Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2020

Irréflexions (295)

Les platistes* ont une verge parallélépipédique mais refusent de l’admettre.

Je n’ai jamais raison, n’étant pas raisonnable.

Vivre d’humour et d’eau-de-vie fraîche.

Un lumbago vaut-il mieux qu’une jambe cassée ? J’essaierais bien cette dernière pour savoir.

Il faut attendre que tout soit perdu pour se mettre à chercher.

* Platiste : personne croyant à la théorie de la Terre plate.

09/03/2020

Irréflexion (HS)

À cause du covid-19, des matchs de foot se jouent à huis clos. De plus, sur le gazon, les joueurs doivent respecter une distance d'un mètre entre eux sous peine de carton rouge. Beau spectacle en perspective !

08/03/2020

Un peu de pub (453)

Armand - Manifeste.jpgMANIFESTE POUR HABITÉ LA LUNE
par Armand Le Poête

C’est savoureusement faussement naïf, délicieusement poétique, avec la rature et la faute d’orthographe érigées en art. Armand est, comme il le dirait sans doute lui-même, un con tournable. J’adore !

Un extrait ici.

Éd. Gros Textes (2019)
56 pages
5 € !!! (plus port)
ISBN : 978-2-35082-410-9
Le site d’Armand
Le blog de l’éditeur
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

05/03/2020

Irréflexions (294)

Je suis le seul à m’être entièrement relu. Et mal, de surcroit.

Si on te met en joue, n’oublie pas de présenter la seconde après la première salve.

Si tu n’as rien à perdre, ne joue pas en bourse.

Si tu as de l’or dans les doigts, tu t’amputes et vas trouver un bijoutier.

Mais qui donc la tour Eiffel fourrait-elle ?

02/03/2020

Un peu de pub (452)

Libert - La nuit porte.jpgLA NUIT PORTE JARRETELLES
par Béatrice Libert

Une nouvelle venue pour les P’tits Cactus et une nouvelle voix avec des aphorismes qui se veulent résolument poétiques. On pense aux Greguerias de Ramon Gomez de la Cerna, excusez du peu.

Un extrait ici.

Cactus Inébranlable (2020)
70 pages
10 €
ISBN : 978-2-39049-006-7
Un peu plus sur l’auteure
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

On peut s’abonner à l’année 2020 des P’tits Cactus
(12 titres) en cliquant ici

 

29/02/2020

Irréflexion HS - Spécial Covid-19

Les guerres tuent plus que le Covid-19. Tant qu’on parle de celui-ci, elles peuvent continuer à l’aise.

La Cité du Vatican se protègera du Covid-19 à coups d’eau bénite.

Quand on verra Coincoin avec un masque de chirurgien, le dyssystème économique mondial va s’écrouler.

Et si les grippes aviaire et porcine revenaient pour aider le Covid-19 ?

Craignant le Covid-19, les riches achètent de l’or. Confondent-ils métal précieux et vaccin ?

Kim Jong-un a interdit l’entrée du Covid-19 en Corée du Nord. Aucun risque d’épidémie à craindre là-bas.

Et si le Covid-19 sonnait enfin le glas des bourses ?

27/02/2020

Irréflexions (293)

Le panais est un très bon légume qui n’a rien à voir avec une fausse couche.

Il y a des soirs où je ponds des irréflexions comme d’autres un roman de cinquante pages.

Après vingt-sept éternuements, l’éléphant se moucha la trompe, un drap de lit entre les pattes antérieures.

Et Priape s’enfuit, la queue entre les dents.

24/02/2020

Communiqué de Cactus Inébranlable

Découvrir une maison d'édition grâce à une exposition d’œuvres que l'on retrouve sur les couvertures de ses livres, rencontre entre l'art et la littérature...

Ce sera à Marche-en-Famenne à partir du 28 mars.

Avec Priscilla Beccari, Massimo Bortolini, Capitaine Lonchamps, Emelyne Duval, Gwen Guégan, Michel Jamsin, Philippe Lemaire, Thierry Lenoir, Mickomix (Scott Double-Fesse), Mir Li, Jean-Marie Molle, Benjamin Monti, Ben Parva, Serge Poliart, Joëlle Pontseel, Michel Recloux, Maxime Riquelme, Dominique Saint-Dizier, Jean-Claude Salemi, André Stas, Remy Van den Abeele, Robert Al Varlez, Jean-Paul Verstraeten, Claire Veys et Willoos.

Affiche Expo FAM 2020.jpg

17:59 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

17/02/2020

Irréflexions (292)

L’arme de destruction massive la plus impitoyable : l’homme.

Je me demande souvent comment font les poètes – ou prétendus tels – pour écrire ces choses auxquelles je ne comprends rien. Baudelaire, reviens !

Tu peux te selfier tirant la langue, tu ne seras jamais Einstein.

Tu nais. On s’en fout. Tu vis. On s’en fout. Tu meurs. On s’en fout. Tu ressuscites. On s’en contrefout.

14/02/2020

AU PETIT COINCOIN

Quand je vais sur le pot soulager ma tripaille,
J’imagine ta tronche, au fond, béant dans l’eau.
C’est avec grand plaisir que mon côlon travaille
À lâcher de l’étron sur ton faciès rougeaud.
J’entends ta bouche qui aspire la foiraille
Et qui fort goulûment avale le cadeau.
Donald, tu vaux pas plus, tu n’es qu’une racaille
De réceptacle à merde au fond du goguenau*.

* Orthographe courante au XIXe siècle, que l'on trouve par exemple chez Verlaine.

11/02/2020

Irréflexions (291)

Le cancer des hémorroïdes n’est pas mortel.

Les initiales de Kim Kardashian parlent d’elles-mêmes. Sans oublier le « shian ».

La gent féminine adore les procrastinateurs, éjaculateurs tardifs.

Pour une seconde bandaison immédiate : croire en la résuérection.

08/02/2020

Irréflexions (290)

Je lis des auteurs aujourd’hui oubliés, histoire de ne pas mourir idiot. Ce n’est pas gagné.

J’en ai plein les quenouilles ! se plaignait la fileuse au bord du burn out.

Les moins de 20 ans ne peuvent pas comprendre : les Envahisseurs furent finalement repoussés par les vents haïsseurs de David Vincent.

J’ai dans le dos ce que l’on appelle une tache de vin. J’aurais préféré une tache de Chimay bleue.

06/02/2020

C'est pas moi qui l'dis !

Dejaeger - Le violon pisse derechef.jpgLouis Dubost, fondateur des Éditions Le Dé Bleu, a lu Le powète pisse derechef sur son violon. Son très sympathique avis est à découvrir ici. Un véritable honneur pour moi de la part de ce monsieur qui a publié tant de vrais poètes.

10:57 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (2)

04/02/2020

Irréflexions (289)

Tu en as plein le cul ? Tu as le choix entre le lavement et le changement de régime.

Don Quichotte n’était pas au four mais aux moulins.

Un téléphone portable serait, d’après une étude scientifique, un nid à bactéries et autres mauvaisetés. Qu’en serait-il si nous parlions par l’anus et non par la bouche ?

AssBook a changé son interfesse.

01/02/2020

Irréflexions (288)

Le XXIIe siècle sera invivable ou ne sera pas.

Le vrai poète ne confond pas Laurence Vielle et Supervielle.

Que tu freines ou accélères, le temps passe. T’arrêter ne changera rien.

Ce qui me passe par la tête n’est pas toujours noté. Heureusement !

26/01/2020

Bataille d'aphorismes à La Roche-en-Ardenne 24-01-2020

Notre bataille d'aphorismes de La Roche en Ardenne est visible ici

https://www.youtube.com/watch?v=6YyH0W3zCag

et la seconde partie ici

https://www.youtube.com/watch?v=xDV_eujAyNk

Bon amusement !

09:37 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4)

24/01/2020

LE TITRE DE LA TOILE

   René Magritte met la dernière touche à une nouvelle toile. Elle représente une volière vide dans le corps d’un oiseau, une sorte d’oie de couleur rose à tête de rhinocéros dont la corne est une trompe d’éléphant. Le volatile se trouve comme en lévitation dans la salle des coffres d’une banque. Les portes des coffres, alternativement blanches et noires, forment un damier qui se confond avec le carrelage des mêmes couleurs.

   Une fois la peinture sèche, Magritte convie ses amis pour lui trouver un titre. Sont présents Paul Nougé, Louis Scutenaire, Paul Colinet et André Souris. Marcel Mariën est excusé : il ne rejoindra le groupe que l’année suivante.

   Après quelques minutes de réflexion, les titres fusent : Les Tessons de Timone (Scutenaire) ; Le Regard des éponges (Nougé) ; Le Phlegmon du vaisselier (Colinet) ; La Patte de la chineuse (Scut) ; La Toquante de la momie (Souris) ; L’Entonnoir du cercopithèque (Nougé) ; Le Serre-joint des barnabites (Colinet) ; Le Faiseur de billes (Scut) ; Le Robinet du clavecin (Souris) ; Délire d’Uranus (Scut) ; Le Bénitier du sycophante (Nougé) ; etcetera, etcetera.

   Une demi-heure plus tard, c’est finalement La Canicule du rémouleur (Colinet) qui l’emporte à l’unanimité.

   Quelques semaines passent et, lors d’un déménagement, la toile est égarée et jamais retrouvée.

20/01/2020

Irréflexions (287)

Maintenant que j’ai tout mon temps, je travaille quinze minutes par heure, trois heures par jour.

Tu fais comme tu le sens, dit celui qui vient de lâcher Bobby.

Le client — Un kilo de fiente de cochon.
Le boucher — Vous êtes coprophage ?
Le client — Non, Allemand.

Faisons comme les nains, refusons la croissance.

17/01/2020

Les jobs possibles pour Harry

Que pourrait faire le prince Harry pour parvenir à son indépendance financière ? Voici quelques possibilités.

01 – Testeur de Méganes chez Renault.
02 – Renard pour chasses à courre (à la condition expresse d'en sortir vivant).
03 – Spécialiste « famille royale anglaise » auprès du Sun ou du Daily Mirror, selon le plus offrant.
04 – Président d’honneur d’un parti néonazi.
05 – Statue hyper réaliste chez Madame Tussauds.
06 – (T)Rappeur dans le grand nord canadien.
07 – Conseiller en vie privée auprès de Justin Trudeau.
08 – Duc de Suce-Sexe dans une série X.
09 – Di-thérapeute pour aider les personnes qui sont persuadées que sa mère est toujours en vie.
10 – Branleur comme actuellement.

14/01/2020

Irréflexions (286)

Partons sans fermer la porte : les courants d’air peuvent faire bouger la poussière.

Y a-t-il des déchets organiques sur les chemins de composte-t-elle ?

— Éric ! Le tabac tue, l’alcool tue !
— Je t’emmerde.

J’apprécie que vous n’appréciiez pas ce que j’apprécie.

10/01/2020

À VOS AGENDAS !

Ce sera ce vendredi 24 janvier à 20h, dans les caves (!!!) de l'Hôtel Les Arcades à La Roche-en-Ardenne : une bataille d'aphorismes opposant André Stas, Jean-Philippe Querton et Éric Dejaeger. Comme cela fait un an et demi que nous n'avons plus bataillé, il y aura beaucoup d'inédits. Sera-ce littéraire ? Il vous faudra venir pour le savoir.

Affiche La Roche.jpg

 

05:00 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4)

09/01/2020

Irréflexions (285)

Vivons dangereusement : prenons le taureau par les couilles !

Quand le vent tourne, ça pue tout azimut.

Aucune révolution ne se fera via Tronchakon. Ce n’est pas un cul vissé devant un écran qui fera bouger quoi que ce soit.

Le soir qui n’aura pas de nuit ne pourra être que le Grand Soir.

07/01/2020

5 ans...

JE SUIS CHARLIE.jpg

05:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (4)

05/01/2020

Un peu de pub (451)

Trumeau - Baron.jpgBARON
par Didier Trumeau

À Vorzine (lire : Vierzon), une petite ville industrielle en déclin, un délégué syndical de l’une des dernières usines du coin a été retrouvé sauvagement assassiné. La police pédalant dans le cassoulet, la veuve de la victime engage Julien Baron, un privé un peu à côté de ses godillots, pour retrouver l’assassin. Lors de son enquête, Baron fait surtout l’audit de cette ville qu’il adore et déteste tout à la fois, avant de débusquer le « coupable ». Un polar pour le moins déroutant.

Le Contentieux (2019)
276 pages
10 €
ISBN : 979-10-94753-33-0
Didier n’a pas de blog mais une page FB
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

04/01/2020

Communiqué du Dr Lichic

Oyez Oyez ! Coquines, flibustiers, pendards !
 
Ce mardi 7 janvier 2020, à la Bibliothèque de Neder-Over-Hembeek, 18h30, conférence alcoophile du Dr Lichic sur l'ampélographie adamique : Adam et Ève portaient la feuille de vigne, certes, mais de quel cépage ?
 
Adresse du jour : 65 Rue François Vekemans, 1120 Bxl, accès aisé en tram et bus depuis gare du Nord ou gare de Schaeerrrbeek.
 
Qu'on se le dise jusqu'au fond des mers!
 

11:05 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

03/01/2020

Irréflexion HS

Les francophones de Belgique ont élu "chill" comme nouveau mot pour l'année 2019. Il est synonyme de cool, zen. Quand j'apprenais l'anglais dans les 70s pour devenir professeur, ce mot signifiait frisson, coup de froid. Va falloir que je me recycle bien que retraité.

02/01/2020

Irréflexions (284)

(Pour bien continuer l'année, encore une double dose.)

Je dois écrire de manière moins vulgaire, putain de bordel de merde !

Une expression que je n’ai plus entendue depuis plus de quarante ans : « Tu pues du cul par les manchettes ! »

Si tu as perdu la tête, prends celle d’un autre mais uniquement avec son consentement.

On parle de moins en moins de l’intelligence naturelle. Mauvais signe.

Avant de partir, Jésus a oublié de ressusciter la Mer Morte.

Plutôt que de combattre la faune et la flore qui finiront par gagner, la race humaine devrait faire ami-ami.

Ce n’est pas en semant tes canettes dans le chemin de Launoy que tu finiras dans un conte pour enfants. *

Si tu as touché le fond, commande une échelle ou une pioche.

* J'aimerais bien savoir qui est le gros sale porc qui depuis des années balance ses canettes de jupiler de merde le long du chemin qui conduit au hameau. Les lui ferais bouffer en salade !

01/01/2020

BONNE ANNÉE 2020 !!!

Et dire qu'il faudra attendre 2121 pour retrouver le même genre de millésime... Je ne sais pas si j'aurai la patience.

Bonne année tout de même ! Bien que celle-ci ne fera certainement pas un 20/20...

05:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2)

31/12/2019

Irréflexions (283)

(Pour la saint Sylvestre, double dose !)

Il faut le boire pour le croire !

Tout conflit commerciel a l’aval du Vatican.

Hamlet nihiliste ?
Avoir ou ne pas avoir.

Dehors et connecté uniquement aux chants des oiseaux. Pas besoin d’un autre paradis.

Les accros aux séries ne sont que des suiveurs.

Quand je ne fais rien, je n’ai qu’une envie : me donner à fond le plus longtemps possible.

Le vent se lève comme le peuple se soulève : une tempête puis le calme plat.

Malgré toutes les pubs pour les glus, je ne recolle jamais les pots cassés.

28/12/2019

Un peu de pub (450)

Hubert - Assis !.jpgASSIS !
par Jo Hubert
Couverture et collages de Robert Varlez

De courtes nouvelles entrecoupées de microfictions, deux genres que j’apprécie beaucoup. En toile de fond, le quotidien qui a tendance à déraper. C’est parfois bien grinçant, ce qui n’est pas non plus pour me déplaire. Un recueil aussi sympathique que réussi.

Un extrait ici

Cactus Inébranlable éditions (2019)
96 pages
12 €
ISBN : 978-2-39049-003-6
Le blog de Jo (pas tenu à jour, paresse oblige)
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !