Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2013

12th STREET

La Rue du Poète Classique
est perpendiculaire
en son milieu avec
la Rue du Poète Libéré.
Si la première
n’accepte que les pieds
la seconde leur est
totalement allergique.
Il est donc impossible
de franchir
leur intersection.
Un projet de passerelle
& un de souterrain
sont à l’étude
mais aucune de ces deux rues
ne veut être dominée
par l’autre.

29/04/2013

11th STREET

Pour pénétrer sans risque
dans la Rue du Bourreau
une seule condition :
être blanc comme neige
vierge de tout péché
non absout.
Sans quoi le bourreau
fait son office.
Pour ceux qui doutent
des confessionnaux
fonctionnent vingt-quatre heures
sur vingt-quatre
sept jours sur sept.
Prix de l’absolution :
huit euros cinquante.
Après dix confessions
la onzième gratuite.

25/04/2013

10th STREET

De nombreux médecins
prescrivent à leurs patients
neurasthéniques
un détour par
la Rue des Idées Perdues
dont l’on sort
l’esprit complètement
nettoyé
récuré
désinfecté
aseptisé
mais sans plus la moindre
imagination.

21/04/2013

9th STREET

La Rue En Laisse
s’appelait jadis
la Rue de la Grande
Bougeotte.
Suite aux plaintes
des passants
qui se retrouvaient parfois
à l’étranger
elle a été sédentarisée
par des câbles
fixés aux Rue de l’Église
& de la Station
deux artères immuables.

19/04/2013

8th STREET

La Rue de la Petite
Bougeotte
a la particularité
de se déplacer sans arrêt.
On sait d’où
l’on part
mais jamais
où l’on va arriver.
Il est bon d’avoir
de quoi s’offrir un taxi
pour rentrer chez soi
quand on en sort
à l’autre bout
de la ville.

15/04/2013

7th STREET

Dans la Rue des Baobabs
les arbres ont pris
tellement de place
qu’il est impossible
à deux personnes
de s’y croiser.
Des feux règlent
le passage en alternance.
En cas de panne
c’est le plus fort
ou le mieux armé
qui fait reculer
son vis-à-vis.

11/04/2013

6th STREET

Il est vivement déconseillé
de s’en mordre les doigts
une fois entré
dans la Rue des Envies
sans quoi on tire
sur la petite peau
on tire
on tire encore
& on finit
scalpé.

07/04/2013

5th STREET

Il fait toujours
très humide
dans la Rue des Larmes
mais même
en plein hiver
on n’y a jamais connu
de mémoire d’habitant
le moindre problème
de verglas.

11/03/2013

4th STREET

La Rue des Philosophes
est l’une des moins
fréquentées
mais des plus
encombrées.
Y sont assis
n’importe où
des gens de tous âges
qui ne font
rien d’autre
que se tenir la tête
entre les mains
sans le moindre égard
pour les passants.

05/03/2013

3rd STREET

On a constamment
l’impression
d’avancer
à la rencontre
de soi-même
dans la Rue du Miroir
mais si l’on na pas
trop bu
on la quitte
sans la moindre
ecchymose.

01/03/2013

2nd STREET

Dans la Rue
des Bombardements
il y a des cratères
partout.
Des énormes
que l’on franchit
sur une passerelle.
Des moyens
que l’on contourne.
& des petits
particulièrement traîtres
après une grosse
averse.

27/02/2013

1st STREET

Dans la Rue
des Étoiles Filantes
il ne faut pas marcher
le nez en l’air.
Un panneau
annonce aux passants
qu’il faut être
très attentif
& avancer
en zigzag.
Un autre prévient
que la municipalité
décline toute responsabilité
en cas de collision.

16/02/2013

CHOC AU SOMMET

L’Italienne
percuta violemment
la Française
qui ne s’en
releva pas.
L’urgentiste
diagnostiqua
une sévère commotion
et imposa
un repos complet
de huit jours.
Ainsi se termina
prématurément
la finale
de la coupe du monde
de pétanque.

12/02/2013

RELECTURE

En découvrant
lépidocarpe
paroxyton
dumicole
cruentation
inosique
scabellon
enthymène
et
sciamancie
dans un poème
écrit la veille
Superpoète
se demande
s’il n’est pas
grand temps pour lui
de consulter.

18/01/2013

CON CODE

Pour poster un commentaire
sur un blog
je dois taper
– pour prouver
que je ne suis pas
une machine –
le code « ptinsuce » !
Et le contrôle
parental
dans tout ça ?
Maman !
Surveille-moi
un peu plus
s’il te plaît !

16/01/2013

GLOIRE ET JOLIES FEMMES

À trente-six ans
au sommet de
sa gloire littéraire
Richard Brautigan
flirtait avec
toutes les jolies femmes
qu’il voulait
– et plus
si affinités.
À cinquante-quatre ans
au sommet de
rien du tout
je n’ai pas
tous ces problèmes.
Heureusement :
je ne pense pas
que cela aurait été
beaucoup apprécié
par mon épouse.

14/01/2013

CARTES POSTHUMES

Autour d’une table
carrée
garnie d’un tapis
vert
Brautigan Bukowski
Mariën et Sternberg
tapent le carton.
Richard joue au gin rummy
Hank au poker
Marcel à la manille
et Jacques à la belotte.
Ils se marrent
comme bossus.

Dans son coin

Céline trépigne
de rage.
Il voudrait jouer
à la bataille
mais personne ne veut
lui céder sa place :
il est trop mauvais
perdant .

02/01/2013

HHAUCHE ! HHAUCHE !

Il marche.
Il n’a pas le choix.
Il marche
droit devant
tourne parfois
à gauche
parfois à droite.
Il avance
un pied devant
l’autre.
Il rêve d’une impasse
pour pouvoir
se retourner
pour se prendre
dos au mur
douze balles.

31/12/2012

MERLIN LE FENDEUR

Pour Adela et Éric

Occupé à fendre
du bois
– du bon vieux prunier –
je pensais à
Charles Bronson dans
Les sept mercenaires

quand Yul
est arrivé au volant
d’un énorme 4-4.
Il m’a regardé
merliner pendant
deux minutes
est descendu
pour me proposer
un contrat à prendre
ou à laisser.
J’ai laissé.
Il n’avait pas daigné
soulever son chapeau
pour me saluer.

17/12/2012

LES HYPOCRITES

Quand il est mort le poète
Quand il est mort le poète
Tous ses amis
Tous ses amis
Tous ses amis

manigancèrent
pour prendre
sa place
Superpoète
même pas
en première ligne.

15/12/2012

VOUS AUSSI VOUS POUVEZ LE FAIRE !

« la pierre          t'a              pourfendue
de ses pétales                       de suie
la lune
orbe               unaire
a sombré dans le            sang
                         de tes songes »

Moi aussi,
en poussant très fort
je peux faire contemporain
tout en dialoguant
avec mon lecteur.
Toi aussi,
tu peux le faire !
Kès t’attends ?

Version revue d'un texte paru dans Poèmes réincarnés dans un orteil aimé (Les Carnets du Dessert de Lune, 2001 - épuisé)

12/11/2012

IL EN MANQUE UN !

Dans le magasin spécialisé
en produits du terroir
on trouve
une vingtaine de sortes
de miels
mais aucun
– j’y ai regardé
par deux fois –
aucun miel
de l’abeille
du Mont-Saint-Michel.

Extrait de Les cancans de Cancale et environs (recueil instantané #3) à paraître dans les prochains jours.

14/10/2012

RENCONTRE

L’homme
qui a vu l’homme
qui a abattu
l’ours

n’a pas vendu
la peau de cet homme
après l’avoir
tué.

06/10/2012

LE MARMOT

Le bébé qui boit
goulûment
au sein de sa maman
semble vouloir stocker
un maximum d’énergie
pour les deux
ou trois heures à venir.
Vas-y mollo,
petiot !
La vie ressemble
plus à un triathlon
avec pluie et soleil
qu’à un 60m indoor
moite de transpiration.
Mais continue
à boire.
Tu n’as rien
de mieux à faire
pour le moment
et je te souhaite
qu’il en soit toujours
de même.

28/09/2012

EN FURIE

Il escarmouche
le premier qui passe.
Il rixe
au moindre regard.
Il horionne
à vue.
Il mornifle
pour un non.
Il torgnole
pour un oui.
Il fripouille.
Il scélérate.
Il crapule.
Il vaurienne.
Superpoète a omis
d’avaler
ses antidépresseurs
ce matin.

20/09/2012

DÉPART

Ton vieux paletot
presque troué aux coudes
que tu as porté
si longtemps
a décidé
de se faire la malle
vers des contrées
plus douces :
il t’a remis
son tablier.
Tu grelottes déjà
en pensant
qu’au retour des frimas
son tablier
ne sera pas suffisant.

17/09/2012

AMOURS SECRÈTES ET CONSÉQUENCES

Souvent
la nuit
à l’insu
de leurs parents
à l’abri
des objectifs paparazziques
le fils de la pluie
et la fille du soleil
se retrouvent
dans le plus grand secret.
C’est pourquoi
le lendemain matin
nous nous réveillons
avec la tête
dans le brouillard.

15/09/2012

L'HOMME DE L'HEURE

Il piédestalle
vu les circonstances.
Il essaie
de sourire
mais il rictusse
ne sachant
faire mieux.
Son cœur chamade.
Ses mains parkinsonnent.
Ses jambes sysmiquent.
Le président du jury
du concours de poésie
de Lazévont-lez-Gériphade-
sur-Péridos
s’approche
pour remettre
à Superpoète
sa médaille
de vermeil.
Enfin !

13/09/2012

DANS LA VAPEUR DU CAFÉ NOIR

Debout face à la fenêtre
une tasse de café très noir
à la main
j’écoute les mauvaises
nouvelles du jour
du journal de 7h.
Dans la pelouse
un truc bizarre
une sorte de boule brunâtre.
Le truc se redresse :
un écureuil
qui termine sa toilette
dans la rosée
puis gagne sans se presser
le pied du chêne
pour disparaître
dans la luxuriante ramée.
La journée sera-t-elle
infecte comme les nouvelles
ou sympa comme le petit animal ?
Je le saurai
bientôt.

09/09/2012

SUR UN BANC

il est seul
sur un banc
dans le parc

il regarde passer les gens
sans un mot
sans un geste

à ses côtés
l’espoir de la journée
dans un sac en papier kraft

il patiente encore un peu :
l’espoir
ça se mérite

Extrait de ma contribution à Buk You!, recueil collectif autour de Bukowski, à paraître en 2013 chez Gros Textes (poème-préface de Dan Fante & textes d’Hélène Dassavray – Éric Dejaeger – Henry Denander – Cathy Garcia – Frédérick Houdaer – Gerald Locklin – Patrice Maltaverne – Adrian Manning – Renaud Marhic – Hervé Merlot – Owen Roberts – Thierry Roquet – Ross Runfola – Marlène Tissot)