Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2018

Le II

Notre soRnet II est à découvrir ici.

09:58 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

03/02/2018

Irréflexions (209)

À ce jour, personne n’a encore commercialisé la compote de genoux.

Le père Lachaise le tas bourrait.

Francis Cabrel a obtenu le premier prix. Moralité : Gascon primé.

Pet : l’appeau du cul.

01/02/2018

Un peu de pub (396)

Pineau - Regarde ou écoute.jpgREGARDE OU ÉCOUTE, C’EST SELON
suivi de MISE EN TRAIN
par Jany Pineau

Ah ! Quel sympathique petit recueil ! Alternance de courts poèmes et de petites proses. C’est frais, marrant, sans prétention ni prise de tête. Pourquoi chercher à faire compliqué quand on peut faire simple et plaisant ? Beaucoup devraient en prendre de la graine !

Un extrait ici.

Éditions Gros Textes (2017)
86 pages
7 €
ISBN : 978-2-35082-356-0
On en sait peu sur Jany, très discrète
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

30/01/2018

Irréflexions (208)

Si Jésus avait été lapidé, le symbole des catholiques serait-il un lance-pierre ?

La nuit d’Halloween, les gothiques s’habillent comme vous et moi.

Genèse – Les hommes ont eu la pomme d’Adam, les femmes n’ont pas eu le serpent d’Ève.

Entre découcher et accoucher, il y a neuf mois.

28/01/2018

Un peu de pub (395)

Peltier - Au creux du silence.jpgAU CREUX DU SILENCE
par Marcel Peltier

Après avoir exploré les possibilités du haïku francophone dans sa forme 5-7-5, Marcel  a décidé de l’épurer encore plus avec des flashes minimalistes : un instant saisi en un minimum de mots. Rarement un recueil a aussi bien porté son nom. Les puristes, dont nous ne sommes pas, crieront au scandale et nous les laisserons faire.

Un extrait ici.

Éditions du Cygne (2017)
60 pages
10 €
ISBN : 978-2-84924-516-3
Un peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

26/01/2018

SOrNET VII

Sornet 07 compressé.jpg

Je ne crois pas en Dieu, mon Père paraît-il,
Écervelé au vu du merdier qu’il génère.
Sus à tout qui le prie, à tout qui le vénère.
Un apostat paraît un gaillard plus subtil.

Si ma mère avait pu obturer son pistil,
D’abord, avant l’assaut de l’ange congénère,
Nul n’aurait pu œuvrer pour que je dégénère
Au point d’aimer l’encens, tout parfum volatil.

Zazou j’aurais pu être ou bien surréaliste,
Artisan, saltimbanque, ânier, tête de liste.
Rien du tout. On me fit pour crever sur la croix.

Enfin je fus fixé sur mon sort lamentable.
Tu penses que si l’on m’avait laissé le choix,
Humain, je ne serais pas né dans une étable.

André Stas & Éric Dejaeger
Illustration de Jean-Paul Verstraeten
Extrait de SOrNETS, recueil sextumane en chantier

22/01/2018

Irréflexions (207)

La Vénus de Millet et L’Angélus de Milo.

Les banques du sperme attendent les citoyens donneurs.

Gode night, ladies.

Oscar Wilde : un peu pédandy tout de même.

20/01/2018

Pas que du récent (211)

Goldsmith - Théorie.jpegTHÉORIE
par Kenneth Golsmith

Fondateur d’UbuWeb, Goldsmith est une figure emblématique de l’art contemporain américain, aussi professeur d’écriture non créative à l’université de Pennsylvanie. Gourou ou mystificateur de génie, il nous livre ici ses réflexions, parfois sous forme d’aphorismes, sur l'art et la littérature contemporains. Ce recueil se présente sous la forme d’une ramette de 500 pages A4 comme celles que vous achetez pour votre imprimante.

Internet détruit la littérature (et c’est une bonne chose).

Un enfant pourrait faire ce que je fais, mais il n’oserait pas de peur d’être traité d’idiot.

L’art est un permis pour mal faire les choses. Le reste du monde essaie de les faire correctement. Nous nous délectons de les faire de travers, de ne pas savoir, de casser les choses.

Aimer l’art. Détester le monde de l’art.

Si j’avais élevé mes enfants comme j’écris mes livres, on m’aurait jeté en prison depuis longtemps.

La nouvelle opposition c’est la capitulation radicale.Si nous devions demander la permission, nous n’existerions pas.

Jean Boite Éditions (2015)
500 pages
24 €
ISBN : 978-2-36568-009-7
Un peu plus sur l’auteur
Le site de l’éditeur

19/01/2018

RAPPEL

Il est toujours possible de s'abonner aux P'tits Cactus pour l'année 2018 : dix publications (une par mois sauf juillet et août) pour 70 € au lieu de 90. Plus d'infos ici.

11:02 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

18/01/2018

Irréflexions (206)

Zizisection : étude de la verge de l’homme en laboratoire.

L’âne-archiste brandit un drapeau.

Avez-vous vu Les vœux de l’envers, le docu sur la sodomie réalisé par Nhoj Enyaw ?

Grand amateur de fromages, je peux vous certifier que le Vieux Pané ne fait pas le pieu vanné.

16/01/2018

Un peu de pub (394)

Allard - Les écrivains nuisent.jpgLES ÉCRIVAINS NUISENT À LA LITTÉRATURE
par Éric Allard

Éric est un auteur prolifique pour toutes les formes courtes. Je l’attendais depuis longtemps, son premier P’tit Cactus. Il a rassemblé ici ce qu’il a écrit sur la chose littéraire et c’est bien scalpant. À ne pas lire si vous faites partie de ces écrivains qui se prennent au sérieux.

Un  extrait ici.

Cactus Inébranlable – P’tit Cactus 37 (2017)
94 pages
9 €
ISBN : 978-2-930659-68-8
Le blog d’Éric
Le site de l’éditeur

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

14/01/2018

Irréflexions (205)

Finir fou, pourquoi pas ? Mais certainement pas furieux.

Livre introuvable : Alice au potager des merveilles par Les Huit Scaroles.

Quand tu frappes à la porte d’une chaudasse, ça ne fait pas « toc toc » mais « tac tac ».

Nouvelle pratique sexuelle chez les musulmans intégristes : le sala-fist.

12/01/2018

Un peu de pub (393)

Bourgeois - Conversations.jpgCONVERSATIONS AVEC UN PÉNIS
par Styvie Bourgeois
abondement illustré par Émelyne Duval

Styvie, cofondatrice de Cactus Inébranlable, a été à bonne école pour ce qui est de la petite phrase assassine et dérangeante. Un premier opus très intéressant, qui va du très cru (elle n’a pas peur des mots, ma copine Styvie !) au poétique. Les illustrations d’Émelyne s’accordent  parfaitement au contenu. Bravo ! J’en veux plus !

Un extrait ici.

Cactus Inébranlable – P’Tit Cactus 38 (2017)
110 pages
9 €
ISBN : 978-2-930659-71-8
Vous n’en saurez pas plus sur les auteures qui sont régulièrement présentes sur le stand de Cactus lors d’événements littéraires.
Le site de l’éditeur
J’en profite pour vous rappeler qu’il est maintenant possible de s’abonner aux P’tits Cactus (10 par an pour 70 € au lieu de 90). Voir ici.

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

10/01/2018

Irréflexions (204)

HashTAGUEULE !

« La polémique bat son plein sur Twitter ! » Ké n’affaire pour les trous-du-cul !

Un faux lèche-cul s’arrête à l’entrefesse. Le vrai va jusqu’à l’estomac.

Hors carême et ramadan, laissons la place aux jeunes.

08/01/2018

Un peu de pub (392)

Foulc - Vian et la 'pata.jpgVIAN ET LA ‘PATAPHYSIQUE
par Thieri Foulc & Paul Gayot
Couverture de Siné

Les auteurs, deux piliers du Collège de ‘Pataphysique, ont eu l’excellente idée de raconter le rôle important de Vian dans le Collège, incluant tous les écrits de celui-ci relatifs à la ‘Pataphysique, dont des inédits et des quasiment introuvables.  Vian, météore du milieu du XXe siècle, n’aurait pu ne pas être pataphysicien.

Le Livre de Poche (2017)
220 pages
7,10 €
ISBN : 978-2-253-07004-7
Un peu plus sur l’auteur pour les p’tits jeune
Le site du Collège

04/01/2018

Irréflexions (203)

Les hézizitations de la puritaine.

Ne dites pas « pilote d’avion pantouflard », dites « chef d’espadrilles ».

Marie Lavierge s’était spécialisée dans les fruits qu’on fit sans queue.

C’est en Israël que l’on trouve le plus de marchés aux prépuces.

03/01/2018

Léa - Roue de secours

Mon ami Joël Saucin - qui est, soit dit en passant, le parrain de ma fille cadette - a lancé un financement participatif pour l'édition d'une BD dont il est le scénariste.

Cette bande dessinée a pour objectif de sensibiliser l’opinion publique et les autorités aux difficultés rencontrées par les personnes à mobilité réduite.

Toutes les infos ici.

Saucin - Léa - Roue de secours.jpg

18:06 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

Nouvelle année ?

On m'apprend que nous sommes en 2018 !!!

Ben... bonne année, alors !

Et bonne santé malgré la puanteur environnante.

17:44 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

28/12/2017

Même Pas Peur # 21

MPP21-1.jpgBranle-bas de combat !

Le drapeau noir flotte sur ce numéro 21 de votre MÊME PAS PEUR. On ne fera pas de quartier. Les pirates ont envahi le journal. Nos forbans de dessinateurs s’en donnent à cœur joie. Sortez le tonneau de rhum…

E.V. monte à l’abordage pour se payer Monsanto et Tihange d’une seule salve de son humour féroce. Ben le Sanguinaire nous relate sa rencontre avec un corsaire, un vrai. Celui-ci est capitaine de bateau pour l’ONG Sea Shepherd et il n’a pas froid aux yeux. Son interview vaut le détour. Mickomix balaie l’univers de la piraterie à travers les siècles et les océans. Jean-Loup Nollomont évoque le pire ratage : celui que l’on s’inflige à soi-même. André Clette prétend nous instruire en nous amusant. Y parviendra-t-il ? À vous de voir.

On connait les capitaines au long cours, on connait moins les capitaines au court cours. L’éminent Dr Lichic répare cette injustice. Ben le Sanguinaire, encore lui, nous invite à découvrir L’homme aux bras de mer, une BD qui raconte l’itinéraire d’un pirate d’aujourd’hui depuis les côtes somaliennes jusqu’au prisons françaises.

Comme il n’y a pas que les pirates dans la vie, Jean-Philippe Querton, ce fameux flibustier des lettres, s’énerve sur nos traditions-pièges-à-cons. Il pousse un grand coup de gueule et ça fait du bien. L’insupportable Couille Molle fait encore parler de lui. Pépéric fait le potache. Cyril Bosc poursuit sa saga de la presse satirique. Désormais, vous saurez tout sur le colossal dessinateur Willem.

Dans sa poche gauche, le Dr Lichic a glissé deux livres. Il vous les conseille. Et, comme il est de bon conseil, faites-lui confiance. C’est un conseil.

Dans la rubrique déconomie, Sokolov dézingue par le menu le projet du gouvernement sur le travail associatif. Vos connaitrez toutes les bonnes raisons de bloquer ce foutu projet.

Côté dessin, derrière la couverture corrosive dessinée par Kurt, on retrouve un Delescaille, toujours grinçant et farfelu ; un Mickomix, scandaleusement multiforme, aussi à l’aise dans le dessin que dans l’écriture ; un Burion, trop rare mais toujours percutant ; le brillant Sondron ; l’étincelante Cécile Bertrand ; les incontournables Flam, Carreyn, Kurt et Wiglaf, qui tiennent une pêche d’enfer. On n’oublie évidemment pas Val et nos amies les amibes, ni Pierre et Zub, toujours drôles et pertinents, ni Vinch, toujours à l’affut de l’insolite, et certainement pas RayClid, qui rejoint l’équipe pour ce numéro. On espère le revoir.

Côté illus, on appréciera aussi les photos insidieusement piratées par les insolents Clette et Lichic.

Voilà donc un numéro de MÊME PAS PEUR qui clôture 2017 par un feu d’artifice et commence 2018 en fanfare. Il est désormais dans les bonnes librairies. Profitez-en.

Ah oui ! Il est de notre devoir de vous informer que l’édito de la page 3 a été piraté. Mais ça, vous le verrez bien.

Journal satirique bimestriel.
Prix du numéro : 4 €. Abonnement pour 11 numéros : 35 € (Belgique) – 50 € (Europe).
Même Pas Peur a une page FB et un site.

11:44 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

22/12/2017

Irréflexions (202)

Dans les tavernes du Québec, les serveuses sont très tipées.

Attention au chou-rave, c’est un légume kleptomane.

Jésus tombe pour la cent vingt-huitième fois. Quel calvaire pour les spectateurs !

Sincère con, doléances !

20/12/2017

Pas que du récent (209)

le Breton - Les hauts murs.jpgLES HAUTS MURS
par Auguste le Breton

Pupille de la nation – autrement dit un des nombreux orphelins de la guerre 14-18 dont la France ne savait que faire – Auguste le Breton a passé son enfance dans des orphelinats et maisons de correction. Il raconte ici son expérience dans ce milieu proche de la prison, où les caïds régnaient en maître.

Presses de la Cité (1959)
Réédité aux Éditions du Rocher (1998 – 7,60 €)

Un peu plus sur l’auteur

18/12/2017

Irréflexions (201)

Une chaise bancale et un banc chaisal. Non ?

Paris sur Unibet® : qui ira le plus vite, le vent ou le rot ?

Tenir la chronique des politichiens écrasés.

Si Giacometti avait été dérangé par un témoin de Jéhovah de 2m08, il aurait sculpté « L’homme qui démarche ».

16/12/2017

Pas que du récent (208)

Arrivé - Les remembrances.jpgLES REMEMBRANCES DU VIEILLARD IDIOT
par Michel Arrivé

Dans ce récit biobiobiographique, Alfred Hellequin raconte sa vie actuelle (il vit depuis quelques mois dans un asile pour personnes âgées), sa vie passée lorsqu’il était professeur d’université et la vie d’Adolphe Ripotois, un auteur inconnu qui recherchait l’illisibilité complète.

Flammarion (1977)
Uniquement en occase ou en version numérique
Un peu plus sur l’auteur

14/12/2017

Irréflexions (200)

Un mauvais aphorisme coûte moins cher qu’un mauvais roman.

La pèche à la ligne, au paragraphe, au chapitre, au volume, à la saga !

— On voit ton début !
— C’est mieux que de voir ma fin.

Quand l’unijambiste prend son pied, il se casse la gueule.

12/12/2017

Un peu de pub (391)

Guimo - Un début de réalité.jpgUN DÉBUT DE RÉALITÉ
par Marc Guimo
Préface de François-Xavier Farine

Dans un monde de plus en plus virtuel, qu’est donc la réalité devenue ? Pour un premier recueil, ce n'est pas mal du tout. J'aime bien parce que c'est « figuratif » : on comprend tout du premier coup, même les détails. Mais, surtout, il y a de la poésie, ce n'est pas la retranscription d'un fait divers ou de vie personnelle verticalisé, dont je n'ai rien à foutre et que certains powètes considèrent comme le nec plus ultra. Tu es sur la bonne voie, Marc !

Un extrait ici.

Polder 175 – Supplément à la revue Décharge
54 pages
6 €
ISBN : 978-2-35082-349-2
Le blog de l’auteur
Le site de la revue Décharge

N’HÉSITEZ PAS À SOUTENIR
LES (PETITS) ÉDITEURS INDÉPENDANTS !

10/12/2017

Irréflexions (199)

Tous ces prétentieux qui s’écoutent parler et disent : « Un espèce de... »

L’aphorisme est un genre mais il ne faut pas s’y cantonner : écrire tous Zaziemuts !

En Belgique, nous avons la « Semaine nationale de la moule » ! Un autre pays a-t-il cela ?

Sauter du cocorico au ihan.

27/11/2017

Abonnement aux P'tits Cactus

S’abonner aux P’tits Cactus, c’est désormais possible !

 

L’idée est simple : en 2018, un P’tit Cactus va paraître chaque mois, sauf en juillet et en août.

 

Dix ouvrages donc, certains signés par de nouveaux auteurs (Jane Agou, Sammy Sapin, Jean-Jacques Nuel…), et d’autres qui connaissent la maison (André Stas, Éric Dejaeger, Thierry Roquet…), toutes et tous des spécialistes de la formule brève qui fait mouche, la marque de fabrique de la collection.

 

L’idée de l’abonnement, c’est de vous permettre de recevoir chaque mois votre exemplaire livré par le facteur sifflotant de joie à l’idée de déposer dans votre boîte aux lettres un livre qui ne vient pas d’Amazon.

 

Dans cette collection, les ouvrages coûtent normalement 9 €, nous vous proposons l’abonnement d’un an pour 70 € et cela inclut les frais de timbre.

 

L’abonnement, vous pouvez également l’offrir, ça c’est une idée qui a de l’allure, surtout que nous arrivons à cette période où l’on se gratte la tête pour établir la liste des cadeaux à poser sous le sapin, pour reprendre une formule ringarde !

 

Pour nous, c’est clairement intéressant de savoir dès le départ qu’un certain nombre d’exemplaires sont réservés, cela limite le risque que nous courons à la sortie de la plupart des ouvrages.

 

Souscrire cet abonnement sera aussi la preuve du crédit que vous accordez à  ce que nous publions.

 

Pour vous, sans doute, l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs, de les faire découvrir à d’autres.

 

En savoir plus : nous contacter via cactus.inebranlable@gmail.com ou au 0497/76.35.55.

 

Convaincu ?

 

Merci de verser 70 € sur le compte BE12 0015 6820 8292 en précisant « Abonnement P’tit Cactus et l’adresse d’envoi » en communication.

 

Merci de soutenir les éditeurs indépendants.

 

Jean-Philippe et Styvie Querton-Bourgeois.

 

Cactus est également présent sur Facebook: https://www.facebook.com/groups/264955306872218/

12:28 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

Irréflexions (198)

Tellement d’humoristes pour si peu de rires...

Ma tour d’y voir dans la merdre circonvoisine.

Je ne suis à rien et c’est parfait comme cela.

La Saga Maigros chez Belgique Loisirs ? Il faut changer le nom : Gelbique Moisir !

24/11/2017

CACTUS INÉBRANLABLE À MON'S LIVRE

Chères amies, chers amis du Cactus, bonjour.
 
Ce week-end, nous vous attendons au Lotto Mons Expo pour le salon Mon's Livre où nous serons présents sur le stand 11 !
 
Tout le catalogue de Cactus Inébranlable sera disponible et bien entendu toutes les nouveautés parues ce second semestre : La dernière convocation, le pamphlet de Christine Van Acker, AnecdoCtes du Dr Lichic, Minute d'insolence de Jean-Philippe Querton, Pourquoi je ne vote pas et autres inédits de Raoul Vaneigem (illustrations de Serge Poliart et Joseph Ghin), Blues Social Club de Lorenzo Cecchi et Les écrivains nuisent gravement à la littérature d'Éric Allard.
 
Des informations à propos de ces ouvrages sur notre site : http://cactusinebranlableeditions.e-monsite.com/
 
Notez également que cette année, c'est un livre publié par Cactus qui a gagné le Prix Mon's Livre : Déséquilibres ordinaires de Françoise Steurs.
Le prix sera remis le dimanche 26 à midi et l'auteure sera présente en dédicace de 12h30 à 15 heures.
 
Seront aussi en dédicace : Éric Dejaeger et Jean-Philippe Querton le samedi 25 et Françoise Steurs, Mirli, Lorenzo Cecchi et Éric Allard le dimanche 26.
 
Bienvenue à tous, l'entrée est gratuite et l'accueil, chaleureux.
 
Vous pouvez partager ce message.
 
 
Jean-Philippe Querton

11:41 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0)

23/11/2017

Irréflexions (197)

L’hypocondriaque joue avec les maux.

Entrer dans le Guinness Book pour ses gammas GT !

Quand tu urines à côté, c’est la tour de pisse.

Verge Marie, branlez pour nous, pauvres quetteurs.