré

Aphorismes ? Micro-poèmes ? Contes ultra brefs ? Un peu de tout ça avec un unique fil conducteur : l’humour, l’humour, toujours l’humour ! Du très sympathique foutage de gueule.

Un extrait ici.

Éditions Gros Textes (2020)
88 pages
7€
ISBN : 978-2-35082-449-9
L’auteur semble n’avoir ni blog ni site
Le blog de l’éditeur
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

12/08/2020

L'AVIS DU PSY

Elle est sentimentale
Mais sa santé mentale
N’est pas vraiment au top :
C’est la reine du flop.
En amour, c’est bizarre :
Elle aime la bagarre
En n’étant pas SM.
Elle roule en BM
Mais vote écologique,
Ce qui n’est pas logique.
En un mot comme en cent,
C’est un cas déroutant.
On dirait qu’elle est comme…
Comment dit-on ?... Un homme !

10/08/2020

C'est pas moi qui l'dis !

Patrice Maltaverne a lu De toutes mes farces. Son avis est à découvrir ici :

http://poesiechroniquetamalle.blogspot.com/2020/08/de-tou...

09:59 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

09/08/2020

Un peu de pub (465)

Kauffman - Vieille peau.jpgVIEILLE PEAU
par Christophe Kauffman

Un trio de loubards – une meuf et deux kems – s’introduit de nuit chez Paola, une petite vieille qu’ils soupçonnent de planquer un magot dans sa maison délabrée. Problème : la vioque se révèle beaucoup plus coriace que prévu. Un huis clos bien noir.

Éditions du Basson (2020)
162 pages
12 €
ISBN : 978-2-930582-71-9
Un petit peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

30/07/2020

DE TOUTES MES FARCES

Mon petit dernier vient de sortir de presse !

Dejaeger - De toutes mes farces.jpg

DE TOUTES MES FARCES
regroupe 60 pages bien tassées d’irréflexions en tout genre.

En couverture : Le briseur de grève de Jean-Paul Verstraeten.

Prix : 10 €.

Plus d’informations, dont la succulente 4e de couverture, ici :

https://cactusinebranlableeditions.com/produit/de-toutes-...

Vous pouvez le commander directement chez l’éditeur
ou dans votre librairie habituelle.

Pour un exemplaire dédicacé, contactez-moi.

16:01 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (6)

27/07/2020

De circonstance ?

« En cas d'épidémie, il faut tuer tout le monde pour qu'elle ne se propage pas. »

Louis Scutenaire, Mes inscriptions (1974-1980), s.l., Le Pré aux Clercs, 1984, 32.

14:59 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (4)

26/07/2020

Irréflexions (317)

Médium : femme ou homme d’esprits.

Tata Yoyo, dans sa tête y a comme un grelot. Dans la mienne, c’est une apertintaille.

Les vins de la baie d’Ocoa sont les picrates des Caraïbes.

Un vide à combler : aucune entreprise ne vend de colle pour cœurs brisés.

J’ai heureusement très souvent envie de ne rien écrire.

23/07/2020

Irréflexions (316)

Évitez de vous perdre dans Lanusse, commune landaise.

Il faut différencier la fille de gigolo du fils de pute.

Sois pelle et creuse, toi !

Maggie De Block a reçu le « no belle » de politique.

Bientôt une nouvelle compétition réservée aux athlètes convaincus de dopage : la Coupe des Vices.

18/07/2020

Irréflexions (315)

Lors d’une collecte de sang, on te le prend même si tu as picolé. Je trouve dommage qu’on ne te rende pas l’alcool.

Qui sème les vents fait fuir son entourage.

Variante : qui sème les vents est celui qui tant pète.

D’après les astrologies chinoise et d’ici, je serais un chien de terre vierge. Rien à foutre mais zoophiles s’abstenir.

Toutes les baleines vous le diront : c’est un descendant du capitaine Achab qui a inventé le sac en plastique.

15/07/2020

Irréflexions (314)

L’eau à la bouche ne présente aucun intérêt. Plutôt un bon marc.

— Éric Dejaeger, je vous offre un verre !
— Un ?

Le porcelet est l’enfance de lard.

C’est quand tu n’y arrives pas qu’il faut cesser de persévérer et passer à autre chose : la plomberie paie mieux que la littérature.

Je ne regarde pas derrière moi. Juste un peu devant pour ne pas rater une marche.

11/07/2020

Irréflexions (313)

Black White My lives live life matter matters.
Donald Trump

Le vrai maçon refuse les pétards. Il veut des joints rectilignes.

Un film d’horreur porno :
Rocco scie Freddy.

Aveugle et muet, il insultait en braille et en langue des signes.

Pour guérir de la gangrène, plongez votre pied dans un bassin rempli de piranhas.

08/07/2020

Irréflexions (312)

L’anticlérical fait caca dans la calotte.

Le jour tombe et la nuit se lève.

Quand il commence ses examens, le proctologue porte une b(l)ouse immaculée.

Je connais une cavalière qui ne manque pas d’esprit. De selle.

Je finirai comme mes cigarillos : en cendres.

05/07/2020

On continue ?

11 ans.jpg

Ben oui, onze ans que je nourris ce blog.

Ce qui ne vous rajeunit pas !

05:05 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (7)

Pas que du récent (236)

Godin - Armons-nous.jpgARMONS-NOUS LES UNS LES AUTRES !
par Noël Godin

Cannes, mai 1997. Alias, assassin notoire, est sur la Croisette pour saboter la 50e édition du Festival du Cinéma le plus célèbre du monde. Il est flanqué de son âme damnée, La Morve, un répugnant stropiat dont la chaise roulante en remontrerait à un char d’assaut. Le résiné – et bien d’autres choses – coule à flot dans ce gore grand-guignolesque au mirifique mauvais goût. L’un des habitués de ce blog devrait se régaler s’il met la main sur un exemplaire.

Flammarion (2003)
306 pages
18,30 €
ISBN : 978-2-068685-3
Un peu plus sur l’auteur, si nécessaire

02/07/2020

LE VOYEUR

Dans un bikini rikiki,
Elle est allongée sous le chêne
Sur sa chaise longue. Elle lit
Un gros roman de Sue (Eugène).

Son voisin mate à qui mieux mieux
Planqué derrière ses troènes.
Dans son pantalon, c’est aqueux.
Bien trop rares, de telles scènes.

La belle semble avoir trop chaud.
Elle pose le lourd volume
Et, gracieuse, enlève le haut.
Le vit du voyeur devient grume.

Elle se présente de dos.
Ses fesses, ornées d’une ficelle,
Font penser à deux abricots
Cuivrés. Le bougre en étincelle !

Il se prépare à décharger
À l’insu de cette coquette
Quand sa moitié s’en vient hurler :
— Albert ! Albert ! La soupe est prête !

29/06/2020

Un peu de pub (464)

Massot - L'AÀFLA.jpgL’A.À.F.L.A. – L’APPAREIL À FABRIQUER LES APHORISMES
par Jean-Louis Massot

Cela commence par un loufoque manuel de montage de l’appareil. On a ensuite droit aux conseils d’utilisation qui flirtent avec l’absurde. Puis la mise en pratique : ce qui sort de l’A.À.F.L.A. si l’on a réussi à le monter correctement et à l’utiliser de même. Totalement désopilant. Avec un accent peu circonspect mis sur les poètes.

Un extrait ici.

Cactus Inébranlable –P’tit Cactus # 63 (2020)
66 pages
10 €
ISBN : 978-2-39049-012-8
Jean-Louis n’a pas de site ou blog perso
Le site de sa maison d’édition
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS
– PLUS QUE JAMAIS –
À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

27/06/2020

Irréflexions (311)

Quand l’envie me prend, je vais faire pipi. Ou caca. Aux jeunes de faire la révolution.

Je ne veux rien et vous invite à faire de même.

Avec l’âge, je deviens de plus en plus je-m’en-branliste.

Vade retro, Procrastinas ! Quoique…

C’est dans la douleur que la souris accoucha d’une montagne.