Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2009

LE JEU DE RÔLES

« Pour voir un peu ce dont vous êtes capables, dit le psychomanager aux candidats vendeurs, nous allons faire un petit jeu de rôles. D'accord ?

— Oui, chef !

— Il faut que ça se passe comme dans la réalité. Compris ?

— Oui, chef !

— Sûr ?

— OUI, CHEF !

— Vous, dit-il à un premier candidat, vous serez notre vendeur.

— Oui, chef !

— Et vous, dit-il à un deuxième candidat, vous serez un client mécontent.

— Sans problème, chef ! répliqua ce dernier en enfonçant un couteau dans le ventre du premier. »

22/08/2009

EFFET INDÉSIRABLE

En panne de Viagra, il avala quelques cuillers d’amidon : il ne voulait pas la décevoir. Le produit n’eut aucun effet sur sa verge de quatre-vingt-six automnes mais ses paroles devinrent si dures que sa jeune maîtresse le quitta définitivement.

 

19/08/2009

4. RECHARGER SES BATTERIES AUTREMENT

 

 

Grand-Chapeau-Noir 2006.jpg

 

Un-Grand-Chapeau-Noir-Sur-Un-Long-Visage sort de chez son électrochoqueur. Depuis qu’il a goûté dans son adolescence à ces petits plaisirs électriques, il peut difficilement s’en passer. C’est comme ça qu’il recharge ses batteries et quand elles sont pleines à craquer, ses deux cent cinquante-huit muses toutes accros aux volts et autres ampères rappliquent dare-dare à toute biture !

Un-Grand-Chapeau-Noir-Sur-Un-Long-Visage allonge les pas au bout de ses grandes jambes : il entend dans son dos le galop de ses deux cent cinquante-huit muses et il faut qu’il s’installe le plus rapidement possible devant sa machine à écrire pour noirencrer sur le papier tous les poèmes qu’elles vont lui souffler à l’oreille.

Il aura encore de quoi rendre jaloux Baudelaire qui a promis hier de repasser chez lui aujourd’hui. Bien qu’il ne comprenne pas trop les figures de contrestyle en français, il a préparé une manne de vêtements lavés et séchés la veille au vent sec du Montana. Le tout sera de retrouver le fer.

 

Ce texte est extrait d'un ensemble de quinze intitulé Un-grand-chapeau-noir-sur-un-long-visage. Il sera repris dans une anthologie consacrée à Richard Brautigan, Banlieue de Babylone. Maître d'oeuvre : Hervé Merlot.

15/08/2009

LE FRÔLEUR

Durant le carnaval, il suivit de bistros en tavernes un personnage émacié vêtu de haillons noirs, transbahutant une encombrante faux. S’il avait moins bu ce jour-là, il n’aurait pas vilainement crashé sa voiture contre un arbre et aurait pu raconter à ses amis comment il avait frôlé la mort une bonne dizaine de fois.

Mort.jpg

14/08/2009

RIVIÈRE POÉTIQUE

Cette croqueuse de mâles noyait tous ses partenaires incompétents dans la petite rivière qui coulait à l’orée de sa propriété. Petit cours d’eau qu’elle appelait familièrement sa rivière de dits amants.

Wolf-creek.jpg

13/08/2009

ENTREPRISE FAMILIALE

Sac serpent.jpgSes sacs en peau de serpent étaient aussi rares que chers : il n’en produisait pas plus de cinq ou six par an, que de riches gourdes s’arrachaient à coups de dizaines de milliers d’euro lors de mémorables ventes aux enchères. Dans le privé, il avait épousé une véritable vipère et se consolait comme il pouvait avec ses mues.

 

 

11/08/2009

Courts, toujours ! (2)

UN SUPER JOB

 

Il était si pauvre qu'il ne possédait même pas une sébile pour mendier.

 

LE RETARD

 

Il consulta de nouveau sa montre : le train avait maintenant dix minutes de retard. À refaire, il aurait bien pris un oreiller. Le rail sous sa nuque le faisait souffrir.

 

REPAS DE FÊTE

 

Lorsque le cours de l’or dégringola au point que la valeur du métal jaune se trouvât réduite à pratiquement rien, le propriétaire de la poule aux œufs d’or s’offrit un excellent bouillon suivi d’un succulent vol-au-vent.

 

Trois extrait de Courts, toujours !

Recueil inédit de 150 contes élagués


03/08/2009

RECORD BATTU !

............................................À Alain Sagault



Elle ressuscita le second jour !

 

(As-tu plus court, Alain ?)


20/07/2009

BATTRE SON MAÎTRE !

 

Inconditionnel de Neil Armstrong, il rêvait d’être le premier homme à marcher sur le Soleil. Il s’entraînait ferme en cachette. Dans sa maison, ça sentait partout la couenne brûlée. Heureusement, il avait réussi à se faire sponsoriser par un fabricant de pansements gras.

Soleil.jpg

16/07/2009

Désiré Maigros

Maigros.jpg

 

Un épisode inédit de la Saga Maigros, le # 86, est à lire ici…

http://fr.calameo.com/books/00004072549c62c1404fb

 

13/07/2009

COURTS, TOUJOURS !

 

Réductrice de tête.jpg

 

LE BÉBÉ


« Wouiiin ! Wouiiin !

— Il pleure, Maman... Eh ! Il pleure, le bout d'chou...

— J'y vais.......... Et alors, mon bébé... T'as encore soif après tout c'que t'as bu ?... T'as fait la grosse commission ?.......... Même pas...

— Wouiiin ! Wouiiin !

— Qu'est-ce qu'il a à pleurer comme ça ?

— J'en sais rien, moi, Papa... Fais lui des guili-guili, pour voir... Regarde, bébé, Papa est là qui fait des guili-guili......

— Wouiiin ! Wouiiin !

— À mon avis, Maman, il veut autre chose que des guili-guili...

— Je n'sais pas, mais en tout cas, demain, on l'emmène à l'hôpital,

— Wouiiin !  Wouiiin !

— Et je m'fiche pas mal de ce qu’ça va coûter, mais on va la faire enlever…

— Wouiiin ! Wouiiin !

— Cette étiquette Made in Taiwan !



Le défi


« Tu m'auras pas-eu, tu m'auras pas !

— C'est c'qu'on va voir-eu, c'est c'qu'on va voir-eu ! »

La fillette détala en riant, poursuivie par le petit garçon.

« Tu m'auras pas ! cria-t-elle encore en se retournant sur son poursuivant tout en continuant sa course. »

Elle était dans le vrai. Le garçonnet ne l'eut pas mais le semi-remorque, oui.



L’Écœuré


Sommité en chirurgie esthétique, il devint allergique à la fatuité et fut le tout premier à pratiquer la chirurgie-plastic.


Trois extrait de Courts, toujours !

Recueil inédit de 150 contes élagués

Collage de Philippe Lemaire : La réductrice de tête

11/07/2009

DéBUSQUER PARTOUT LA POéSIE

shougloushouglouglou

roroïroïroïoïoïoïoïoï

zzziiiiiiiîîîîîîîîîîî

Du bruit. Rien que du bruit & plein de trucs dans la bouche, dont des doigts. Pas évident de débusquer la poésie dans un cabinet dentaire... Sauf peut-être chez la dentiste mais je ne m'engagerai pas en terrain inconnu avec une fraise entre les lèvres...

 

 

Débusquer.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration de Pierre Tréfois.

Extrait de Prises de vies en noir et noir.

À paraître aux Éd. Gros Texte.

10/07/2009

JIVAROSSERIES

Quatre des cent cinquante contes élagués de Jivarosseries

(Éd. Memor, 2004).COUVERTURE JIV 1.jpg

 

 

L'ARGENT FACILE


 

Il avait déposé à la SABAM toute une série de compositions assez répétitives axées sur deux ou trois notes. Sans cesse, il portait plainte. Et, sans cesse, la gendarmerie lui payait des droits pour exécutions publiques non autorisées.


 

 

L'ÉGOPHOBE


 

Le gynécologue diagnostiqua bêtement une fausse couche. En réalité, le foetus se détestait tellement qu'il s'était suicidé dans le ventre de sa mère.


 

 

LE PRÉCURSEUR


 

Il dessina une femme à poil sur le mur. Horreur ! Tollé général ! Il se fit jeter dehors comme un malpropre. Définitivement. Les autres s'échinèrent à faire disparaître toute trace de son oeuvre : la horde de Lascaux avait déjà des principes.


 

 

LE SLIP


 

Ce matin-là, pour se rendre au travail, il se mit un slip de femme sur la tête, un peu comme on porte une casquette. En rue et dans le métro, les gens s’étonnèrent, s’offusquèrent, sourirent ou rigolèrent ouvertement.

Il recommença les jours suivants, imperturbable. La sixième fois, il croisa un autre homme portant le même genre de couvre-chef. Puis, chaque jour, de plus en plus d’imitateurs. Même des femmes coiffées de caleçons.

Après sa vingtième exhibition, il rentra heureux : plus personne ne l’avait regardé comme un extra-terrestre et il estimait à un sur cinq les gens se promenant avec un sous-vêtement sur la tête. Il jeta le slip à la poubelle et éclata de  rire : l’humain devenait de plus en plus con !

 

09/07/2009

SIGNE DE TÊTE AFFIRMATIF

Il frappa à la porte du bureau du directeur.
— Entrez ! ordonna une voix glaciale.
Il avança jusqu'au bureau, salua le directeur d'un signe de tête et contempla la pointe de ses chaussures.
— Votre conduite est inqualifiable !
Signe de tête affirmatif.
— Tous vos professeurs se plaignent de vous ! Sans exception !
Signe de tête affirmatif.
— Nous vous avions généreusement prévenu !
Signe de tête affirmatif.
— Vous savez ce que le règlement prévoit et ce qu'il vous reste à faire !
Signe de tête affirmatif.
— Soyez heureux que nous vous laissions encore le choix !
Signe de tête affirmatif.
— Exécution !
Il gagna, toujours tête baissée, le réduit attenant au bureau du directeur et en referma doucement la porte. Sur une petite table, une lame de rasoir, un revolver et une fiole de poison l'attendaient.

Extrait de Élagage max…
(Préface de Jacques Sternberg)
Éd. Memor, 2001

07/07/2009

SUR LE PARKING DE L'HOSTO

 

Je patiente dans la voiture. Je me roule une cigarette (du tabac Gauloise Caporal) & l'allume. Je me dis que j'écrirais bien un p'tit poème mais il pleut & la pluie ne m'inspire pas. Heureusement pour vous qu'il pleut 3 jours sur 4 par ici !

Sur le parking.gif

 

 

 

Extrait de Prises de vues en noir et noir, cent courtes proses illustrées chacune par Pierre Tréfois. À paraître prochainement aux Éditions Gros Textes.