Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2010

AU PÈRE LACHAISE

La nuit
au Père-Lachaise
les feux follets
font tourner la ganja
autour de la tombe
de Jim
et
on peut l'entendre
sous la terre
inhaler
profondément.

30/03/2010

Un peu de pub (67)

NOMS COMMUNS (deuxième vague)
par Georges Cathalo

Le principe est simple : prendre des mots éculés parCathalo - Noms communs (deuxième vague).jpg les médias et en faire les titres de poèmes. L'ami Georges, également connu pour ses aphorismes mordants, se livre avec succès à ce petit jeu, n'y allant pas avec le dos de la cuiller.

SOAP

clapotent dans nos oreilles
des rires en cascades

clignotent dans nos yeux
des trucages à profusion

dans d'invisibles studios
on complote on manipule
selon l'effet désiré

soap frelaté soap maussade
soap n'est pas soupe
mais bouillie
vidangée à coups de décibels
dans les têtes dociles.

Gros Textes, 2010
Illustrations de Claudine Goux
6 € (plus port)
ISBN : 978-2-35082-119-1
Un peu plus sur l'auteur :
http://www.crl.midipyrenees.fr/annuaire_detail.asp?PK_ann...
http://grostextes.over-blog.com/article-georges-cathalo-4...
L'éditeur : http://rionsdesoleil.chez-alice.fr/index.htm
Le blog de l'éditeur : http://grostextes.over-blog.com/

29/03/2010

DÉFAUT DE FABRICATION ?

Miroir.jpgPour la dixième fois au moins, l'homme invisible retourna chez le fabricant, furax : malgré toutes les garanties que l'artisan lui avait données, il ne parvenait toujours pas à se voir dans le miroir.

28/03/2010

News

Le 9ème POD hozanesque est à lire ici :
http://www.calameo.com/read/000023214297a097f02f8

Preuve qu'un sabre rouillé y va toujours de taille et d'estoc ! Brave Nipon Heart !

21:37 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pas que du récent (6)

Devos - Rêvons de mots.jpgRÊVONS LES MOTS
par Raymond Devos

Des inédits recueillis à partir de ses carnets. Des réflexions, des pensées, des calembours, des petits sketches. Un Devos assez déroutant car parfois très pudibond, voire franchement moralisateur... Présenté sous forme d'abécédaire, ce recueil contient tout de même de bonnes trouvailles. Comme...

L'imprésario appelle l'artiste :
- Venez me voir, j'ai quelques affaires à vous proposer !
Effectivement, il lui a proposé... un vieux manteau bouffé aux mites, une vieille veste toute rapiécée, un pantalon...

Le mime qui a un trou de mémoire :
- J'ai un trou du geste !

Le livre de Poche, 2009
(Éd. originale : Le Cherche Midi, 2007)
274 pages
7,30 € (Belgique)

27/03/2010

NATURE MORTE PRINTANIÈRE

20 mars 2010...
Au fond du jardin,
près des dernières bûches,
un chat
tout long

tout raide
tout mort.
J'inaugurerai demain
une parcelle « Félins »
.
Comme ça,
avec ce jour de plus,
il aura passé
l'hiver.
Il me reste
à retrouver
ma bêche.

26/03/2010

Un peu de pub (66)

Crousse - Léger carnage.jpgLÉGER CARNAGE
de Nicolas Crousse

À quarante ans, Ange est un symbole de réussite sociale... aux yeux de ceux qui le connaissent et l'utilisent. Lui se rend compte qu'il n'est qu'un raté. Enfant du crépuscule, élevé par une mère, des tantes et des sœurs surprotectrices, regrettant un père qui a été « jeté » par le clan féminin, il décide de régler ses comptes. Mais endosse-t-on sur volonté une autre personnalité ? Peut-on si facilement changer de peau, de masque ?

Le Somnambule Équivoque, 2009
140 pages
14 €
ISBN : 978-2-930377-19-3
Le site de l'auteur : http://www.nicolascrousse.net/
L'éditeur : http://www.lesomnambule.be/

25/03/2010

News

Pour les amateurs du "tout dire en quelques mots", un nouveau lien dans Amies et amis : Marcel Peltier.

18:50 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'ACCIDENT

Lors d'un show télévisé retransmis en direct, l'hypnotiseur venait d'endormir un huitième volontaire lorsqu'il s'écroula, foudroyé par une crise cardiaque. Malgré la mise en œuvre de toutes ses connaissances, la Science fut incapable de jamais réveiller les huit dormeurs.

24/03/2010

Un peu de pub (65)

Vinau - Fuyard debout.jpgFUYARD DEBOUT
par Thomas Vinau

Dixième publication (environ) en deux ans pour l'ami Thomas.

Les cerfs-volants

Les paysages
les sentiments
les lumières
n'ont besoin d'aucun
mot
jour après jour
je m'essouffle derrière
cherche à les agripper
les atteindre
dans des astuces
de cerfs-volants
tentant de rejoindre
les oiseaux

Cet extrait résume au mieux la démarche poétique de l'auteur : parler de ce qu'il voit, de ce qu'il vit, avec simplicité et, toujours, cette petite touche d'inattendu qui confère tant de charme à ses textes.

Éd. Gros Textes, 2010
Couverture de mica matta
102 pages
6,00 € (plus port)
ISBN : 978-2-35082-123-8
Le blog de l'auteur : http://etc-iste.blogspot.com/
L'éditeur : http://rionsdesoleil.chez-alice.fr/index.htm
Le blog de l'éditeur : http://grostextes.over-blog.com/

23/03/2010

LE RÉVEIL DE BLAISE

Le morceau précédent est ici.

...Il est sous peu quatre heures du matin, le soleil ne brille pas du tout, la nuit se fait toute noire, la petite lune est une fesse, Blaise se lève après quelques borborygmes purulents. C'est qu'il ressent comme une gastro-entercuite dans le ventre. Ça fait des gloubglubs, des broools, des pfiouuuts et ça cesse pas à c't'heure.
...- Ginette ! Heu, nan, Roberte ! Merde, c'est comment déjà, Bernadette ! Soubrette ! Putain, FEMME DE MÉNAGE !!! Viens vite lô nettoyer mes couches ! C't'urgent !
...- Ouiiiiiiii, j'arrriiiiiiiive !
...- Tu jouis toute seule ou quoi ou pas ?
...- Nan, j'disais ça uniquement pour faire genre, j' suis soumise.
...- Tu dormais pas ?
...- Nan, j'rêvais d'une nouvelle serpillière pour mon anniversaire.
...- J'ai fait dans mon froc. Le répète à personne dans l'village ou quoi. Ou t'y passes à travers ad par treize ok ?
...- Ad patres.
...- Ouais, c'est ça, fais pas ta maligne, hein, parisienne sale chienne. Fais vite d'essuyer tout ça, j'ai du pain dur su'le plancher des vaches, moâ, c'est qu'on traîne pas, on est bosseurs zici, des trimeurs de oufs, tu piges ? Tu piges ? Tu piges ? Merde, ça me reprend...
...- Bah, oui, je pige. J'ai fait math sup, math spé, mate-moi.
...- T'es bizarre, femme de ménage ! Vrai-ment-vrai ! Tu m'excites plus qu'une truie avec ton charlabial et ton corset sexy.
...- T'aimes le bizarre, Blaise ? T'aimes le sado-maso, Blaise ? T'aimerais que je t'enfonce un joli manche à balai dans l'fion ? T'aimerais en sentir le fumet ?

...Driiiiiiiiiin. Le réveil sonne. Quatre heures. Le soleil ne brille pas du tout, la nuit se fait toute noire, la petite lune est une fesse, Blaise se lève avec la méchante impression d'un rêve érotique mais pas tout-à-fait. Il est quatre heures, donc Blaise pète comme chaque petit matin. Il a un peu mal au bide. Il s'étire. La vie continue par zici et elle appartient à ceux qui... mouais... Bouseux, va !

22/03/2010

Un peu de pub (64)

Pouy - Cinq bières, deux rhums.jpgCINQ BIÈRES, DEUX RHUMS
par Jean-Bernard Pouy.

Pouy a créé le personnage de Gabriel Lecouvreur dit le Poulpe en 1996 avec La petite écuyère a cafté. Treize ans et plus de 250 épisodes plus tard écrits par une flopée d'écrivains, il remet son personnage en scène dans ce roman.

Le Poulpe est en vacances dans ch'Nord, dans la région de Valencienne, à la recherche de nouvelles bières pour un ami bistrotier. Un cadavre est retrouvé dans un tas de ferraille le long de l'Escaut. Un autre un peu plus loin dans une écluse. Rien ne semble lier ces deux meurtres. Sauf pour le Poulpe qui décide de mener sa propre enquête avec, il l'espère, un jackpot quand il aura découvert - comme il l'écrirait certainement - le poteau rose.

Éd. Baleine, 2009
166 pages
6,50 €
ISBN : 978-2-84219-460-4
L'éditeur : http://www.editionsbaleine.fr/

21/03/2010

L'ÉPOUSE DU POÈTE

Il passe tout son temps
dans sa tour d'ivoire
au sommet de la maison.
Il y travaille
d'arrache-pied
à son grand œuvre.
Il refuse l'interphone
et le portable
pour communiquer
avec le bas peuple.
Comme il est dur
de la feuille blanche,
son épouse
doit se taper
les quarante marches
chaque fois que la soupe
de Superpoète est servie.

20/03/2010

Un peu de pub (63)

Pouy - Rosbif saignant.jpgROSBIF SAIGNANT
par Jean-Bernard Pouy

Septième titre de la série Les enquêtes de Léo Tanguy (je n'ai pas lu les précédents). Le premier signé Pouy.

Dans la lignée du Poulpe. Léo mène non pas l'enquête mais certaines recherches. Fils de babacoucoules, il se déplace dans un antique minibus VW si cher aux hippies. Il est superbranché écologie. Il est très très fort ! Un Bob Morane des temps 2020 ! Il s'intéresse ici à l'assassinat d'un Gallois, ex cadre supérieur dans une banque anglaise et devenu bistrotier dans un village breton. C'est bourré de ces jeux de mots chers à Pouy. Ça ne crève pas cinq roues à une Rolls mais qu'est-ce que ça fait du bien !!!

Coop Breizh, 2009
158 pages
8 €
ISBN : 978-2-84346-387-7
L'éditeur : http://www.coop-breizh.fr/index.php?page=recherche&mo...

19/03/2010

PSEUDONYMES

...Ses premiers pseudos avaient été Sibylline et Sibyllin. Ille ne savait plus dans quel ordre.
...À la recherche d'un emploi, quoique en attente d'un boulot eut été plus correct, ille tuait le temps en squattant le web dix-huit heures sur vingt-quatre. Ille intervenait à tort et à travers sur des dizaines de www, qu'il s'agisse de blogs, de forums, de pages personnelles avec livre d'or, des sites de création... Ille s'amusait à déposer ses grains de sel partout, jusque dans les discussions sur les régimes amaigrissants.
...Ille avait très vite compris l'avantage de ces pseudonymes qui lui permettaient de dire les pires stupidités, de lâcher les plus grasses méchancetés, de poster les plus infâmes injures sous le bienveillant couvert de l'anonymat. Ille n'hésitait même pas à se répondre, ses autocommentaires étant toujours très positifs, bien entendu, puisqu'ille se trouvait génial(e).
...Selon l'endroit où ille sévissait, ille s'appelait Jimmydeuxcoups, tortillasuzanne, étherauclit, Bonnebourre, Pandanlanus, tousdescons, féchié, Blondauzieuver, niquetalopette, Carlaterreur, bitennynox... Ille les avait multipliés à foison, en consignant le relevé précis dans un carnet ainsi que les www où ille les employait.
...Quand ille se présenta à un interview pour un emploi dans ses cordes, l'examinateur commença tout bonnement par lui demander son nom.
...« Jvouzenmerd.
...- Pardon ?
...- Euh... Valavétachatte... Non, tutchitsu... Attendez...
...Ille se tâta les poches. Pas de portefeuille. Pas de carte d'identité pour savoir comment ille s'appelait réellement. Ille n'avait sous la main que son cher carnet à pseudos.

18/03/2010

Un peu de pub (62)

Devaux - la route du riz.jpgla route du riz
par Patrick Devaux

Vingt-deuxième recueil pour l'ami Patrick (si sa biblio dans cette plaquette est complète).

Patrick est un poète rare et discret : il publie peu et toujours chez de petits éditeurs. J'ai la chance de le connaître depuis près de vingt ans et d'avoir lu une grande partie de ses textes.

La poésie de Patrick : la richesse du dénuement. Dire tout en quelques mots. Mais rien à voir avec le haïku (et formes assimilées) cher à certains. Non, c'est du Patrick Devaux et rien d'autre.

Les poèmes de la route du riz sont ses photos d'un séjour au Laos. Bon à  savoir : Patrick ne supporte pas le tourisme de masse, comme expliqué en dos de couverture.

Un extrait...

coucher
mauve
de
soleil


oublié
dans les lèvres
du fleuve


gracile
éternelle
dans son pagne bleuté
à
l'étroite ceinture
ciselée d'argent


la Laotienne

 

Éd. du G.R.I.L., 2009
44 pages
Prix non communiqué
Aucun site/blog
On peut me contacter pour plus d'info, je ferai suivre.

17/03/2010

News

Le 12ème numéro de La Brucellôse, la Revue des Urinoirs et Lieux d’aisance bruxellois, est paru.

Au sommaire :
Photo
: Théo Poellaert.
Collages :
L’envoyé spécial.
Textes
: Collectif Oubrecpo, Dr Lichic, L’envoyé
spécial, Éric Dejaeger, Mr Doiseau, Théophile de Giraud.

À lire ici.

19:14 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

News

Nouvelle RM 26.jpgLe 26ème numéro de LA NOUVELLE REVUE MODERNE est paru. Cette livraison est entièrement consacrée au mail-artiste Baudhuin "Pig Dada" Simon (1947-2006).

Ont également contribué à ce numéro : Christophe Bruneel, Guy Ferdinande, Philippe Lemaire, José Vandenbroucke et Ingrid Van Kogelenberg.

46 pages (format A5)
Uniquement sur abonnement
(24 € pour 4 numéros)
Le site de la revue : http://nouvellerevuemoderne.free.fr/sommaire.htm
Contact : phil.fax@free.fr

15:53 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L'EAU DE VIL

Robinet.jpgElle rentra du jardin, ouvrit le robinet, prit le savon et plaça ses mains sous le filet d'eau. Elle les retira aussi vite en hurlant, abandonnant quatre doigts au fond de l'évier. Cet après-midi-là, un fontainier farceur s'amusait à distribuer de l'acide sulfurique.

16/03/2010

Pas que du récent (5)

Lehane - Shutter Island.jpgSHUTTER ISLAND
par Dennis Lehane

Un thriller psychiatrique ? Dans les années 50, le marshal Teddy Daniels est envoyé sur Shutter Island, une petite île qui abrite uniquement un hôpital où sont « soignés » des criminels psychotiques. Sa mission : retrouver une patiente qui a mystérieusement disparu. Une histoire (un peu lente) tout en faux-semblants et trompe-l'œil. Ça se laisse lire mais je m'attendais à plus trash, vu le battage médiatique pour le film.

Rivages/Noir, 2009
(Éd. originale : Payot & Rivage, 2003)
394 pages
8 € (Fnac Belgique)
L'auteur ne semble pas avoir de site officiel
L'éditeur : http://www.payot-rivages.net/

15/03/2010

News

Hésitations d'une Mouche 52.jpgSous un nouveau format plus « maniable », le 52ème numéro de la revue LES HÉSITATIONS D'UNE MOUCHE est paru. Cette revue se consacre essentiellement à la nouvelle.

Au sommaire :
Nicolas Brulebois
Élisa Dalmasso
Anna de Sandre
Georges Elliautou
Sylvie Huguet
Patrick Lorin
Jean-Baptiste Pedini
Fabienne Rivayran
Claude Romashov
Gérard Sansey
Muriel Tourbe

36 pages (format A5)
Uniquement sur abonnement
(10 € pour 4 numéros)
Le site de la revue : http://pagesperso-orange.fr/hesitations-mouche/
Contact :
lecritdelamouche@yahoo.fr
(Cette revue m'a déjà accueilli huit fois dans ses pages.)

18:42 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Microbe (5)

Dans une dizaine de jours, je vais attaquer au bazooka la préparation du Mic de mai, 59e du nom. Si vous avez des bricoles pas gnangnan à proposer, c'est le moment. Pas plus de cinq. Si vous m'avez déjà proposé des textes, je les lirai, n'en envoyez pas plus.

Rappel des (seules) limites à ne pas dépasser...
Poème : 26 lignes.
Prose : 700 signes, espaces compris.

L'humour, du blanc clair au noir foncé, est, comme toujours, un   « plus ».

On peut faire passer l'info.

13:40 Publié dans Microbe | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

CULTURE G.S.M. (XVI)

Comme il l'avait toujours craint, il se réveilla dans son cercueil. Tâtonnant, il trouva son G.S.M. qu'il avait demandé à emporter avec lui. Hourra ! La batterie était toujours en état ! Il établit fébrilement la connexion vers le portable de son épouse. Une voix machinale se fit entendre : « Comme annoncé précédemment, pour mieux vous servir, notre réseau est en cours de réorganisation. Les appels seront de nouveau possibles dans... deux--heures--vingt--trois--minutes. Merci de votre patience. » Il essaya de moins respirer.

[Les CULTURE G.S.M. (I) à (XV) sont dans Jivarosseries.]

14/03/2010

Un peu de pub (61)

Siaudeau - Chats borgnes.jpgPOÈMES POUR LES CHATS BORGNES
par Guillaume Siaudeau

Une très incertaine poésie francophone se porte au mieux. Loin des certains, des arrivés, des maîtres et des « chercheurs », de jeunes poètes ont de quoi casser le palais du prince et reconstruire la baraque.
Ce recueil est bourré de trouvailles. Je n'en dis pas plus, si ce n'est que c'est le sept cent quarante-huitième recueil de poèmes que j'ai lu et que pour une première publication, c'est une très incertaine poésie francophone qui se porte au mieux. Pas d'extrait. ACHETEZ-LE !

Asphodèle-éditions, collection minuscule,2010
Illustration de couverture de Magali Planès
52 pages
7 €
Le blog de l'auteur : http://lameduseetlerenard.blogspot.com/
L'éditeur : http://pagesperso-orange.fr/asphodele-edition/

13/03/2010

L'INVENTION DE LA DYNAMITE

Dans sa salle de bain,
Alfred Nobel
se décapsule
une autre bière
avec les dents
comme il le fait
depuis l'enfance.
Glouglouglouglouglou.
Il prend son portable,
compose le 0450.48.05.17.75,
presse yes,
presse yes,
presse yes
et BOUM !
A p'us d'Alfred.

Dynamite.jpg

12/03/2010

Pas que du récent (4)

Pouy - Sur le quai.jpgSUR LE QUAI
par Jean-Bernard Pouy

Sur les quais de Saint-Nazaire, Yorgos, routier grec originaire d'une petite île de la mer Égée, attend impatiemment l'arrivée d'un cargo. À bord de ce bateau, Ioannis, un marin de son village dans lequel il n'est pas revenu depuis plus de vingt ans. Yorgos essaye de le rencontrer depuis plusieurs années. Il est persuadé qu'il pourra l'aider à mettre fin à une malédiction.

Éditions Terre de Brume, collection Granit Noir, 2002
Illustré de nombreuses photos de Cyrille Derouineau

92 pages

12,50 €

ISBN : 2-84362-142-9

L'auteur n'a pas de site officiel

L'éditeur : http://www.terredebrume.com/

11/03/2010

FUTURS DUOS DE RENAUD

LISTE DES 20 FUTURS DUOS PRÉVUS PAR RENAUD,
LE CHANTEUR QUI DÉRANGEA JADIS

Afin d'encore arrondir son compte en banque en vue d'une greffe de cordes vocales, ces duos seront réalisés avec l'aide de Patrick Sébastien pour les voix des interprètes disparus ainsi que celle d'Yves Lecocq pour la voix de Renaud.

01 - Avec Tino Rossi : Petit papa Renaud
02 - Avec Edith piaf : Renaud et les trois cloches
03 - Avec Line Canada : Mes Renauds au Cabinet
04 - Avec Sheila : L'heure de la sortie de Renaud
05 - Avec Claude François : Renaud sans grille, Renaud sans gras
06 - Avec Jo Dassin : Les petits loubards au chocolat
07 - Avec Antoine : J'ai cassé la mob à Renaud
08 - Avec Claude Barzotti : Je suis Renaud et je le reste
09 - Avec Dalida : Renaudirladada
10 - Avec Johnny Ali Dai : La moukère de Belleville
11 - Avec Annie Cordy : Tata Renaud
12 - Avec David et Jonathan : Est-ce que tu viens pour les Renauds ?
13 - Avec Patrick Bruel : Place des grands Renauds
14 - Avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois : Ne regardez pas le Renaud qui passe
15 - Avec Pascal Ôpispot : Renaud univers sale
16 - Avec Sylvie Vartan : Renaud c'est comme une figue qu'arrête
17 - Avec Richard Anthony : Le Renaud-typhon
18 - Avec Marcel Amont : Le Renaudain basané
19 - Avec Julien Clerc : Renaud voulait aller danser
20 - Avec le Grand Jojo : Jules Renaud

10/03/2010

Pas que du récent (3)

Pouy - Nycthémère.jpgNYCTÉMÈRE
par Jean-Bernard Pouy

Dédié à Julius Puech, ce roman rappelle par son intrigue Spinoza encule Hegel (Éd. Canaille/Revolver, 1994). Ici, ce ne sont pas des groupuscules se revendiquant d'une idéologie politico-philosophique qui s'affrontent, mais les partis politiques, rebaptisés maisons (la bleue, la rouge, la noire, la verte, etc.) pour la circonstance. Ces maisons se tirent dans les pattes - et surtout dans le dos - pour obtenir la suprématie nationale. Une histoire éclatée à l'AK47, construite en flash-back entrecoupés de succulents extraits d'un livre imaginaire dû à la plume de l'oxymorique Adonis Klakos, théoricien de l'Araison.

Une petite mise en bouche ?

Donc, le Gouvernement, qui, lui, se savait puissamment dérisoire, prit des mesures pour maintenir la confiance. Par décret, on mobilisa l'armée et sa gendarmerie, la Police et ses subsides. On mit au point une sorte de super plan vigie pirate amélioré, intitulé " SéRéPer ", Sécurité Républicaine Permanente, qui se promettait de protéger les instances et les courroies de transmission du pouvoir, officines officielles des partis, c'est-à-dire des " Maisons ", dont certaines étaient devenues dramatiquement vides, et puis le reste, à l'avenant, comme la poire, les gares, les péages d'autoroutes, les perceptions d'impôts, la Bourse, les usines nucléaires et celles classées Seveso. On laissa les banques et les ambassades se démerder avec leurs propres armées de vigiles plus ou moins labélisés, car ça faisait du boulot pour tous ceux ayant préféré apprendre le kung-fu que les capacités productives en sorgho de certains pays équatoriaux. Quant aux écoles, aux universités, aux diverses églises, mosquées et synagogues, on les laissa bouillir tranquille car, généralement, tout ce beau monde aime bien quand l'entropie menace. Ça fait fonctionner les neurones, ça génère, dans les journaux, un paquet d'articles à la dramaturgie baroque. Et le Pouvoir, le vrai, n'en a pas grand chose à battre, de l'éducation ou de la religion, il s'en fout dans les grandes largeurs, de l'avenir de ses enfants et de la morale du Grand Tout. Le Pouvoir, le vrai, celui qui prie à genoux, n'a qu'un grand Barbu devant lequel il se prosterne volontiers : Saint Pognon, le Grand Blé, l'Artiche Divin, le Flouze Transcendantal.

Les Contrebandiers Éditeurs, 2003
188 pages
15 €
ISBN ; 2-915438-01-3
L'auteur n'a pas de site officiel
L'éditeur : http://lescontrebandiers.free.fr/

09/03/2010

DÉJEUNER CALORIQUISSIME

Le morceau précédent est ici : http://courttoujours.hautetfort.com/archive/2010/02/20/la...

...Ginette a chaud. Très chaud. Même si elle ne porte que le minimum requis sous son tablier de grosse toile, sa peau est toute moite. Elle en est à son troisième jour de turbin chez Blaise-le-Bouseux. Elle vient juste d'en terminer avec la cuisine, qui brille maintenant comme un sou neuf. Dans la petite buanderie qui la jouxte, le linge sale trempe dans trois baquets : un pour les caleçons médaillés et les chemisettes auréolées de transpiration, un pour les chemises et pantalons et un troisième pour les infectes chaussettes. Pas de lave-linge à la ferme : on travaille à l'ancienne, avec du savon de Marseille et de l'huile de bras. Ginette a toutefois repéré ce qui devrait être une antique essoreuse mécanique.
...
Tout ça pour vingt euros par jour, ce n'est pas folichon mais elle se dit que quand elle sera à jour dans son travail, cela deviendra moins pénible. Elle est allée découper quatre épaisses tranches de lard salé à un pan accroché à une esse dans le cellier. Elle est en train de peler des pommes de terre qu'elle coupera en grosses frites qui friront dans la poêle avec la graisse du lard. C'est le menu réclamé par Blaise-le-Bouseux pour son déjeuner. Elle se contentera d'un morceau de baguette avec du jambon « maison ».
...
Le paysan arrive bientôt, s'installe à la table de la cuisine avec son matériel à absinthe.
...
- Ce serait mieux si vous enleviez vos bottes avant d'rentrer, m'sieur Feronnard.
...
- Oh ! J'te paye pour nettoyer. Si j'salis pas, t'auras rien à nettoyer et tu s'ras pas payée à rien foutre. Et puis, c'est chez moi, ici, c'est moi que j'décide. Tu veux un coup d'absinthe, Ginette ?
...
- Euh... Volontiers, m'sieur Feronnard.
...
Pendant que Ginette commence à cuire le lard et les frites sur la cuisinière qui fonctionne au bois - c'est aussi pour ça qu'elle a très chaud - Blaise-le-Bouseux lui prépare un verre d'absinthe bien tassé. Il a comme une petite idée derrière la tête.

08/03/2010

News

Comme en poésie 41.jpgLe 41e numéro de COMME EN POÉSIE est paru.

Le sommaire est ici :Comme en poésie 41 - Sommaire.jpg.
64 pages, format A5.
Uniquement sur abonnement.

Le site de la revue : http://comme.en.poesie.over-blog.com/

Contact : j.lesieur@wanadoo.fr

13:51 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |