Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2015

André Stas dans ses oeuvres

« Beaucoup de pondeurs d'aphorismes jouent de la scie, tels des clown musicaux. Je préfère ceux qui, augustes, maîtrisent la lime. »

< Demain, on phrase gratis ! (Cactus Inébranlable, 2015)

23/02/2015

Irréflexions (116)

Le nonce publicitaire n’est pas très cathodique.

Pour l’aveugle, comment est l’amour ?

Dans les écoles, les nouveaux tableaux dits « intelligents » déteindront-ils sur les élèves ?

Ne confondez pas L’Écho des Savanes, journal de BD, et Les cadets s’savonnent, ablutions militaires particulières.

C’est vraiment mesquin de vouloir décaper les gens vernis.

01/02/2015

Irréflexions (115)

Quand Blaise Cendrars disait : « Les bras m’en tombent ! », on ne le croyait qu’à moitié.

Omelette en tête-à-tête : jamais d’œufs sans toi !

Pour les clous, l’enfer, c’est les autruches.

Fabriquer un gibet pour les langues bien pendues.

Sabrer un maximum : une phrase en moins peut s’avérer un plus.

25/01/2015

Irréflexions (114)

Jamais aucune crucifixion n’aura valu trois clous.

Quand Dracula lâche une caisse, on a droit à un vent pire que tout.

En Belgique, la solidarité sociale, c’est qu’un pied gangrené est amputé alors qu’une banque gangrenée est renflouée.

Tout téléphone mobile devrait être muni d’une touche permettant de diminuer le volume de la Çonnerie.

Un minimum de démocratie serait de coller une date de péremption à tout qui se lance dans la politique : on pourrait ainsi le/la jeter avant pourriture.

21/01/2015

Irréflexions (113)

Qui accepte tout ne mérite finalement rien, à part des coups de pied au cul.

Quand l’ami Querton écrit : « Parfois je chie mais bleu. » pense-t-il a sauver le schtroumpf de la noyade ?

Ne confondez jamais la brève de comptoir, qui est orale, et l’aphorisme de bistrot, qui est écrit sur un sous-bock.

Il faut raconter Louis XVI à l’enfant-roi.

Elle décéda d’un infarctus foudroyant alors qu’elle chevauchait son mari. On appelle cela le syndrome de la mort sur bite.

14/01/2015

Irréflexion (HS)

Hasta la humour, siempre.

Irréflexion (HS)

3 000 000 d’exemplaires de Charlie Hebdo en vente aujourd’hui, contre 60 000 d’habitude. On peut estimer que 2 940 000 personnes vont découvrir que l’irrévérence et la provocation ne se limitent pas à des caricatures. Combien vont être déçus ?

Qui a lu, parmi ces acheteurs d'un jour, le génial Antimanuel d'économie de Bernard Maris ? Il n'est pas repris sur mon blog, je l'ai lu avant.

13/01/2015

Irréflexions (112)

Spécial « adultère »

Son époux absent, la femme adulte erre.

Le nom de son amant, la femme a dû l’taire.

Le jardinier et son épouse adulent terre.

Quand tu joues à la belote, femme, as-tu l’der ?

Lors de sa dernière lecture publique, pour les rappels,
le powète a dit le bis,
son épouse a dit le ter.

11/01/2015

Irréflexion (HS)

Peut-on se mosquer de l'islam ?

Irréflexion (HS)

Fais preuve d’intelligence :
convertis-toi à l’athéisme.
Et tout ira mieux.

Irréflexion (HS)

Ne pas japper avec les huskies. Préserver son côté loup.

LOUP.jpg

10/01/2015

Irréflexion (HS)

Pour se faire une idée du nanisme littéraire de Houellebecq, il suffit de lire ses « Poésies ». N’achetez surtout pas le livre ! Compulsez-le au hasard en librairie, ce sera amplement suffisant.

06/01/2015

Irréflexions (111)

Par respect pour les élastiques, je ne tire rien en longueur.

Dans la fosse aux lions, une tablette est de peu d’utilité, même chargée de deux cents APs.

En pleine brousse, l’idiot est d’office un SDF puisqu’il lui manque une case.

Il semblerait que tout soit devenu incontournable. À croire que l’homme est aujourd’hui incapable de changer de direction.

Bonne nouvelle pour les Belges qui vont travailler en voiture vers la capitale : l’UNESCO vient de classer les embouteillages sur le ring de Bruxelles au patrimoine débile de l’humanité.

03/01/2015

Irréflexions (110)

L’appendice de son livre, trop gonflant pour l’éditeur, ayant été retiré en urgence, le poète a cependant survécu.

Lors d’une bataille d’aphorismes, c’est toujours le public qui est gagnant.

Qui ne risque rien meurt dans son cercueil.

Mais qui a hérité grâce aux ancien et nouveau testaments ?

Lady Gaga : poupée gonflante. Et pas la seule dans le cas.

25/12/2014

Irréflexions (109)

JOYEUX NOËL AUX SAPINS SDF !

Sapin SDF.jpg

Le père Noël est une ordure. Recyclable ?

Le 25 décembre uniquement, le paon pousse son cri à l’envers.

Le sapin bombe le torse une fois paré de sa flèche et de deux boules.

Méfiez-vous tout de même du sapin quand il a les boules.

Contrairement au sapin qui n’accepte que les boules, la sapine accepte les saints.

20/12/2014

Irréflexions (108)

J’aime beaucoup l’émission Rendez-vous en terre inconnue. Chaque fois, j’espère qu’on va enfin nous montrer où les autochtones et les invités vont au petit coin.

Contrepétez
Ces coureurs ont de bonnes bouilles.

L’ami Paul m’apprend qu’il a viré un révisionniste de ses amis FB. Je lui réponds : « Ça existe encore, les révisionnistes ? Je croyais qu’on les avait tous passés au four crématoire. »

Écrire pour vivre ? Beurk !
Vivre pour écrire ? Beurk !
Écrire pour s’amuser !!!

La bonne blague : le premier prix Nobel de l’Humour a été décerné aux frères Dardenne pour l’ensemble de leur œuvre.

13/12/2014

Irréflexions (107)

Quand tu te sers une bière chinoise, tu obtiens toujours un faux col Mao.

Après sept ou huit bières blondes corsées, il sombrait dans le sommeil. On l’appelait le Dormeur Duvel.

Ne dites plus « La biche a mis bas. » Dites « La biche a enfaonté. »

J’ai eu mon premier pc à trente ans. J’en suis à mon cinquième à cinquante-six. La bête vit plus longtemps que la machine.

Trop au lit pour être aux manettes.

07/12/2014

Irréflexions (106)

Et si Proust avait parlé d’un spéculoos au lieu d’une madeleine ?

Un charcutier mal embouché.

Certains aphorismeurs devraient éviter de faire de l’emphRase.

Quand tu te sers une bière chinoise, tu as toujours un faux col Mao.

Le conducteur qui a trop bu roule à tonneau ouvert.

30/11/2014

Irréflexions (105)

SPÉCIAL PIPICACA

Pensées d’un zoophile anonyme
« J’ai plus de souvenirs depuis que j’ai mis l’âne. »

« À la trattoria, la scalope mit l’ânesse. »

Dans le train, toujours en 2e classe. Aucun risque d’y rencontrer un enculé de première.

Il semble qu’il existe au moins trois catégories de trouducs.
1) Ceux qui sentent.
2) Ceux qui puent.
3) D’après André Stas, ceux qui gercent.

Un mouton lèche-cul n’a pas forcément la laine mauvaise.

« Vous n’êtes qu’un potache ! Quand deviendrez-vous homme, Éric ? »

26/11/2014

Irréflexions (104)

Saint Malachie ne prophète jamais.

Si tu croises un berger allemand avec une canne blanche dans le derrière, tu peux dire que l’amour est aveugle.

Proverbe chinois
Un Chinois pure souche rétrécit au lavage en sachine.

Je n’aime pas les stars. J’ai toujours préféré Nagasaki à Hiroshima.

C’est aux pieds du maçon qu’on voit ses godillots.

21/11/2014

Irréflexions (103)

Inutile d’attendre le train à Trafalgar Square.

Londres, enfer du poker : Tamise !!!

Il avait beau essayer, il était impossible à cet éjaculateur précoce de procrastiner.

L’envers, c’est sel sertua. (Ertras)

Écrire de la poésie parce que l’on se proclame poète est profondément ridicule.

17/11/2014

Irréflexions (102)

SPÉCIAL RÉSEAUX

— Toujours hors FB, Éric ?
— Quand il n’en restera qu’un dehors, je serai celui-là.

Ami virtuel ? Poubelle !

Quand Mark Zucker(Sucker?)berg fera payer un centime d’euro par mois à tous ses fècebouqueux, et fera don des sommes reçues mensuellement aux indigents, je commencerai à y croire.

Depuis photoshop et compagnie, je ne crois plus aux images, sauf à celles que je détourne.

Il y a toujours eu des pourris dans les réseaux. Cf Jean Moulin.

11/11/2014

Irréflexions (101)

Pied-de-biche et serre-joint : les outils du chasseur qui bricole.

Ce mâtin incontrôlable cherche ses maîtres dans Biarritz. Autrement dit, le chien des Basques erre, vil.

Si Tom Simpson s’était installé comme commerçant, sa devise aurait pu être : « Je vends tout ! »

Ne pas se tromper entre « la mousse à raser » et « la rousse à masser ».

Cesse de confondre « la tour de Babel » et « la bourre de ta belle ». Toutes deux t’en seront reconnaissantes.

03/11/2014

Irréflexions (100)

Les sages de fellaSion.

Les zappe-à-l’hache passent sans cesse d’un film gore à l’autre.

Retrouvé mort dans sa transpiration, il était décédé d’un problème pull mohair.

Pour des dessous de bras sans odeur, une solution radicale : le lave-aisselles.

Toujours (éc)rire !

20/10/2014

Irréflexions (99)

J’aurais pu être un drôle de monarque : j’eus bu, roi.

La météo prévoit pour demain des phénomènes de basse couche. Vais mettre notre matelas par terre, pour voir ce que ça vaut.

Après une chute de trente mètres, il s’écrasa sur le bac en pierre. Après le saut de l’ange, le sang de l’auge.

Accusé jusqu’à la corde...

Les œnologues chaudasses connaissent le Côtes de Bourg.

13/10/2014

Irréflexions (98)

Bilinguisme
Silly : conne.

L'humour jusqu'à l'hamort !

Je sais ce que je ne vaux pas.

On est tant bourrin avec un sexe aphone.

Peux pas m’en empêcher : j’ai encore débauché une bouteille de vin...

09/10/2014

Irréflexions (97)

Si tu as l’estomac dans les talons, méfie-toi de ta pédicure.

Ne dites plus « calcifier », dites « faire d’une pierre deux couilles ».

Vierge ou vieille (ou les deux à la fois), ça commence par la vie.

Les femmes masochistes apprécient les vits négriers.

Il ne faut pas tout comprendre, sous peine d'être fou. Il ne faut pas être fou, sous peine de tout comprendre.

19/09/2014

Irréflexions (96)

Conseil aux pêcheurs
Pour attraper plus gros, remplacez le ver de terre par un ténia.

Ne dites plus « un vieillard », dites « un ancien-né ».

Sa mère était devenue homme, son père était devenu femme. Il avait des transparents.

Mieux vaut mourir tard que jamais.

Les sadiques adorent mettre les poings sur les zizis.

08/09/2014

Irréflexions (95)

Quand la littérature n’est plus un jeu, quand elle n’amuse ni l’auteur ni le lecteur, à quoi peut-elle bien servir ?

Lire demande du temps. C’est pourquoi beaucoup se limitent au texto.

Écrire requiert de se donner du mal. C’est pourquoi beaucoup se limitent au texto.

Je puise mon énergie dans le temps que je passe à ne rien faire.

Pourquoi les verres sont-ils toujours si petits ?

18/08/2014

Irréflexions (94)

Laissons les fiers-à-bras tirer à la courte poutre.

Ader et Blériot dans les Baronnies
Clément — On est où, là, Blériot ?

Louis – Mais ! Dans la Drôme, Ader !

Les mêmes dans le Sahara
Clément — C’est quoi, ce petit vaisseau volant, Blériot ?

Louis — Mais ! C’est un drone, Ader !

Les mêmes dans la basse-cour
Clément — Quel est ce volatile, Blériot ?

Louis — Mais ! C’est une cane, Ader !

Les mêmes au bord du lac
Clément — Comment cet homme se déplace-t-il, Blériot ?

Louis — Mais ! Il est en barque, Ader !